GMAC a réaménagé 21 milliards de dollars de dette

 |   |  231  mots
En grande difficulté, la filiale financière de General Motors a conclu avec des créanciers un accord d'échange de titres portant sur 21,2 milliards de dollars de dettes, ce qui va alléger son endettement global.

La société de services financiers GMAC, principal organisme de financement des ventes de General Motors, a annoncé mercredi avoir conclu avec des créanciers un accord d'échange de titres portant sur 21,2 milliards de dollars de dettes. Celles-ci seront échangées contre 15,7 milliards de dollars de nouveaux titres et du numéraire, ce qui permettra à GMAC d'alléger son endettement global.

La société a obtenu la semaine dernière l'accord de la Fed pour se transformer en holding bancaire et elle a reçu dans la foulée lundi 6 milliards de dollars de capitaux publics pour renforcer son bilan.

La conversion porte précisement sur 17,5 milliards de dollars de dettes anciennes, soit 59% de l'encours total, et sur 3,7 milliards de titres émis par sa filiale de crédit immobilier Residential Capital. Les porteurs de titres émis par GMAC recevront 11,9 milliards de nouvelles obligations senior garanties et 2,6 milliards d'actions préférentielles perpétuelles. Les détenteurs de titres ResCap recevront 1,7 milliard de nouveaux titres GMAC. Certains investisseurs participant à l'échange seront remboursés en numéraire, précise le groupe.

GMAC a perdu 7,9 milliards de dollars entre le 1er juillet 2007 et le 30 septembre dernier, et la majeure partie de ces dettes est imputable à ResCap, même si la fin de la période a été marquée par une montée des défauts de remboursement de crédits automobiles.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bravo pour cette brève manifestement destinée qu'aux initiés de l'ingéniérie financière absolument incompréhensible pour un lecteur moyen s'intéressant à la chose économique.
Je me risque à une interprétation personnelle : business as usual, on feint de résoudre un problème insolvable en mettant en place un montage financier bâti sur du vent, montage du même ordre que ceux qui nous ont conduit là où nous en sommes. L'essentiel étant qu'il y ait de l'argent à gagner pour quelques "initiés"
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Rien de bien grave,voilà encore un moyen de se sauver de la faillite et c'est bien puisque Général Motors s'est adjugé une peitte progression de l'ordre de 15% pour revenr à 3.8 USD.lE PROBL7ME ENCORE C'EST LA DILUTION Du CAPITAL ET LE TOUR DE PASSE6-PASSE POUR TRANSFORMER UNE DETTE EN ACTIF.Ceux qui doivent etre contents ce sont les actionnaires qui ne toucheront plus rien et le rendement des obligeations qui va plonger.Mais il faut sauver quelques milliers d'emplois,ce qui est louable.
Mais la rentabilité de l'entreprise est liée à ses ventes et ses marges!!
Nous attendons de savoir ce que sera le plan proposé par GM
pour poursuivre la fabrication de modèles de véhicules inadaptés aux marchés.Je ne suis pas client.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :