L'exposition de Generali à la dette grecque impacte fortement ses résultats

Generali, fortement exposé à la dette grecque, a passé de fortes dépréciations qui ont plombé son bénéfice.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Le bénéfice net de l'assureur italien Generali s'est effondré au troisième trimestre à 19,5 millions d'euros contre 439,8 millions un an plus tôt, notamment en raison de la dépréciation de ses obligations grecques, a-t-il annoncé vendredi dans un communiqué.

Son résultat opérationnel a chuté de son côté de 30,5% à 692,2 millions d'euros tandis que ses primes ont légèrement diminué de 1,4% à 1,474 milliard.

Sur les neuf premiers mois de l'année, le bénéfice net du groupe a baissé de 37,1% à 825 millions d'euros tandis que le résultat opérationnel a reculé de 1% à 3,1 milliards et les primes de 4,6% à 51,327 milliards.

Cette chute des profits de l'assureur s'explique par les lourdes dépréciations enregistrées pour tenir compte d'une part de la décote des obligations grecques, décidée par les dirigeants européens fin octobre, et d'autre part de la diminution de la valeur des participations du groupe en raison de la chute des marchés.

Au total sur neuf mois, le groupe a passé 824 millions d'euros de dépréciations dont 329 millions pour tenir compte de la décote des titres grecs.

Au chapitre des perspectives, le groupe s'attend à ce que son résultat opérationnel baisse cette année dans l'assurance vie, en raison de la volatilité des marchés, tandis que son résultat dans l'assurance dommages devrait progresser.

1 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.