UniCredit se préparerait à augmenter son capital et à licencier

 |   |  383  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
UniCredit doit annoncer une augmentation de capital pouvant atteindre 7,5 milliards d'euros ainsi que des milliers de suppressions de postes, ont déclaré des sources proches du dossier dimanche.

Le comité stratégique, qui compte les principaux dirigeants de la première banque italienne par l'actif, étaient réunis dimanche pour discuter de ces mesures avant la décision finale que doit prendre le conseil d'administration lundi, à l'occasion de la publication des résultats du troisième trimestre.

Un consensus d'analystes distribué par UniCredit donne un bénéfice net de six millions d'euros contre 334 millions un an auparavant.

Selon ces sources, l'administrateur délégué Federico Ghizzoni annoncera vraisemblablement lundi une augmentation de capital toute en numéraire de sept à 7,5 milliards d'euros ainsi qu'un plan stratégique triennal, l'appel au marché étant prévu au premier trimestre, peut-être dès janvier, dans l'espoir que l'environnement se sera amélioré.

"L'idée est de convoquer une AGE en décembre et de lancer l'augmentation de capital le 9 janvier, suivant les conditions du marché", a dit l'une des sources.

Mediobanca et Bank of America-Merrill Lynch dirigent le consortium bancaire pour cette opération et leur mandat expire en avril 2012.

L'action UniCredit a perdu la moitié de sa valeur depuis le début de l'année et Ghizzoni est prié de renforcer les fonds propres, réduire les coûts et recentrer les opérations en Italie, en Allemagne, en Autriche, en Pologne et en Turquie.

La banque, présente dans 22 pays, a un déficit de fonds propres de 7,4 milliards d'euros si elle doit respecter les normes plus rigoureuses établies le mois dernier par l'Autorité bancaire européenne (ABE).

Ce montant ne tient pas compte de 2,4 milliards d'euros d'instruments hybrides qu'UniCredit peut intégrer en capital dur comme l'y a autorisée la Banque d'Italie mais Ghizzoni veut lever suffisamment de capitaux pour parvenir sans encombre au ratio Tier 1 dur de 9% de l'ABE, ont précisé les sources.

Il doit toutefois convaincre les fondations, qui détiennent ensemble 13% environ du capital, d'appuyer une troisième augmentation du capital depuis 2009.

Un autre problème réside dans la participation de 7,5% détenue par la banque centrale et le fonds souverain libyens, qui reste techniquement gelée en raison des sanctions internationales imposées durant la guerre civile.

Les deux sources ont ajouté qu'UniCredit comptait supprimer jusqu'à 5.000 emplois dans le monde et fermer des activités basées à Londres.

UniCredit s'est refusé à tout commentaire.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 13/11/2011 à 17:09 :
Les banques aussi doivent se mettre à l'austérité, d'autant qu'elles sont à l'origine de la crise. Et que dire des 8200 traders français qui ont touché en moyenne 242 000 euros de bonus chacun l'an dernier, en plus de leur salaire fixe ? Avons nous vraiment besoin de tant de traders, et est-il réellement justifié de leur donner des sommes aussi délirantes ? Unicredit donne l'exemple; il devient indispensable de dégraisser le mammouth bancaire.
Réponse de le 13/11/2011 à 18:57 :
Vous, vous n'en avez surement pas besoin. Quand aux bonus versés, cela ne dépend que de leur PnL. Si un trader fait un PnL négatif, il touche 0? de bonus et peut même être virer du jour au lendemain. Il y en a assez de toutes ces jalousies!!
Réponse de le 13/11/2011 à 23:06 :
@ben vous racontez n'importe quoi. Tout le monde sait bien que quand un financier fait des pertes il touche quand même de gros bonus. Regardez AIG Financial Products : ils ont fait 99 milliards de $ de pertes en un semestre, un record, et ils ont quand même touché 200 millions de $ de bonus cette année là, soit 500 000$ par personne en moyenne. Et en moyenne sur les 10 dernières années, les BFI des 10 plus grosses banques sont en perte, elles ont tout de même distribué d'énormes bonus à leurs traders sans jamais leur donne le moindre bonus les années de pertes !!!
Réponse de le 13/11/2011 à 23:07 :
Et vous avez vu beaucoup de traders virés ??? Laissez moi rire, cela n'existe presque pas !
Réponse de le 14/11/2011 à 9:52 :
@Ben : Le PnL est calculé sur quelle durée ? En jours, semaines, mois ou années ?
a écrit le 13/11/2011 à 16:30 :
Nul doute que tous les chômeurs qui vont venir grossir les rangs des sans ressources vont se précipiter sur tous les produits de consommation pour relancer la croissance italienne ...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :