ING va supprimer 2.350 emplois et voit son bénéfice chuter

 |   |  217  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Après avoir annoncé la suppression de 2.000 postes en 2011, le bancassureur a annoncé mercredi qu'il taillerait à nouveau dans ses effectifs pour économiser 460 millions d'euros. Le groupe a également annoncé un bénéfice net divisé par trois.

Plombé par la crise en zone euro, ING a de nouveau annoncé des suppressions de postes. Mercredi, le bancassureur néerlandais fait part de restructurations pour économiser 460 millions d'euros. Au total, 2.350 postes vont disparaître. Dans le détail, quelque 1.350 postes en équivalent temps plein doivent être supprimés dans la branche assurance en Europe d'ici fin 2014. Et 1.000 emplois dans la branche bancaire à partir de 2015. Ces mesures doivent permettre au groupe "d'augmenter [sa] souplesse dans cet environnement incertain", a expliqué Jan Hommen, le PDG du groupe, dans un communiqué.

Coûts de restructuration

Ces coupes d'effectifs viennent donc s'ajouter aux 2.000 supressions de postes annoncées en novembre 2011. Celles-ci doivent intervenir en 2012 et en 2013, au sein des activités bancaires du groupe aux Pays-Bas. Ces suppressions de postes faisaient partie d'un programme de réduction des coûts, destiné à économiser 300 millions d'euros.

Plombé par la crise, ING a publié mercredi un bénéfice net presque divisé par trois, à 609 millions d'euros. Ce résultat s'avère bien inférieur aux prévisions des analystes, qui tablaient sur 831 millions d'euros. Un résultat que le groupe explique par des coûts de restructuration, des coûts liés à la vente de filiales et des charges liées à des produits de rente garantissant un retour minimum aux Etats-Unis, entre autres.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :