Coronavirus : Seb anticipe un impact au premier trimestre, visibilité réduite pour 2020

 |   |  329  mots
(Crédits : Stephane Mahe)
Le géant français du petit électroménager SEB a estimé jeudi que l'épidémie de Covid-19 causerait une perte de 250 millions d'euros de chiffre d'affaires au premier trimestre cette année, et il évoque une "visibilité réduite" pour la suite en raison des incertitudes causées par la crise sanitaire.

Le groupe a 7 de ses 42 sites industriels en Chine. Six d'entre eux ont repris progressivement leur activité, mais pour l'usine située à Wuhan, épicentre de la crise, les autorités chinoises n'envisagent pas la levée de la quarantaine avant mi-mars, a précisé le groupe dans un communiqué jeudi à l'occasion de la publication de ses résultats annuels. Par conséquent, Seb anticipe des performances en baisse au premier trimestre, à la fois en raison d'effets de base exigeants en Chine et pour le segment café professionnel, ainsi que de l'impact négatif de Covid-19 sur les ventes domestiques de sa filiale chinoise Supor depuis février.

En dehors de l'enjeu de la crise, le groupe se dit "sur une trajectoire de croissance organique de son chiffre d'affaires et de progression de son résultat opérationnel d'activité" pour cette année, sans donner de précisions chiffrées, évoquant une "visibilité réduite". En 2019, SEB a publié un bénéfice net de 380 millions d'euros, en baisse de 9,4% en raison de charges non récurrentes plus élevées. Ce résultat est un peu inférieur aux attentes d'analystes interrogés par Factset.

Croissance organique supérieure à 5%

Le bénéfice opérationnel d'activité ajusté (ROPA), indicateur privilégié par le groupe, a quant à lui progressé de 6,5% à 740 millions d'euros, une croissance légèrement supérieure à l'objectif du groupe (6%).

"Toutes les zones géographiques et toutes les lignes de produits sont en hausse, générant de belles performances financières", s'est félicité Thierry de la Tour d'Artaise, PDG du groupe, cité dans le communiqué.

Le chiffre d'affaires annuel, déjà publié fin janvier, a atteint 7,35 milliards d'euros en 2019, en hausse de 8% (ou +5,8% en croissance organique). Il s'agit pour Seb de la 6e année consécutive de croissance organique supérieure à 5%. Le conseil d'administration a proposé de verser un dividende de 2,26 euros par action (contre 2,14 euros l'année précédente) au titre de l'exercice écoulé.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :