Menace de hausse des tarifs d'assurance après le coûteux sauvetage d'AIG

 |   |  257  mots
Les prix pourraient augmenter après le coûteux sauvetage d'AIG.
Le plan de sauvetage d'urgence mis en place par la Fed pour sauver le géant américain de l'assurance, AIG, pourrait pousser le leader mondial de la réassurance, Munich Re, à réviser ses prix en forte hausse. Avec le risque de conséquences sur les tarifs d'assurance.

Les premières conséquences du sauvetage d'American International Group (AIG) par la Réserve fédérale américaine (Fed) la semaine dernière n'ont pas tardé à se faire sentir. Dans un entretien accordé au Financial Times Deutschland, Torsten Jeworrek, un membre du directoire de l'allemand Munich Re, a déclaré que son groupe pourrait augmenter significativement ses tarifs en 2009.

C'est une hausse "à deux chiffres" qu'envisage le premier réassureur mondial. "La situation dans laquelle nous nous trouvons (...) est semblable à celle qui a suivi le 11 septembre 2001", a précisé Torsten Jeworrek. "A présent c'est un marché ''hard'', le marché ''soft'' est derrière nous", a-t-il précisé.

Les assureurs, qui se couvrent auprès des réassureurs en l'échange d'une partie de leur prime, vont élaborer de nouveaux contrats dans les semaines à venir pour la couverture des risques pour 2009. Cela devrait conduire à une nette hausse des tarifs de Munich Re. Avec une éventualité non négligeable : celui de voir les assureurs répercuter sur leurs contrats cette augmentation qu'ils vont subir de la part des réassureurs.

D'autre part, Torsten Jeworrek a affirmé au quotidien économique allemand que Munich Re était intéressé par le rachat de certains actifs d'AIG, comme les assurances spécialisées et industrielles en Europe de l'Est et en Asie.

La semaine dernière, la Fed a accordé un prêt de 85 milliards de dollars au premier assureur mondial afin de lui éviter la faillite. En échange, le gouvernement américain a pris une participation de 79,9% du capital d'AIG.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :