Airbus en Chine : une première usine et des ambitions

 |  | 221 mots
Lecture 1 min.
L'avionneur européen a vendu mi-2008 39% des avions achetés par la Chine et espère atteindre d'ici à 2012 la moitié du marché, dont la forte croissance devrait perdurer.
L'avionneur européen a inauguré ce dimanche son usine de Tianjin, dans le nord de la Chine. Le groupe gagner la moitié d'un marché en forte croissance, actuellement dominé par Boeing.

Airbus a inauguré ce dimanche sa première usine hors Europe, à Tianjin, dans le nord de la Chine. L'ouverture de cette chaîne d'assemblage "met en lumière l'importance que nous accordons à renforcer notre partenariat avec la Chine", a déclaré le patron de l'avionneur européen, Thomas Enders, lors d'une cérémonie en présence du Premier ministre chinois Wen Jiabao.

Cette "nouvelle maison pour Airbus, marque une étape et représente aussi un tremplin pour le développement futur d'Airbus en Chine et dans la région" asiatique, a-t-il ajouté. Airbus table en effet sur une implantation locale pour gagner des parts sur un marché dominé par l'américain Boeing.

"Le marché chinois va encore connaître une forte croissance l'an prochain et nous espérons une autre commande importante, peut-être d'ici la fin de l'année, ou avant le Nouvel an chinois", fin janvier, a déclaré Tom Enders. Le groupe a "déjà signé des protocoles d'accord avec des compagnies chinoises pour 280 appareils".

L?avionneur européen a vendu mi-2008 39% des avions achetés par la Chine et espère atteindre d?ici à 2012 la moitié du marché, dont la forte croissance devrait perdurer. On estime les besoins du pays à 2.800 avions au cours des vingt prochaines années, ce qui représenteraient environ 329 milliards de dollars.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :