Sukhoi affiche son optimisme au Bourget

 |   |  181  mots
Le constructeur aéronautique russe Sukhoi veut vendre de nombreux exemplaires de son nouvel avion régional le Superjet 100. La hongroise Malev veut déjà lui en acheter trente exemplaires.

A ceux qui ne croient pas à l'avenir du jet régional russe de Sukhoi le Superjet 100 de 78 à 98 places, le groupe rétorque avec l'annonce d'une lettre d'intention signée par la compagnie nationale hongroise Malev  pour l'achat de trente exemplaires à livrer en 2011.

Le montant d'un tel contrat au prix catalogue atteindrait un milliard de dollars soit 710 millions d'euros. Le constructeur russe affichait auparavant 98 commandes fermes pour son nouveau modèle.
 

Le PDG de Soukhoi, Mikhael Pogosyan, compte prendre à terme 20% du marché sur le segment régional moyen courrier face au brésilien Embraer et au canadien Bombardier. Il prévoit de parvenir à la fin 2009 à 150 commandes. Il table sur une production totale de mille exemplaires sur la durée de vie du programme dont 70% hors de Russie.

Une aventure qui intéresse de près le motoriste aéronautique français Snecma (groupe Safran)  qui réalise en partie les réacteurs de l'appareil et la société italienne Alenia (groupe Finmeccanica) qui possède depuis juin 2007 un quart du capital de Sukhoi Civil Aircraft, la société qui commercialise le Superjet.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :