Défense : Soyuz met sur orbite le satellite d'observation militaire français Pléiades 1B

 |   |  414  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Le lanceur russe Soyuz a lancé dans la nuit de samedi à dimanche avec succès le satellite d'observation à usage dual et à très haute résolution.

Qui aurait cru il y a vingt ans que le lanceur russe Soyuz emporterait de Kourou un satellite d'observation militaire français ? Inimaginable mais aujourd'hui, c'est le cas. Tout comme son grand frère Pléiades 1A mis en orbite en décembre 2011, le satellite d'observation dual et à très haute résolution réalisés par Astrium pour le compte du CNES et de la direction générale de l'armement (DGA), Pléiades 1B, a été lancé dans la nuit de samedi à dimanche avec succès du Centre spatial guyanais par le lanceur Soyuz, opéré par Arianespace.

900 images par jour fournies par les deux satellites

Le satellite Pléiades 1B fournira à l'armée française mais aussi au ministère de la Défense espagnol ainsi qu'à des organismes institutionnels civils et à des sociétés commerciales à l'image de Spot Images jusqu'à 450 images satellitaires par jour (900 pour les deux satellites, dont 50 images prioritaires pour le ministère de la Défense français). Très agiles, les satellites Pléades sont dotés d'un instrument optique de 65 cm douverture fabriqué par Thales Alenia Space à Cannes, permettant d'obtenir des vues multispectrales dans les bandes visibls et proche infrarouge avec une très haute résolution (50 cm) sur une largeur de 20 km. Par rapport au système Helios, les deux satellites Pléiades apportent "un accès rapide à l'image (pour les utilisateurs, ndlr) ainsi qu'une très forte réactivité", a expliqué vendredi Caroline Laurent, en charge des programmes spatiaux à la DGA. Pour les militaires, outre l'augmentation de la capacité, les satellites Pléiades délivrent des images couleur, qui offrent une identification des surfaces et des matériels observés beaucoup plus fine et donc plus rapide. L'infrarouge permet de son côté d'identifier les structures végétales des structures synthétiques, qui elles peuvent camoufler des matériels militaires. Enfin, Pléiades lors d'un passage sur une région précise, fournira jusqu'à 20 images au lieu de deux pour Helios. Ce qui confère aux militaires "une vision globale instantanée".   

Quatrième lancement de Soyuz à Kourou

Initialement prévu vendedi soir, ce quatrième tir du lanceur russe Soyuz, depuis son premier lancement en Guyane le 16 décembre 2011, avait été reporté de 24 heures "à la suite d'une anomalie" mineure, qui avait interrompu le compte à rebours. Le lancement s'est finalement effectué samedi à 23h02 heure locale et a placé, 55 minutes plus tard Pléiades 1B sur une orbite circulaire à quelque 700 km d'altitude.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 03/12/2012 à 14:01 :
Pourquoi voir le danger potentiel à 700Km de hauteur alors qu'il est tous les jours au ras du sol, dans nos rues et cités!
a écrit le 02/12/2012 à 22:13 :
Pourquoi orthographier "soyuz" au lieu de "soyouz" : il ne faut pas confondre "y" et "io" !
Réponse de le 03/12/2012 à 0:52 :
@correcteur: et pourquoi pas sayouz puisqu'en fait c'est approximativement comme cela qu'on prononce ???
a écrit le 02/12/2012 à 19:45 :
Peut-être qu'ici les lecteurs qui n'ont pas connu la Guerre Froide, ne saisissent pas à quel point la phrase "Soyouz met sur orbite un satellite d'observation militaire français" peut rétrospectivement sonner curieux.
Réponse de le 03/12/2012 à 0:49 :
@Mcel: t'inquiètes, y a suffisamment de gens qui continuent à lire la propagande occidentale pour croire que le monde n'a pas changé :-)
a écrit le 02/12/2012 à 15:47 :
Les pléiades couvre plusieurs volets, il y a l'observation militaire, mais aussi sous entendu, la localisation de départ des missile balistique, cela aidera le futur missile aster à intercepter des missile supersonique mais aussi des missile balistique dans un rayon de 1500km. dans une quantité limité, menace de type iran et de leur futur lanceur shahab 4/5 (porté 4000km).

En clair, la France fait du DAMB (défense anti missille balistique) sans le dire afin d'éviter les vexations des un et des autres, sous la couverture d'autres activités. les Russes sont réservés, les USA ne disent mais ils sont furieux ils n'aiment pas qu'un autre pays jouent sur le plate bande technologique et de contester leur dominance.

Les français son des empêcheur de tourner en rond, c'est de leur faute, quand les russes nous ont menacés de nous atomisé lors du conflit suez, ils ont envoyés baladés, depuis on a fait nos bombes, nos centrales, nos fusées, nos missiles, nos avions, nos sous marins, nos satellites, nos drones. Peut être pas à la même échelle des USA ou des Russes, mais de quoi emmerder tout le monde.

Réponse de le 02/12/2012 à 16:35 :
Arretez de frimer quand on est en deficit et que les gens vont au resto du coeur ou ont du mal pour les loyers et tout. On entend d'autres utiliser l'argent public pour des choses qui ne nous serviront jamais et juste que la grenouille veut devenir aussi grosse que le boeuf.
Réponse de le 02/12/2012 à 16:47 :
Il n'y a que la politique du ventre plein, un Etat doit aussi avoir une vision stratégique.
Réponse de le 02/12/2012 à 17:44 :
C'est plus de la vision, c'est de l'aveuglement.
Réponse de le 02/12/2012 à 18:52 :
C'est effectivement une excellente nouvelle pour notre souveraineté nationale et notre indépendance. Heureusement qu'il y a de la continuité dans la gestion de ces programmes, sinon on aurait rien de tout ce qu'on a aujourd'hui, et qui agace les US et nos voisins européens (ce que la presse ne rapporte que trop rarement)
Réponse de le 03/12/2012 à 11:29 :
C'est marrant comme tout ce qui emm... les US (ou le monde en général) semble réjouir les français! C'est culturel je pense. Et je dis ça en ressentant la mêne chose :)
Réponse de le 03/12/2012 à 12:29 :
C'est plutôt l'inverse qu'il faut voir. Les US ont été très agacés par le projet de GPS européen, au point de déclarer qu'ils n'hésiteraient pas à détruire les satellites lancés qui causeraient des interférences (une petite recherche sur le net le confirmera). Idem pour les projets de missiles de croisière type MDCN et SCALP, qu'ils étaient les seuls à bien maîtriser jusqu'il y a quelques années. Des projets soutenus par la France (est-ce un hasard ?). En Europe, il n'y a qu'à regarder nos voisins, aucun n'a une politique autonome en la matière. Tous sans exception y ont renoncé ou l'ont confiée aux Etats-Unis... Encore un exemple, le spatial, que les américains ont essayé de torpiller dès ses débuts. Ne soyez pas candide...
Réponse de le 03/12/2012 à 13:14 :
dans ma dernière phrase (cf commentaire ci dessus), je parlais évidemment d'Ariane.
a écrit le 02/12/2012 à 14:14 :
C'est la fin d'Ariane ????
Réponse de le 02/12/2012 à 20:01 :
N'importe quoi, parce qu'une fusée russe met un satellite en orbite, c'est fini pour Ariane... je laisse google répondre à cette question stupide.
a écrit le 02/12/2012 à 13:22 :
Soyouz ou Pléiades ?
a écrit le 02/12/2012 à 11:18 :
La translittération en français est « Soyouz » comme on l'a toujours lu jusqu'à maintenant. Pourquoi vous sentez-vous obligé de donné la translittération anglaise ? Si vous voulez écrire son « vrai nom », utilisez le nom russe et, quitte à se la jouer, faites-le jusqu'au bout et écrivez-le en cyrillique !

C'est pas sérieux.
Réponse de le 02/12/2012 à 16:32 :
Et ça pinaille et ça se plaint , à ce niveau, c'est maladif.
Réponse de le 02/12/2012 à 18:48 :
Allez, pour faire plaisir au plaignant, on va écrire Soillouze. Satisfait ?
Réponse de le 03/12/2012 à 0:53 :
en français, ce serait l'union, comme dans l'union fait la force et l'oignon fait la soupe :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :