Défense : la France remporte un contrat de 700 millions d'euros avec les Emirats

 |   |  909  mots
Le satellite d'observation militaire français Helios IIA
Le satellite d'observation militaire français Helios IIA
C'est le premier gros contrat militaire signé depuis l'arrivée de François Hollande au pouvoir. Le ministre de la Défense Jean-Yves Le Drian a conclu lundi la vente de deux satellites d'observation de type Helios pour un montant de 700 millions d'euros.

Entre les Emirats Arabes Unis (EAU) et la France, c'est à nouveau très, très chaud... pour la signature d'un contrat de deux satellites d'observation militaire de type Helios livrés en orbite par Astrium et Thales Alenia Space (TAS). Un véritable rebondissement quand on se rappelle que la semaine dernière, le ministre de la Défense, Jean-Yves Le Drian, et les PDG de Thales, Jean-Bernard Lévy, et d'Astrium, François Auque, étaient repartis d'Abu Dhabi mardi 16 très déçus de ne pas avoir convaincu le prince héritier cheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan de s'engager sur une commande de plus de 700 millions d'euros.

Une très grosse déception à la hauteur des espérances suscitées par ce contrat et qui avait laissé place à des supputations (pressions américaines ?) sur les raisons de la dernière exigence émiratie. Elle avait complètement surpris et pris au dépourvu les négociateurs français. Abu Dhabi souhaitait raccourcir le délai de livraison des deux satellites. Ce qui avait plongé dans l'embarras le camp français et précipité leur retour à Paris.

"Rageant, frustrant", avait alors estimé l'un des négociateurs français. En même temps, Jean-Yves Le Drian s'était envolé dimanche dernier vers les Emirats Arabes Unis sans aucune garantie de signer un contrat. Surtout, "la France avait encore oublié que l'on n'impose pas un calendrier de signature aux Emiratis, qui n'aiment pas être mis sous la pression d'un Etat étranger dans une négociation", explique un bon connaisseur de ces dossiers à La Tribune. Aussi simple que cela... Très certainement vrai au vu de la nouvelle tournure des événements.

Le ministre de la Défense de retour à Abu Dhabi lundi

L'échec de la semaine dernière est semble-t-il à ranger au rayon des péripéties d'une négociation. D'ailleurs Jean-Yves Le Drian, qui a beaucoup, beaucoup mouillé la chemise sur ce projet, était ce lundi aux Emirats pour signer le contrat en compagnie des PDG de Thales et d'Astrium ainsi que du directeur général délégué en charge de la stratégie et de l'international d'EADS, Marwan Lahoud. Il s'agit de la quatrième visite de Jean-Yves Le Drian aux Emirats depuis son entrée en fonction, en mai 2012.

Pourquoi à nouveau un tel optimisme ? Parce que dès le départ des négociateurs mardi dernier, le contact entre le prince héritier et la France a été maintenu, avec au centre du jeu l'ambassade de France, qui a pleinement joué son rôle dans le cadre de la diplomatie économique voulue par le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius, à son arrivée au Quai d'Orsay. Mais pas que. Tous les services de l'Etat se sont mis au diapason du ministre de la Défense, notamment la direction générale de l'armement (DGA).

Surtout les négociateurs émiratis se sont discrètement rendus lundi à Paris pour poursuivre les négociations, selon des sources concordantes. Finalement les deux camps topent mardi, Astrium (maître d'oeuvre) et TAS ayant tait une partie du chemin en réduisant un peu les délais de livraison des deux satellites comme exigé par les Emiratis. Un accord est paraphé dans la foulée à Paris.

Restait à organiser la cérémonie de la signature. Ce qui a été arrangé entre Jean-Yves Le Drian et cheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan, les deux hommes ayant noué de très bonnes relations de confiance. D'autant que le ministre de la Défense a vraiment tout fait pour décrocher ce contrat, notamment en facilitant un accord de gouvernement à gouvernement dans le cadre de ce contrat dont la signature du contrat est attendu maintenant ce lundi. Ce sera le premier gros contrat militaire conclu depuis l'arrivée du gouvernemernt Ayrault en mai dernier.

Rafale ?

Une fois ce dossier clos, Abu Dhabi devrait passer en rouvrir un autre, celui de l'appel d'offres portant sur l'acquisition de 60  avions de combat. Une compétition qui oppose le Rafale de Dassault Aviation à l'Eurofighter (BAE Systems, EADS et Finmeccanica). En février, lors du salon de défense IDEX à Abu Dhabi, les Emirats Arabes Unis avaient confirmé un nouvel intérêt pour l'avion de combat tricolore. Cheikh Mohamed Bin Zayed Al Nahyan était lundi à Londres où il a rencontré le Premier ministre David Cameron, qui se bat pour un succès de l'Eurofighter. Au delà des Emirats Arabes Unis, où cette négociation avec Paris est très suivie par les pays voisins, les satellites d'observation français peuvent également intéresser l'Arabie Saoudite et le Qatar, qui ont de vieux projets qu'ils n'ont jamais concrétisés.

Outre les satellites d'observation et les avions de combat, la France compte également vendre aux Emirats Arabes Unis 700 Véhicules blindés de combat d'infanterie (VBCI) de Nexter ainsi que des radars de défense aérienne 3D tactique multimissions à moyenne portée, le Ground Master 200 (GM200) fabriqués par Thales. La France et les Emirats arabes unis entretiennent de longue date une coopération de défense, notamment dans le domaine de l'armement.

Entre 2007 et 2011, les prises de commandes se sont élevées à 2,1 milliards tandis que les livraisons de matériels ont atteint 1,9 milliard d'euros, selon le rapport au Parlement de 2012 sur les exportations d'armement de la France. Les Emirats abritent en outre la seule base militaire française hors d'Afrique, qui compte environ 700 militaires français.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 23/07/2013 à 6:21 :
Et dire que nos dirigeants peuvent nous observer depuis l'espace... Espérons qu'avec toutes les technologies qu'ils ont entre les mains, ils soient réellement aussi gentils qu'ils le prétendent, sinon on est mal :/
Imaginons qu'en fait sous leur facade de "démocrates" nos dirigeants aient en réalité un projet de domination planétaire par exemple...
a écrit le 22/07/2013 à 21:04 :
SARORY 1 revient AH!!!
a écrit le 22/07/2013 à 20:56 :
HH Général Sheikh Mohammed bin Zayed Al Nahyan nous a fait de nouveau confiance pour la fourniture d'un système satellitaire : c'est une excellente nouvelle !
a écrit le 22/07/2013 à 20:42 :
Bravo à notre Ministre de la Défense le seul valable dans ce gouvernement
Réponse de le 23/07/2013 à 0:42 :
Bof...! Ce n'est quand même pas lui qui a monté le dossier depuis des années! rendons à César ce qui revient aux commerciaux quand même !
Réponse de le 23/07/2013 à 9:40 :
C'est l'héritage de Sarkozy !
a écrit le 22/07/2013 à 14:24 :
sous le regard d' allah
Réponse de le 23/07/2013 à 8:30 :
qui n'existe pas
a écrit le 22/07/2013 à 9:48 :
heureusement qu'ils sont là, sinon qui achèterait ?
Réponse de le 22/07/2013 à 13:43 :
Tout un tas d'autres pays. Renseignez-vous sur les clients d'Astrium.
a écrit le 22/07/2013 à 8:58 :
Un service après-vente rapide, efficace et de qualité.
a écrit le 20/07/2013 à 16:17 :
Hormis pour les parties au contrat, le bénéfice de telles opérations restera à jamais inconnu des citoyens!!
Réponse de le 21/07/2013 à 10:46 :
Pour commencer des emplois (donc pas d'allocations chômage à payer pour la collectivité), ensuite des impôts qui profitent à la collectivité, puis des emplois indirects (emplois à domicile peut-être - nounou, femme de ménage... - consommation...). Voilà à quoi profite un contrat à l'export. Un petit écosystème qu'il faudrait multiplier par 1000, 100000.....
Réponse de le 22/07/2013 à 13:44 :
Il est triste que certains pensent encore que l'exportation ne rapporte rien à un pays...
Réponse de le 22/07/2013 à 19:48 :
Oui l'Economie reste encore une matière négligée dans ce pays.
Ce ne sont pas les fonctionnaires qui créent la richesse mais l'export, voir l'Allemagne.
Réponse de le 22/07/2013 à 20:41 :
Vous avez raison il faut se débarrasser du peu de fonctionnaire qui reste...et après vous ferez quoi ? Votre salaire va augmenter ? Le gaz et l'électricité vont baisser ? Les trains circuleront mieux ? Cet anti-fonctionnaire primaire est d'un ridicule...!
Réponse de le 22/07/2013 à 22:10 :
@félix : admettons qu'on ne fasse plus baisser les effectifs, on pourrait déjà aligner leur système de retraite sur celui du privé... et par ailleurs je persiste à croire que dématérialiser de nombreuses démarches pourraient permettre de mieux allouer les ressources de l'Etat (à l'inspection fiscale ou à la répression des fraudes)
Réponse de le 23/07/2013 à 9:43 :
il y a entre 5 et 7 millions de fonctionnaires en France selon la définition que l'on donne... Il y a encore de la marge avant la suppression du dernier fonctionnaire...
Réponse de le 23/07/2013 à 13:15 :
@ Félix,
Ou avez vous lu que je ne voulais pas voir de fonctionnaires???
Ils restent indispensable à une démocratie mais la richesse d'un pays se fait par définition avec les exportations. Les français ont du mal à l'intégrer.
a écrit le 20/07/2013 à 13:01 :
A Dubaï, une Norvégienne condamnée à seize mois de prison pour avoir été violée
la racaille exit ! pas de satellites !
Réponse de le 22/07/2013 à 10:09 :
Vous devez être croisé avec une enclume ? ou une boîte de thon ? ou trés certainement avec un pays concurrents de la France ...
Réponse de le 22/07/2013 à 13:44 :
Vous avez raison les américains n'attendent que ça, le retrait volontaire des concurrents français.
a écrit le 20/07/2013 à 9:56 :
Bonjour, au moins nous avons vendu quelque chose au EAU, se qui n'est pas si mal, deux satellites cela fait aussi deux tirs de fusée .... Un bon début pour une coopération entre nos deux pays....
Réponse de le 22/07/2013 à 19:28 :
la coopération entre la France et les EAU dure depuis plus de trois décennies dans le secteur militaire
Réponse de le 23/07/2013 à 9:44 :
C'est la faute à Sarkozy !
a écrit le 20/07/2013 à 9:49 :
Après l'affaire des sous-marins, dans les caisses de qui vont se retrouver les rétro-sessions, style "dessous de table"?
Réponse de le 20/07/2013 à 12:04 :
c'est au choix rétrocession ou rétro-commissions mais pas un medley des deux
a écrit le 19/07/2013 à 23:08 :
Bravo pour les 2 sat. Mais il ne faudra pas être aussi optimiste avec le Rafale, en tout cas pour dans les années qui viennent.
Réponse de le 22/07/2013 à 19:33 :
@Nenel : tout le monde pensait que c'était râpé pour les satellites il y a deux semaines...
Réponse de le 23/07/2013 à 0:45 :
Patex, laissez donc le Sieur Nenel écrire en toute connaissance de cause... Vous voyez bien que c'est un pro: il ne dit pas pourquoi il faudrait être pessimiste!
a écrit le 19/07/2013 à 22:04 :
La guerre avec l'Iran semble se préciser!
Réponse de le 22/07/2013 à 13:45 :
Avec des satellites d'observation ? Sont fort les EAU !!
Réponse de le 22/07/2013 à 23:35 :
Ah oui? Et les satellites d'observations, ça sert pas à faire de l'observation, et notamment de l'observation de mouvement sde troupes, surtout avec des définitions de l'ordre de 50cm?

Vous n'êtes pas un peu niais à la base Bobo?
a écrit le 19/07/2013 à 22:04 :
connaître son interlocuteur, sa vision de négociation, son mode de raisonnement, ce qu'il ressent pour son interlocuteur, est un "truc" que nos écoles bien pensantes à la française ont du mal à enseigner. Il faut dire que nombreux "formateurs" ont rarement été confrontés à des négociations dans lesquelles le temps et la patience sont des qualités méconnues. Voilà une belle affaire qui tombe au bon moment car les carnets des satellites ne sont pas pleins pour certains, de plus voir nos deux industriels ensemble sans se bouffer le mou est encore plus méritoire et peut-être auront nous un jour seul industriel. Ne pas oublier que la France alliée à certains industriels européens est un des rares pays qui a la capacité de produire cette technologie à cela se rajoute la belle aventure Ariane ,qui encore une fois, montre que la coopération des intelligences européennes est à la pointe des besoins de demain.
a écrit le 19/07/2013 à 21:33 :
Marrant comme un peut-être bonne nouvelle ne suscite pas de commentaires alors que l'échec des dernières négo avait engendré pas loin de 100 posts
Réponse de le 19/07/2013 à 22:05 :
Oui, comme souvent, il y a beaucoup moins à commenter les réussites que les échecs. Mais c'est en tout cas un bon dénouement qui semble se préparer, et peut-être un virage pour les diverses négociations en cours avec les EAU.
Réponse de le 20/07/2013 à 0:03 :
Donc les ricains ont dit oui ???!!! "...qui avait laissé place à des supputations (pressions américaines ?)". La tribune ne se réfère donc qu'aux simples supputations de ses "posteurs" ? Les 100 ? Doucement papillons, encore heureux que la France arrive a vendre quelques trucs de temps en temps, et ça tombe bien justement, les négos sont en cours. Quoi de mieux pour créer un climat de confiance à l'adresse du peuple ! Ce type de contrat n'a rien de technique, commercial ou autres, juste une question de géopolitique. Obama prix Nobel de la paix ? Belle mascarade.
Réponse de le 20/07/2013 à 0:05 :
+1
Réponse de le 20/07/2013 à 11:42 :
@ Da: Les "quelques trucs" que vendent les Français les placent "seulement" à la quatrième place en terme de vente d'armement militaire. J'aime les gens qui commentent bêtement sans même savoir de quoi ils parlent ....
Réponse de le 20/07/2013 à 12:06 :
Je ne parle pas spécialement d'armement mais d'une façon générale. Explique moi ma bêtise ? Toi le génie
a écrit le 19/07/2013 à 21:32 :
tres bonne chose

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :