Cyberdéfense des Armées : 1.800 postes créés entre 2018 et 2025 à Rennes

 |  | 720 mots
Lecture 4 min.
880 cybercombattants sont rattachés au ministère des Armées et d'ici à 2026, 940 emplois supplémentaires seront créés dans les sites cyber de l'État dont 220 postes à l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI).
880 cybercombattants sont rattachés au ministère des Armées et d'ici à 2026, 940 emplois supplémentaires seront créés dans les sites cyber de l'État dont 220 postes à l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI). (Crédits : ministère des Armées)
Le développement des activités de cyberdéfense du ministère des Armées sur le territoire de Rennes Métropole va se traduire par la création de 1.800 postes entre 2018 et 2025 et par des recrutements, souligne une étude de l’Insee Bretagne. Les cadres sont particulièrement recherchés. Sur le plan démographique, cette dynamique profitera aux communes proches de Rennes.

Selon une étude publiée jeudi 21 janvier par l'Insee Bretagne, les effectifs des Armées en cyberdéfense seront en forte augmentation sur le territoire de Rennes Métropole jusqu'en 2025. Le développement des activités de cyberdéfense du ministère des Armées dans l'agglomération rennaise va se traduire par la création de 1.800 postes entre 2018 et 2025 et par des recrutements.

880 cybercombattants sont ainsi rattachés au ministère des Armées et d'ici à 2026, 940 emplois supplémentaires seront créés dans les sites cyber de l'État dont 220 postes à l'Agence nationale de la sécurité des systèmes d'information (ANSSI).

Sur cette période, les effectifs augmenteront régulièrement sur les sites de Saint-Jacques-de-la-Lande et de Bruz (Comcyber, DGA MI) et les profils recherchés seront spécifiques. L'Insee précise que les recrutements concernent des cadres à 70 % avec une qualification élevée (ingénieur...

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 24/01/2021 à 18:08 :
Étonnamment tous les postes sont créer en Bretagne à croire que le reste de la France n’existe pas
Réponse de le 25/01/2021 à 11:46 :
Tout simplement parce que les salaires sont minables en Bretagne.
a écrit le 23/01/2021 à 9:52 :
Ils devraient recruter des russes ou des chinois. Ils sont tellement meilleurs que nous, et en plus bon marché. Le problème est qu'ils gardent les meilleurs chez eux. Nous on fait l'inverse...

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :