Cybersécurité : les trois pépites du FIC 2020 (2/5)

 |   |  518  mots
Le Forum international aura lieu à Lille Grand Palais les mardi 28, mercredi 29 et jeudi 30 janvier 2020.
Le Forum international aura lieu à Lille Grand Palais les mardi 28, mercredi 29 et jeudi 30 janvier 2020. (Crédits : Unique Agency)
STARTUPS. Un jury très pointu, composé de professionnels reconnus de la cybersécurité, a départagé 50 dossiers pour récompenser trois entreprises.

1. La messagerie sécurisée OLVID

Créé en juin dernier par un quatuor (Thomas Baignères, Matthieu Finiasz, Jacques-André Bondy et Cédric Sylvestre), Olvid propose une messagerie instantanée totalement sécurisée, disponible sur iOS et Android. « Nous proposons une disruption totale grâce à une cryptographie à la puissance inégalée, garantissant l'intégrité, la confidentialité et l'anonymat des communications, avec la même simplicité d'utilisation que les messageries WhatsApp ou Telegram », résume Thomas Baignières, le CEO. En clair, là où les autres messageries reposent sur un immense annuaire centralisé, Olvid ne sait même pas qui sont ses utilisateurs. Projet accéléré par La Banque postale et le cabinet Wavestone, Olvid est gratuit pour le grand public, permettant d'envoyer des messages, de converser en groupe et de transférer des pièces jointes quels que soient leur poids et leur nature. L'appli est payante pour les entreprises, sachant que la plupart des fuites de données proviennent des communications avec l'extérieur.

2. CITALID, le GPS de la cybersécurité

Fondé fin 2017 par Maxime Cartan et Alexandre Dieulangard, deux anciens de l'ANSSI, l'agence nationale de la cyberdéfense française, Citalid édite un logiciel permettant aux entreprises de mesurer leur exposition financière au risque cyber et d'optimiser leurs investissements en cybersécurité. « Notre offre part de la connaissance technique des attaques et les rend compréhensibles pour les décideurs. Nous avons l'ambition d'être le GPS de la cybersécurité, afin de mieux connaître sa position actuelle par rapport aux menaces extérieures et de mieux savoir où se diriger en termes de protection, en mesurant précisément les risques financiers et le retour sur investissement », expliquent les créateurs. Les algorithmes vont ainsi calculer automatiquement la feuille de route la plus efficace et la plus rentable en fonction du risque, tout en recommandant les axes de défense à travailler et les investissements de sécurité à effectuer selon les attentes. « C'est le résultat d'un énorme travail de R&D et de bases de données sur les différentes menaces et sur les contextes géopolitiques, régulièrement mis à jour. À l'image du GPS, si notre logiciel détecte des obstacles, il va ainsi pouvoir recalculer le chemin. »

3. TARIDES et ses applis « Secure by Design »

Créé en 2018 et comptant aujourd'hui une vingtaine de personnes, Tarides propose plusieurs solutions permettant de développer des applications sécurisées dès leur conception (« secure by design »), en automatisant l'élimination des bugs logiciels. « Notre plateforme open source permet de créer des unikernels, des applis spécialisées qui permettent de réduire la sphère des cyberattaques. L'appli n'embarque donc que ce qui est nécessaire : elle ne pèse que quelques centaines de kilo-octets, consommant moins de ressources et moins d'énergie, comparés aux centaines de mégas des applis traditionnelles », souligne Thomas Gazagnaire, PDG et CTO. La start-up, qui possède déjà de solides références dans le milieu bancaire ou les cryptomonnaies, compte désormais s'attaquer au marché des objets connectés.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :