Le Qatar sélectionne MBDA pour un contrat de 640 millions d'euros

 |   |  359  mots
Le missilier européen MBDA et la marine qatarie devraient signer un contrat à court terme d'une valeur de 640 millions d'euros.
Le missilier européen MBDA et la marine qatarie devraient signer un contrat à court terme d'une valeur de 640 millions d'euros.
Le missilier européen a signé un protocole d'accord avec la marine qatarie en vue de fournir des batteries côtières équipées de missiles mer-mer Exocet MM40 Block 3 et Marte ER. Ce protocole prévoit "un contrat signé à court terme" d'une valeur de 640 millions d'euros.

C'est une bonne nouvelle pour MBDA, qui doit chercher sa croissance à l'exportation. C'est un premier pas pour le missilier européen, qui a signé un protocole d'accord (MoU ou Memorandum of Understanding) avec la marine qatarie en vue de fournir des batteries côtières équipées de missiles mer-mer Exocet MM40 Block 3 et Marte ER (Extended Range). Ces batteries côtières équipent déjà un pays comme la Grèce qui les a installées à proximité de ses frontières maritimes. Le MoU prévoit "un contrat signé à court terme" d'une valeur de 640 millions d'euros, selon un communiqué de MBDA publié ce mercredi.

"Ce MoU représente le premier pas vers la signature d'un contrat sur un nouveau système de missile côtier novateur. C'est la confirmation supplémentaire de la confiance placée par les Forces armées de Qatar à MBDA pour ses programmes de défense", a estimé le PDG de MBDA, Antoine Bouvier, cité dans le communiqué.

Ce protocole d'accord est également une très bonne nouvelle pour MBDA Italie, qui obtient un client de lancement pour son nouveau missile, le Marte ER. Ce contrat va donner une bouffée d'oxygène à MBDA Italie en raison des incertitudes du ministère de la Défense italien à passer de nouvelles commandes au missilier.

Une très belle année à l'export en 2015

Pour MBDA, l'année 2015 a été remarquable sur le plan commercial. Ainsi, le missilier européen a connu l'année dernière "un niveau de commandes historique", à hauteur de 5,2 milliards d'euros (27% de croissance par rapport à 2014), dont 3,6 milliards à l'exportation grâce aux contrats Rafale en Egypte puis au Qatar. Une très belle année commerciale qui a permis à MBDA de porter son carnet de commandes à 15,1 milliards (cinq ans d'activité), record historique qui tenait depuis 2003, année où le missilier avait atteint un pic à 14,8 milliards d'euros.

Les prises de commandes seront probablement en baisse en 2016 par rapport à 2015, avait estimé à la mi-mars Antoine Bouvier lors de la présentation des résultats. Le missilier compte essentiellement sur un nouveau contrat Rafale, notamment en Inde (36 avions de combat), et/ou un contrat Typhoon au Koweït (28).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :