Pilgrim's Pride, le premier producteur américain de poulets, dépose le bilan

 |   |  275  mots
Le plus gros producteur américain de poulets s'est placé ce lundi sous la protection du Chapitre 11 de la loi sur les faillites, devenant l'une des plus grosses entreprises du pays, hors secteur bancaire, à déposer son bilan à cause de la crise économique et financière.

Le plus gros producteur américain de poulets, Pilgrim's Pride, a annoncé ce lundi qu'il s'était placé sous la protection du Chapitre 11 de la loi sur les faillites, qui permet à une entreprise de se restructurer sous la supervision d'un juge des faillites. "Les opérations du groupe devraient se poursuivre normalement au cours du processus de faillite, pendant qu'il élabore un plan de réorganisation pour résoudre ses problèmes temporaires", a-t-il indiqué. (Retrouvez le communiqué de Pilgrim's Place).

Pilgrim's Place, qui emploie 48.000 personnes, est l'une des plus grandes entreprises industrielles américaines à dévoiler des problèmes de liquidités menant au dépôt de bilan, sur fond de crise économique et financière. Le producteur de volailles a plus spécifiquement souffert de la hausse du prix des graines (notamment le maïs, aliment pour volailles) et des matières premières, ce qui a attaqué ses marges. Le groupe a également invoqué une faiblesse de la demande.

Au-delà du contexte économique, le rachat par endettement de son concurrent Gold Kist, pour 1,3 milliard de dollars l'an passé, a ajouté une pression financière supplémentaire à Pilgrim's Pride, jugent plusieurs analystes. Son endettement a conduit ce dernier à renégocier trois fois depuis septembre une ligne de crédit existante.

Le groupe faisait face à 2,72 milliards de dollars de dettes à fin septembre, pour 3,75 milliards de dollars d'actifs. Vendredi, il avait annoncé le report de la publication de ses résultats annuels, et indiqué qu'il tablait pour l'exercice clos fin septembre sur une perte nette de près d'un milliard de dollars, contre un bénéfice de 47 millions un an plus tôt.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
what will happen whether the agric industries are touched by the economic crisis? this time sound very bad...
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelles conséquences pour nos poulets français?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :