Parmalat : l'ex patron condamné à 10 ans de prison

 |   |  210  mots
Calisto Tanzi, l'ex-patron du groupe alimentaire italien Parmalat dont le krach en 2003 a laissé un trou de 14 milliards d'euros, a été condamné à dix ans de réclusion par le tribunal correctionnel de Milan

Le fondateur et PDG du groupe agroalimentaire italien Parmalat, Calisto Tanzi, a été condamné à dix ans de prison ferme, jeudi, pour manipulation de cours sur les marchés, et les autres accusés au procès, portant sur la faillite de l'entreprise en 2003, ont été acquittés. 

Ce procès qui avait commencé en septembre 2005 devant le tribunal de Milan est le premier dans l'affaire du krach du groupe alimentaire, un des plus gros scandales financiers de ces dernières années en Europe. Trois banques étrangères, Citigroup, Morgan Stanley et Deutsche Bank, et plusieurs employés, sont également accusées de manipulations des cours et de fausses communications financières.
 
L'accusation, mais aussi les avocats de Calisto Tanzi, ont accusé les banques lors de l'enquête d'avoir vendu au public des titres Parmalat afin de sauvegarder leurs propres investissements dans le groupe, tout en connaissant son insolvabilité.  Avec l'effondrement de Parmalat qui croulait sous le poids de 14 milliards d'euros de dettes, en 2003, plus de 100.000 petits porteurs avaient vu leur épargne réduite à néant. Calisto Tanzi, ont estimé les procureurs, avait trompé les marchés en cachant l'état désastreux des finances de Parmalat. Ils avaient requis une peine de 13 ans ferme à l'encontre du fondateur du groupe,
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Si la justice américaine s'inspire de ce jugement, Madoff ne serait condamné qu'à une peine de 35 ans de prison environ.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :