Pour ses cent ans, L'Oréal affiche sa confiance

 |   |  321  mots
Le groupe fête ses cent ans. Son patron table sur une croissance cette année. Il réfute l'idée d'une période difficile pour L'Oréal malgré le coup d'arrêt à la croissance à deux chiffres de ses résultats.

Alors que L'Oréal fête ses cent ans, fort de 17,5 milliards d'euros de chiffre d'affaires, de 67.500 salariés, et de 4,5 milliards de produits vendus chaque année à près d'un milliard de consommateurs dans 130 pays, son directeur général, Jean-Paul Agon affiche son optimisme même s'il reste prudent. Il a déclaré ce jeudi être "très confiant" en un rebond de la croissance du groupe en 2009. Il prévoit une légère progression du marché des cosmétiques cette année.

A ceux qui soulignent que le groupe a vu la fin de la croissance à deux chiffres de ses résultats qui duraient depuis 23 ans et a du fermer des usines et supprimer des emplois, il réfute l'idée d'une période difficile : " L'Oréal n'a jamais été autant à l'attaque".

Il ajoute : "nos ambitions sont sans limites (...) Nous allons poursuivre notre conquête", a-t-il assuré lors d'une conférence de presse: "nous sommes leader mondial mais nous n'avons que 15,8% du marché; cela signifie qu'il reste 84,2% à conquérir. La mondialisation du marché des cosmétiques ne fait que commencer, et même si nous sommes déjà très internationalisés, nous ne touchons qu'à peine un cinquième des habitants de la planète. L'Asie centrale, le Moyen-orient, l'Afrique, le Golfe persique restent à conquérir".

Selon lui, L'Oréal va profiter à l'avenir de "la mondialisation, du vieillissement de la population et de l'urbanisation croissante". Le groupe continuera aussi à miser sur l'innovation, "son ADN", notamment dans les produits naturels.

Enfin, Jean-Paul Agon assure que "l'unité de la famille Bettencourt", premier actionnaire de L'Oréal avec 30,8% de son capital, est "absolument totalement intacte", malgré les tensions entre Liliane Bettencourt , l'héritière du fondateur du groupe Eugène Schueller et sa fille Françoise Bettencourt Meyers qui l'accuse d'avoir dilapidé près d'un milliard d'euros, donné au photographe François-Marie Banier.

(retrouvez le communiqué de L'Oréal).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L oreal fete SES 100 ans: OK pour le titre mais pas OK dans le texte.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tu me fais tourner la tête
Mon manège à moi, c'est toi
Je suis toujours à la fête
Quand tu me tiens dans tes bras

Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça
La terre n'est pas assez ronde
Pour m'étourdir autant que toi...

Ah! Ce qu'on est bien tous les deux
Quand on est ensemble nous deux
Quelle vie on a tous les deux
Quand on s'aime comme nous deux

On pourrait changer de planète
Tant que j'ai mon c?ur près du tien
J'entends les flons-flons de la fête
Et la terre n'y est pour rien

Ah oui! Parlons-en de la terre
Pour qui elle se prend la terre?
Ma parole, y a qu'elle sur terre!!
Y a qu'elle pour faire tant de mystères!

Mais pour nous y a pas d'problèmes
Car c'est pour la vie qu'on s'aime
Et si y avait pas de vie, même,
Nous on s'aimerait quand même

Car...
Tu me fais tourner la tête
Mon manège à moi, c'est toi
Je suis toujours à la fête
Quand tu me tiens dans tes bras

Je ferais le tour du monde
Ça ne tournerait pas plus que ça
La terre n'est pas assez ronde...
Mon manège à moi, c'est toi!

jadore de dior
paceke vous le valez bien conar de loreal
bienfait HEHE
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Boycottons l'Oréal, parce que les animaux (de laboratoire) le valent bien .
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
ET les employés, envoyés par des boites de prestataires, sont payés au lance pierre (petit SMIC) et sont "interdits" de congés durant l'été. Cherchez l'erreur... majuscule....
Moi, je le vaux, mais pas eux !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
et ces pôvres réceptionnistes (embauchés par un prestataire pour cause de non transparence) ne touchent qu'un maigre SMIC...
Avec ça, l'or Réal peut faire du chiffre!
Evidemment, et vie d'avant....
Amen.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :