Les ventes d'Inditex résistent à la crise

 |   |  197  mots
La maison-mère espagnole de Zara annonce une baisse de 15% de son bénéfice net au premier trimestre, mais ses ventes ont continué de progresser, malgré la mauvaise conjoncture économique.

Le premier groupe textile espagnol a vu ses performances financières se dégrader un peu plus que prévu au premier trimestre (clos fin avril), mais dans l'ensemble, il résiste à la forte récession de l'Espagne. Son bénéfice net s'établit à 184 millions d'euros, en baisse 15%, un repli légèrement plus élevé que ce qu'attendaient les analystes (187 millions d'euros).

En revanche, les ventes de la maison-mère de Zara, mais aussi de Massimo Dutti et de Bershka, ont progressé de 5,4% sur la même période, à 2,34 milliards d'euros. Et la tendance semble se confirmer, car le chiffre d'affaires pour la période allant du 1er mai au 7 juin a augmenté de 9% sur un an, d'après l'espagnol.

Cependant, le rythme de croissance des ventes a un peu ralenti au premier trimestre. L'an dernier à la même période, le chiffre d'affaires affichait une progression de 9%, contre 5,4% en 2009. Le rythme d'ouverture de nouveaux magasins est lui aussi passé à la vitesse inférieur. Au premier trimestre, on en compte 95, contre 145 un an plus tôt. Pour l'ensemble de l'année, Inditex prévoit d'ouvrir entre 370 et 450 nouveaux magasins, contre 573 l'an dernier.

 

(retrouvez le communiqué d'Inditex).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :