Aubade va supprimer 104 emplois en France

 |   |  351  mots
Le groupe lucernois Calida restructure sa filiale de lingerie féminine haut de gamme française Aubade, sévèrement touchée par la récession économique.

Le fabricant suisse de sous-vêtements et pyjamas Calida va réorganiser sa filiale française Aubade spécialiste de la lingerie très connu pour ses campagnes publicitaires autour des "Leçons de séduction". Il prévoit la suppression de 104 emplois sur son site de Saint-Savin (Vienne), en raison de la crise économique, selon un communiqué.

"La récession économique et le changement rapide et prononcé de la structure du marché de la lingerie féminine haut de gamme ont eu pour conséquence un fort ralentissement des ventes d' Aubade", a précisé Calida, qui a repris la marque de lingerie française en 2005 pour un peu plus de 45 millions d'euros. Le ralentissement économique a entraîné une "baisse importante du marché de la lingerie haut de gamme" et un recul "important" du chiffre d'affaires d' aubade en France et à l'international.

Face à ces difficultés, le groupe veut procéder à un "redimensionnement de ses activités", en supprimant notamment 104 emplois sur le site de Saint-Savin, dans le département de la Vienne. Le site, centre logistique européen d' Aubade, continuera à employer 28 personnes, a indiqué le communiqué. Calida prévoit également de centraliser le développement technique et la préindustrialisation à Paris. Le groupe veut par ailleurs arrêter les activités de coupe en laize et de réalisation d'échantillons de collection.

Calida, qui a vu l'année dernière son bénéfice net reculer de 30% à 10,6 millions de francs suisses (6,7 millions d'euros), va subir une charge exceptionnelle de 59 millions de francs suisses en 2009 en raison de la dépréciation des immobilisations incorporelles (frais d'établissement, frais de recherche et de développement, concessions, brevets, etc.). La maison-mère ne sera pas touchée par les mesures de restructuration, a précisé Calida, indiquant que son activité pour l'année en cours demeure "conforme" à ses prévisions. Alors que la marque milieu de gamme Calida enregistrait encore en 2008 une croissance organique de 2,6%, le haut de gamme Aubade a subi un recul de 4,9% sur la période, a noté l'analyste Claudia Lenz, de la banque Vontobel.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quel dommage
pour une fois qu'il y a de la qualité de produit et d'image avec un vrai regard sur la beauté des femmes , il ne va plus rester que les pages de LA REDOUTE avec ces manequins d' un naturel équivalent à celui d' un pudding anglais vétus de tout ce qui se fait de "beau" en chine et qui ne remplit même plus les poches de m. pinault
quelle tristesse
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
la lingerie aubade coute de plus en plus cher et maintenant les ouvrieres Tunisiennes leurs couteront beaucoup moins cher, la crise a vraiment bon dos, ne nous prenner pas pour des imbéciles

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :