Vignoble : Château Richelieu tombe sous contrôle chinois

 |   |  308  mots
Une holding chinoise spécialisée dans le luxe, "HongKong A and A International", a annoncé ce dimanche détenir une majorité du capital d'un vignoble de 14 hectares situé à Fronsac sur l'une des premières propriétés du Cardinal de Richelieu. Aucun détail financier n'a été divulgué.

En plus du golf, de l'immobilier et des vêtements de luxe, la holding chinoise "HongKong A and A International"  souhaite ajouter le vignoble à son tableau de chasse. La holding annonce en effet ce dimanche s'offrir une participation majoritaire dans Château Richelieu, un vignoble situé à Fronsac en Gironde et détenu depuis quatre ans par un Hollandais, Arjen Pen, et 17 autres actionnaires de diverses nationalités. Cette propriété de 17 hectares est entourée de 14 hectares de vignes. Elle est aussi l'une des premières propriétés du Cardinal de Richelieu et de sa famille.

Le nouvel actionnaire sera chargé principalement du développement du marché asiatique de Château Richelieu, qui exporte 90% de sa production dans le monde (Angleterre, Allemagne, Pays-Bas, Belgique, Etats-Unis, Japon). "Afin de répondre à la forte demande chinoise en matière de vin français, et notamment de grand cru d'appellation bordelaise, Château Richelieu opte pour une stratégie de partenariat avec un partenaire asiatique en vu d'une distribution sélective haut de gamme", a indiqué dans un communiqué MK Finance, qui a conseillé le groupe chinois dans cet investissement. Et d'ici 2010, la holding envisage d'ouvrir un bar à vins à Pékin où sera distribué Château Richelieu et "La favorite de Richelieu", le vin haut de gamme du domaine.

Cette prise de participation d'un vignoble bordelais par un groupe chinois est la deuxième en France. Le groupe immobilier Longhai international trading a ainsi investi dans Château Latour-Laguens, une propriété viticole de l'appellation Bordeaux-Bordeaux supérieur, pour un montant également inconnu. Cela ne pourrait être qu'un début quand on sait que les exportations de vins de Bordeaux vers la Chine ont bondi en 2008 de 60% en volume pour un chiffre d'affaires de 53 millions d'euros, en hausse de 19% sur un an (chiffres du Conseil interprofessionnel du vin de Bordeaux).

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :