Les brasseurs japonais Suntory et Kirin pourraient fusionner

 |   |  194  mots
Un tel accord donnerait naissance à un géant de l'alimentaire de 41 milliards de dollars de chiffre d'affaires, de quoi rivaliser avec les américains Kraft Foods et Pepsico.

Comment rivaliser avec les poids lourds de son secteur ? En étant plus gros. C'est ce que pensent les dirigeants de Suntory, brasseur japonais, qui souhaitent fusionner avec leur rival et compatriote, Kirin. 

Un tel accord donnerait naissance à un géant de l'alimentaire de 41 milliards de dollars de chiffre d'affaires, de quoi rivaliser avec les américains Kraft Foods, Pepsico ou encore Coca-Cola. L'information a fait bondir l'action Kirin à un plus haut de neuf mois à la Bourse de Tokyo. Le titre prenait près de 8% en fin de séance et sa progression profitait aux autres groupes de brasserie, la nouvelle suscitant des spéculations sur un mouvement de consolidation dans le secteur et des acquisitions à l'étranger.

Une porte-parole de Suntory a déclaré que son groupe envisageait plusieurs options et que rien n'était décidé. Priée de dire si une fusion avec Kirin était l'une des options, elle a répondu: "Oui." Une telle transaction pourrait cependant susciter des réticences de la part des autorités japonaises de régulation, relève un analyste. La nouvelle entité contrôlerait en effet la moitié du marché japonais de la bière.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :