L'australien Foster's va scinder ses vins de sa bière

 |   |  274  mots
Le titre a bondi de 7,38% à 5,53 dollars australiens à la Bourse de Sydney après l'annonce de ce projet.

Foster's Group, premier brasseur australien, a annoncé mercredi son intention de séparer sa filiale de vin, en difficulté depuis quelques années, de ses florissantes activités dans la bière. Le titre a bondi de 7,38% à 5,53 dollars australiens à la Bourse de Sydney après l'annonce de ce projet qui, selon les analystes, ouvre la voie à un adossement de l'activité de brasserie à un autre groupe.

"Pour l'activité bière, c'est le premier pas vers une reprise", a déclaré Theo Maas, analyste chez Arnhem Investment Management, pour qui la coentreprise que détiennent ensemble en Australie SABMiller et Coca-Cola Amatil est le candidat le plus évident au rachat.

Des spécialistes notent que Molson Coors, qui détient déjà 5% du capital de Foster's, pourrait également faire une offre, éventuellement en association avec un concurrent plus gros. Les activités dans le vin, un domaine dans lequel Foster's a fait une première incursion en 1996, représentaient 40% du bénéfice total du groupe il y a trois ans mais ils ont chuté d'un quart depuis lors, en raison d'une baisse de la demande et d'effets de change défavorables.

Le groupe australien est néanmoins numéro deux mondial du vin derrière l'américain Constellation Brands. La scission devrait être effective au cours du premier semestre 2011, a-t-il précisé. Foster's, qui contrôle plus de la moitié du marché de la bière australien, se dit attaché à l'amélioration de ses activités vinicoles. Depuis 2004, la production mondiale annuelle de vin est restée stable à entre 25 et 28 millions d'hectolitres alors que la consommation a fortement reculé en raison de la crise économique.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :