Pernod Ricard voit des raisons d'être optimiste

Le géant français des spiritueux a fait état d'un rebond important de son chiffre d'affaires pour les trois premiers mois de 2010.
(Crédits : © 2010 Thomson Reuters)

Pernod Ricard prévoit une forte progression des marchés asiatiques et sud-américains qui stimuleront sa croissance à court terme compte-tenu des signes favorables de reprise observés dans le secteur des boissons, déclare vendredi son directeur général Pierre Pringuet.

Le géant français des spiritueux a fait état d'un rebond important de son chiffre d'affaires pour les trois premiers mois de 2010, à la faveur d'un certain nombre de facteurs exceptionnels, mais Pierre Pringuet reste optimiste sur les perspectives de reprise mondiale pour le marché des boissons.

"Je dirais que globalement il y a des raisons d'être optimiste sur la reprise mais les différentes régions se redressent à des rythmes différents", déclare-t-il dans un entretien accordé à Reuters vendredi pour l'inauguration de l'extension de son usine écossaise de Glenlivet.

"L'Asie est en plein essor, l'Amérique latine est en plein essor et l'Afrique se porte bien. Les Etats-Unis ne sont pas si mal même si cela prend du temps pour se répercuter sur les consommateurs, tandis que l'Europe fera mieux en 2010 qu'en 2009", ajoute-t-il.

Le deuxième groupe mondial de spiritueux derrière Diageo a surpris les investisseurs fin avril en publiant une croissance interne de 16% de son chiffre d'affaires pour les trois premiers mois de 2010.

"DES INVESTISSEMENTS BEAUCOUP PLUS ELEVES DANS LE MARKETING"

Toutefois, Pierre Pringuet prévient que cette performance ne se réitérera pas. La forte hausse du chiffre d'affaires a fait suite à un recul de 12% de l'activité pour la même période de 2009 en raison des déstockages dans le secteur dans un contexte marqué par la récession économique.

Le groupe a également bénéficié en début d'année d'un décalage du nouvel An chinois intervenu plus tard et à l'inverse d'une avancée des fêtes de Pâques, indique le dirigeant du groupe qui vend sous les marques Chiva Regal dans le whisky et Absolut dans la vodka.

Les chiffres du troisième trimestre fiscal de Pernod Ricard (janvier-mars) ont incité le groupe à relever ses perspectives de croissance de son résultat d'exploitation sous-jacent à 3%, contre une précédente estimation allant de +1% à +3%. "Nous pouvons confirmer notre objectif de voir le résultat d'exploitation croître de 3% malgré des investissements beaucoup plus élevés dans le marketing", dit-il.

Pernod Ricard a enregistré une très forte croissance de son activité en Chine, en Inde, au Viêtnam et une reprise en Corée du Sud et dans le marché des produits détaxés.

Une hausse dans ces différentes régions a permis au groupe d'afficher en début d'année une croissance de 27% pour la zone Asie/Reste du Monde, qui englobe tous les pays non européens et non américains, faisant ainsi de cette ensemble régional le plus important pour le groupe.

Dans un contexte de reprise économique lente, beaucoup d'analystes privilégient l'action Pernod Ricard plutôt que celle de Diageo compte tenu de sa plus forte exposition aux marchés asiatiques et de sa pleine propriété de la marque de cognac Martell.

Diageo ne réalise en effet que 7% de ses bénéfices en Asie et ne détient qu'une participation dans la marque de cognac Hennessy. L'action Pernod se négocie près de 16 fois ses résultats prévus pour l'exercice qui clôturera en juin 2010, contre un multiple de près de 15 pour Diageo, indiquent les analystes.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.