Steinway renonce à jouer un quatre mains

La direction du mythique fabricant américain d'instruments de musique Steinway a indiqué mercredi qu'après une évaluation de plus d'un an, elle renonçait à vendre une de ses divisions à d'anciens responsables.

1 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : Reuters)

Finalement non. Le mythique facteur de piano a annoncé jeudi dans un communiqué qu'il renonçait à un éventuel rachat envisagé en janvier dernier. "Après avoir reçu en juillet 2011 une offre non sollicitée de rachat de la division d'instruments à vent", la direction avait mis en place un comité spécial pour évaluer "la proposition" ainsi que "d'autres alternatives stratégiques", a expliqué Steinway dans un communiqué.

Parmi les possibilités envisagées figurait "la vente de l'entreprise dans son ensemble". Outre son activité de facteur de piano, Steinway possède en effet les saxophones Selmer, les cors CG Conn, les clarinettes Leblanc, les trombones King, les caisses claires Ludwig, les trompettes Bach Stradivarius, ainsi que le site de musique en ligne ArkivMusic.

"Pas de valeur pour les actionnaires"

Mais après un "examen attentif" des différentes hypothèses, "le conseil d'administration a mis un terme à ce processus d'évaluation", estimant qu'"aucune des alternatives présentées n'apportait aux actionnaires une valeur supérieure à celle du propre plan stratégique de l'entreprise". La direction revient donc sur l'accord de principe, annoncé en janvier, de la vente de la division d'instruments à vent à un groupe d'investisseurs mené par l'ancien directeur général, Dana Messina.

Avec AFP
 

1 mn

Replay I Nantes zéro carbone

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.