McDonald's ne veut plus d'œufs de poules élevées en batterie

 |   |  563  mots
Au total, 2 milliards d'œufs sont ainsi achetés chaque année par le groupe aux Etats-Unis (plus de 120 millions au Canada).
Au total, 2 milliards d'œufs sont ainsi achetés chaque année par le groupe aux Etats-Unis (plus de 120 millions au Canada). (Crédits : © Issei Kato / Reuters)
Aux Etats-Unis et au Canada, la chaîne de restauration rapide affirme qu'elle transformera d'ici à dix ans son modèle d'approvisionnement pour les œufs, qu'elle achète par milliards chaque année.

Finis les oeufs de poules élevées en batterie. Pour ses préparations à base d'oeufs vendues dans ses 16.000 restaurants aux Etats-Unis et au Canada, McDonald's ne se fournira plus auprès d'éleveurs de volaille en batterie. Une décision que le géant de la restauration rapide a annoncée mercredi 9 septembre au soir. Il se laisse du temps pour cette transition puisque celle-ci ne sera réalisée qu'"au cours des dix prochaines années", précise le groupe dans un communiqué.

"Préférences changeantes"

La décision est justifiée dès les premières lignes du texte du communiqué par une volonté de "répondre aux attentes et aux préférences changeantes des consommateurs".

McDonald's connaît de fortes baisses des ventes depuis plusieurs mois. Un effet notamment des "préférences" des consommateurs pour d'autres chaînes américaines comme  Wendy's, Burger King Worldwide, Chipotle Mexican Grill ou encore Subway. Par ailleurs, santé et environnement présideraient davantage qu'auparavant aux choix des consommateurs. La chaîne américaine, qui a accéléré ses fermetures de restaurants, a lancé un vaste programme de restructuration.

Mauro Guillen, économiste hispano-américain de l'université de Pennsylvanie, explique par exemple, dans une interview accordée à la Tribune:

L'évolution sociale à prendre en compte serait surtout le goût pour un mode de vie plus sain. Malgré tous ses efforts pour améliorer son image, McDonald's reste associé à la « malbouffe » dans le regard d'une partie du public.

Opération "transparence"

Le nouveau président du groupe, Mike Andres, ajoute dans un communiqué:

"Nos clients souhaitent de plus en plus en savoir davantage sur leur nourriture et sur d'où elle vient."

Le groupe liste en outre une série d'initiatives visant à évaluer son impact environnemental dans la filière avicole aux Etats-Unis.

Les oeufs ne sont certes pas les premiers ingrédients utilisés par la chaîne de fast-food, ils entrent dans la composition de certaines recettes pour petits déjeuners, notamment de certains muffins. Au total, 2 milliards d'œufs sont ainsi achetés chaque année par le groupe aux Etats-Unis (plus de 120 millions au Canada). Cela représente plus d'un cinquième de la consommation total d'œufs par la restauration rapide en 2014 d'après la principale associations de producteurs américaine.

En France, la filiale de McDonald's a déjà fait la transition vers un approvisionnement en oeufs produits hors cage.

Agroécologie, un concept commercial?

Pourtant, même en Europe, la chaîne multiplie depuis plusieurs mois les initiatives pour "verdir" son image. En 2009 déjà, elle troquait la couleur rouge de ses devantures pour du vert. En France, elle a plus récemment signé une charte "d'agroécologie". Terme dont le ministre de l'Agriculture français, Stéphane Le Foll, a critiqué l'usage "commercial" par la multinationale.

Concernant les œufs, elle a en outre déjà affiché sa volonté de ne plus utiliser ceux issus d'un élevage ayant recours aux antibiotiques. De façon indirecte, ce type de produits peut provoquer des phénomènes d'antibiorésistance, c'est-à-dire que des bactéries responsables de maladies auparavant sensibles aux antibiotiques ne sont plus détruites ou continuent de se multiplier malgré les traitements.

Elle a enfin tenté une opération "transparence" en dévoilant une liste d'ingrédients entrant dans la composition de ses hamburgers.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 10/09/2015 à 18:02 :
Ce ne sont pas que les oeufs qu'il faut remplacer, c'est tout l'approvisionnement des fast food issu de l'agro-chimico-phyto-médicamento "alimentaire...".
Ils peuvent fermer tous leurs points de vente qu'on leur en voudra pas. La restauration rapide n'a aucun sens . Bouffer vite, ce n'est pas manger. Bouffer vite, mal, pour vite aller travailler pour une croissance qui ne reviendra pas tout en se mitonnant un infarctus, du diabète, du cholestérol, un petit cancer...pour finir à l'hôpital et, ayant du temps pour faire un bilan, s'interroger si la vie c'est Mac Do, Facebook, Amazon, Ryan air (pour "voyager")...Une vie consumée, au rabais avec pour bouquet final un enterrement de première classe... payé à crédit.
Réponse de le 10/09/2015 à 19:31 :
@valbel89: tu as sans doute raison, mais nous vivons dans une société de fric et ta santé (et la mienne), ils s'en tapent. Je ne dis pas que c'est bien, mais c'est comme ça; il faut vivre avec son temps :-)
a écrit le 10/09/2015 à 14:25 :
1 seule fois dans ma vie que j ai fréquente un Mc do ... Alors leurs œufs ...
a écrit le 10/09/2015 à 14:16 :
À quand de la viande issue d'élevages dignes ?
a écrit le 10/09/2015 à 14:08 :
Nous on ne veut plus de MacDo, tout ça pour ..ça, ça tombe mal..!
a écrit le 10/09/2015 à 13:26 :
Ah bon, et ils les trouvent où les oeufs de poules non élevées en batterie ? Je demandais justement à un gérant de Loblaws (Canada) pourquoi il ne vendait que des conserves de poisson importées, alors que le Canada est bordée par deux océans, pourquoi la plupart des produits en général étaient importés. Il est vrai que le marché canadien de l'alimentation n'est pas vraiment concurrentiel. Il m'a répondu qu'il y avait 2 raisons principales : 1) le prix et 2) les quantités, parce qu'un petit producteur local, voire national, ne peut pas fournir les quantités requises. Et vous croyez qu'ils vont trouver suffisamment d'oeufs au prix qu'ils veulent payer ? On se moque de qui chez MacDo ??
Réponse de le 10/09/2015 à 13:59 :
T'as toujours pas compris que c'est au producteur de s'adapter aux clients et pas l'inverse ? Reprends tout à zéro.
Réponse de le 10/09/2015 à 16:23 :
@@Patrickb: vrai en théorie, mais es-tu prêt à payer ton MacDo 4 fois (voire plus) le prix actuel ? Si c'était le cas, toutes ces franchises n'auraient jamais vu le jour :-) Quant aux producteurs qui peuvent produire les quantités demandées par MacDo et Cie, cite-nous des noms, merci :-)
Réponse de le 10/09/2015 à 17:11 :
Bon, j'aurais dû préciser le fond de ma pensée: je pense qu'il s'agit d'une opération marketing du type "produits bio", alors que les produits vendus sont pour la plupart pas plus bio que les autres, mais vendus à un prix supérieur :-)
Réponse de le 10/09/2015 à 20:05 :
Les prix resteront les memes par effets de masse. Et les producteurs, ce sont les producteurs "traditionnels" qui seront reconvertis au bio. Faut tout t'expliquer...
Réponse de le 11/09/2015 à 9:05 :
@@Patrickb: j'ai l'impression que c'est à toi qu'il faut expliquer que seuls les gros producteurs peuvent fournir les quantités...et c'est pour cela d'ailleurs que l'élevage en batteries a été inventé :-)

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :