McDonald's veut réduire ses coûts en cédant des restaurants à ses franchisés

 |   |  331  mots
Ces différentes annonces échouaient à donner un coup de fouet au titre à Wall Street, où il reculait de 0,60% à 97,21 dollars à 16h00 (heure de Paris).
Ces différentes annonces échouaient à donner un coup de fouet au titre à Wall Street, où il reculait de 0,60% à 97,21 dollars à 16h00 (heure de Paris). (Crédits : © Issei Kato / Reuters)
Le numéro un mondial du fast-food veut vendre d'ici à 2018 3.500 restaurants supplémentaires gérés en propre à ses franchisés. Il espère ainsi réaliser 300 millions de dollars d'économies nettes par an d'ici 2017.

Avec un nouveau patron à sa tête, McDonald's a présenté son nouveau plan de redressement. Le géant américain de la restauration rapide, en grande difficulté, a annoncé lundi 4 mai qu'il allait accélérer le nombre de ses restaurants franchisés et réorganiser ses zones d'activités dans l'espoir de se relancer.

Le fabricant du célèbre "Big Mac", qui compte par ailleurs fermer 700 fast-foods cette année dans le monde, va vendre d'ici à 2018 3.500 restaurants supplémentaires gérés en propre à ses franchisés, selon un communiqué. Ceci portera de 81% actuellement à environ 90% le nombre de ses 36.000 magasins sous franchise.

"Ceci marque un pas important dans notre plan précédent de faire passer 1.500 restaurants gérés en propre sous franchise d'ici à 2016", a souligné le groupe.

300 millions d'euros d'économie par an

En faisant un pas supplémentaire vers la franchise totale, McDonald's emprunte la voie de son grand rival Burger King qui ne gère en propre que 1% de ses 7.300 restaurants aux Etats-Unis et au Canada. Le numéro un mondial du fast-food, qui est sous pression de ses concurrents et des marchés, espère ainsi réaliser 300 millions de dollars d'économies nettes par an d'ici 2017.

Le groupe qui veut rassurer les marchés sur sa capacité à se relancer dans un contexte d'érosion de ses ventes, a réaffirmé qu'il allait distribuer de 8 à 9 milliards de dollars à ses actionnaires cette année. McDonald's en a profité pour réaffirmer son ambition de reverser au total de 18 à 20 milliards de dollars à ses actionnaires d'ici fin 2016.

Un burger "moderne"

Désirant devenir une entreprise de burger "progressiste et moderne", des mots même de son nouveau patron Steve Easterbrook, McDonald's s'est aussi engagé à écouter davantage ses clients, à améliorer la qualité de ses aliments et à simplifier ses menus.

Ces différentes annonces échouaient à donner un coup de fouet au titre à Wall Street, où il reculait de 0,60% à 97,21 dollars à 16h00 (heure de Paris)

(Avec AFP et Reuters)

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 05/05/2015 à 15:37 :
Excellente stratégie de McDonald's pourtant mal comprise. Les fermetures concernent uniquement le territoire américain, des villes de province désertées vu la concentration urbaine. Les ouvertures se poursuivent à raison de 10 établissements par mois dans le monde et le groupe en a 36272 à ce jour. Si l'on enlève banques, hypermarchés, constructeurs automobiles et pétroliers, la société compte parmi les 5 premières pour l'offre grand public aux USA avec 28 milliards de chiffre d'affaire. Devant on trouve Pepsico à 66, Coca Cola à 46 tandis que le suisse Nestlé est à 99 milliards de dollars de chiffre. En fait la société est devenu un acteur immobilier de gestion de site physique de vente, elle peut racheter dans son secteur Yum! Brands à la dérive avec ses marques Kentucy ou Pizza Hutt ou bien Darden Restaurants ou d'autres. Hors alimentaire des chaînes thématiques en déclin comme Toys"R"Us peut aussi bien faire l'affaire [On gagnerait un coupon de réduction pour les jouets dans les restaurants !] ou encore les boutiques de jeans Levi's. La situation actuelle montre que le besoin d'un acteur sachant faire une gestion par changement ou évolution pertinente des boutiques est nécessaire.
Bien entendu l'entreprise poursuivra l'amélioration de son offre actuelle et surtout le développement maximum d'autres boutiques. Une belle stratégie ou la qualité de ce qui est vendu n'est plus vraiment une question essentielle.
Réponse de le 05/05/2015 à 18:50 :
@Corso: y a bien longtemps que t'es pas allé en Amérique du Nord ! les "Food Courts" de Toronto par exemple sont divers et variés et MacDo ressemble à un stand de minables, avec il est vrai un MacCafé pour les gens pressés (qui ne vaut même pas Tim Horton's). Mais bon, quand on a un choix immense, à un prix tout à fait concurrentiel par rapport à MacDo, les gens pensent un peu plus à leur santé :-)
a écrit le 05/05/2015 à 0:43 :
Super-maxi-géant-big Burger devenu minuscule et déssèché, commes les frites. Se rassasier plutot (c'est moins cher) avec le panneau pub géant au faux-semblant irrésistible, et ne surtout pas tomber dans le panneau. Sachant que le panneau pub géant est fictif, je suis rassasié gratuitement. Désaffection si méritée : qu'ils ferment, qu'ils ferment, à commencer par ceux dont les maires ont autorisé l'ouverture en Z.C face au lycée. a Midi, impressionnant ces jeunes qui y déboulent. Ceux-là seront les derniers à fermer
a écrit le 04/05/2015 à 22:26 :
Très belle entreprise.
Tant d' étudiants dans le monde sont reconnaissants de l' aide apportée par le job d' appoint.
Reconnaissants ceux qui ont envie de bosser, et qui, partis de rien, deviennent managers et progressent ainsi dans les responsabilités et la formation.
Esprit d' équipe, polyvalence des équipiers a tous les postes de production, perspectives de carrière pour tous, quelque soit la couleur de peau ou les origines.
Très belle entreprise.
Réponse de le 05/05/2015 à 8:50 :
Ce commentaire, c'est soit de la provoc', soit de l'inconscience...soit de la bétise.
Réponse de le 06/05/2015 à 16:21 :
Je travaille moi même dans un des restaurants de la société, étant étudiant j'approuve le commentaire sur le succès professionnel et aux opportunités, d'un autre je désapprouve certaines pratiques réalisée par Macdonald. Je m'explique Macdonald pour ma part ne met pas assez l'accent sur le nouveau et l'innovation, quand je dis ça je ne parle pas de créer un hamburger avec les éléments d'un autre hamburger faisant soi-disant "mieux". Il s'agit de penser aux futurs, c'est à dire dvllpt durable, conso végétarienne, aliments variés etc..Aujourd'hui Macd.est très restreint par la bourse de Wall Street car elle est sans cesse toujours obligée de faire de meilleures rendements donc créer toujours plus des sandwichs " sans se fouler" si je puis dire. Tout ça pour stabiliser les ventes. Et cela dit de moins en moins de clients se voient venir chez Mac parce qu'on leur vend des produits non saint. Arrêter de travailler sur l'image, sur la forme et innover sur le fond id le capital humakn, les valeurs, la qualité des produits.. Malgré l'annonce de ce nouveau Directeur je reste sur écoute et attentifs aux produits futurs, malgré tout, tout est question de rentabilité, tjrs plus de rentabilité c'est ça le principe du jeu ! .

En espérant vous avoir fait comprendre mon point de vue :)

Salutations d'un collaborateur Macdonald
a écrit le 04/05/2015 à 20:33 :
Déjà, le piège de la franchise, seuls ceux qui sont passé par là connaissent. Mais, en plus, avec la perte de vitesse de la fast-bouffe, je vous explique même pas... Foncez, les mecs.
a écrit le 04/05/2015 à 18:59 :
Voila une Bonne Nouvelle les ventes de Mac DO s'érodent, vivement le retour à une restauration rapide de meilleure qualité dans un environnement plus convivivial
Ce n'est que le debut

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :