Automobile : Carlos Ghosn redoute des destructions d'emplois massives faute d'aide des Etats

 |  | 493 mots
Lecture 2 min.
Le PDG de Renault-Nissan estime que le financement de l'industrie automobile est nécessaire pour éviter que l'emploi ne soit affecté. Il appelle donc à des mesures d'aide par les pouvoirs publics.

L'emblématique patron de Renault-Nissan, Carlos Ghosn, appelle à son tour à l'aide. Le dirigeant prévient ce lundi que les pays qui n'accorderont pas rapidement des aides économiques au secteur automobile devront faire face à des destructions d'emplois "massives" chez eux. Lors d'un symposium à Tokyo sur les 150 ans de relations diplomatiques franco-japonaises, Carlos Ghosn a pronostiqué que "cela ne se verra pas immédiatement, mais dans quelques années".

Le patron de Renault et Nissan estime que les pouvoirs publics doivent aider les constructeurs à se financer, compte tenu de l'importance du secteur automobile aux Etats-Unis, en Europe ou au Japon, en termes industriels et d'emplois. "Les constructeurs, leurs fournisseurs et distributeurs sont dans l'incapacité de lever des fonds, ou à plus court terme et avec taux d'intérêts plus chers".

"Dans cette situation, les achats d'équipements et autres dépenses en cash sont réduits et les emplois sont forcément affectés", a-t-il expliqué. "Le financement pour l'industrie automobile, c'est comme l'eau pour l'être humain. C'est vital".

Parmi les solutions préconisées par Carlos Ghosn, il plaide pour que les pouvoirs publics permettent au secteur automobile de bénéficier de "prêts à long terme à des taux raisonnables". Une mesure déjà réclamée aux gouvernements français et japonais. Pour rappel,  en octobre, les constructeurs auropéens ont également réclamé une aide chiffrée à 40 milliards d'euros, sous la forme de prêts à taux réduit et de primes pour inciter les consommateurs à remplacer leurs voitures.

Carlos Ghosn est aussi revenu sur le développement de la voiture "verte". Selon lui, les gouvernements doivent prendre des mesures incitatives pour faire décoller le marché des voitures non polluantes, électriques notamment, car les consommateurs "ne sont pas prêts à payer plus" pour une voiture parée de vertus écologiques. "Les automobilistes exigent au contraire que les voitures soient moins chères", a-t-il souligné.

Là aussi, le patron de Renault fait des préconisations : des mesures fiscales au bénéfice des véhicules propres, une révision des taxes sur les carburants issus du pétrole sont selon lui des mesures nécessaires pour que les ventes de voitures électriques, au "diesel propre" ou autres sources d'alimentation non polluantes, prennent leur essor. Carlos Ghosn estime qu'en 2016, environ 10 millions des quelque 70 millions de nouvelles automobiles mises en circulation dans l'année avanceront à l'électricité.

 

Renault: le fonds CRMC franchit à la baisse le seuil de 5% du capital
L'Autorité des marchés financiers (AMF) a annoncé ce lundi que le fonds d'investissement américain CRMC a franchi à la baisse le seuil de 5% du capital et des droits de vote du constructeur automobile français Renault. Ce franchissement de seuil a eu lieu le 26 novembre "par suite d'une cession d'actions sur le marché". CRMC (Capital Research and Management Company), filiale de Capital Group Companies, détient désormais 13.917.795 actions Renault, représentant 4,88% du capital et des droits de vote du constructeur automobile français.
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Le yoyo profite aux traders, et encore les bons, et non aux actionnaires, qui je vous l' assure, pleurent tous, petits ou gros... Reste les dividendes pour ces derniers qui vont etre réduit à peau de chagrin
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Toujours l'Etat, et encore l'Etat, le contribuable pour sauver des entreprises, mais, s'il veut de la liquiditer pour éviter de nous brandir le spectre des licenciements, qu'il aille chercher de l'argent chez ses actionnaires.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
D'accord pour que les Etats fassent des efforts, mais Mr GHOSN devrait peut être aussi revoir sa politique tarifaire de la gamme RENAULT.( trop chère, fiabilité quelconque)
Volkswagen l'a bien compris lors du lancement de la Golf 6.
Mieux équipée, mieux finie et moins chére que la nouvelle Mégane.
Il suffit de vouloir.
Il devrait également se demander pourquoi des marques comme KIA progressent de façon conséquente en Europe???

L'automobile est le seul bien bien de consommation dont les prix ne cessent d'augmenter, malgré les délocalisations, les efforts demandés aux équipementiers.
On pourrait aussi baisser les dividendes versés aux actionnaires. Il n'y a pas de raison que seul le personnel de Renault fasse les frais de cette crise
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Mr.Ghosn ne devrait pas recevoir des fonds de l/état pour faire face au chômage dont il a une très lourde responsabilité en faisant délocaliser la fabrication de véhicules Renault,ex.la nouvelle Twingo n/est pas fabriquée en France,cequi enlève du travail au personnel de Renault en France.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il n'y a pas qu'aux Etats-Unis que le danger de faillite existe. Après avoir brûlé toute liquidité. Ne nous faisons pas d'illusions. Et en plus quand un ministre annonce une baisse de TVA, comment encore vendre des automobiles. Quelle irresponsabilité.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
En échange de l'aide, l'Etat devrait exiger le départ de M. Ghosn, qui a échoué comme M. Messier, et la relocalisation des emplois en France. Le contribuable français n'a pas à subventionner l'emploi en Roumanie.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il est étonnant de voir combien peu imaginatifs sont les chefs d'entreprises.
Le groupe Renault, comme de nombreux autres dans son secteur notamment, possède de la trésorerie. Alors, qu'il utilise cette trésorerie pour susciter des immatriculations en vendant à vil prix ou sous forme de leasing et autres formules similaires, des véhicules qui permette de faire tourner son stock. Il générerait ainsi le renouvellement de sa trésorerie et soutiendrait l'emploi donc la consommation.
Pareil dans d'autres secteurs: en finançant les achats des clients et en soutenant l'activité des sous-traitants; on remet la roue en marche tandis qu'en ne cessant de larmoyer et appeler les gouvernements au secours, on prive les Etats de la possibilité de lancer de grands chantiers.
Est-ce donc si difficile de réfléchir autrement et de mettre les idées en oeuvre ?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tu sais Jacqout, les actionnaires à long terme pleurent...et peuvent attendre un sacré moment avant de retrouver leurs billes. Il y a donc une justice pour ceux qui croient que l' on peut gagner de l' argent en dormant. Cela ne marche jamais comme cela.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Peut être devrait on se poser la question chez Renault de savoir pour quelles raisons les voitures ne se vendent pas, il est clair que certaines personnes se font plaisir en sortant des modèles au physique qui visiblement ne plait pas, même à la clientèle des habitués, alors point n'est besoin de subventions mais surtout d'idées qui plaisent , et il est certainement temps de penser à mettre une taxe sociale sur l'importation des véhicules venant de pays à bas prix, ne faisant pas partie de l'union Européenne, ça aurait au moins le mérite de remplir les caisses de la sécu et les caisses de retraites
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
quel est ce grand stratège qui n'a pas su orienter l'entreprise vers les marchés de demain?

Tant que des entreprises ne feront que regarder leur concurents pour faire un peu plus vite, un peu moins cher , unpeu plus joli,copiant le marketing des uns et des autres cela conduira a ce qu'ils aillent tous ensemble sur la pente savonneuse de l'uniformité en perdant leuradéquation aux marchés futurs
Pour des managers qui managent à postériori c'est pas du management c'est criminel : on manage les hommes qui travaillent pour vous pas seulement les actionnaires qui en plus auront raison de se détourner d'une entreprise si mal gérée
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Pourquoi aider les banques et pas le secteur automobile? Je ne comprends pas bien les réactions vindicatives dee rédacteurs précédents... mais il est vrai que c'est un peu le problème en France aujourd'hui : pourquoi aider l'un plutôt que l'autre puisque tout le monde mérité et nécessite d'être aidé?
- Quel désastre! Nous sommes vraiment un pays de doux cons! On essaye de faire comme tout le monde à chauqe fois que c'est possible sans jamais essayer de faire 'bien' ou 'malin' ou 'juste'. Sans idéaux depuis plus de 30 ans, nous ne faisons rien de bien utile pour chacun d'entre-nous, j'ai bien peur!Mais que chacun vilipende son secteur favori; ça occupe au moins!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Bonjour
Le PDG de Renault n'est pas trés crédible. Toute sa politique est axée sur le profit maximum. La France ne compterait plus que 200000 emplois dans l'automobile alors que l'Allemagne en compte encore 500000. Nous avons plus délocalisé que d'autres pays et ce n'est certainement pas fini. Les aides de l'Etat meme si à un moment elles deviennent nécessaire n'empecheront pas les constructeurs de continuer à délocaliser. Non seulement, le prix des voitures est cher, mais l'entretien augmente dans des proportions encore plus alarmantes. De plus l'électronique permet d'éliminer tous les petits garagistes y compris des agents Renault et il va devenir obligatoire de passer par une concession pour faire entretenir sa voiture. Sans compter que les valises électroniques qui permettent de faire le diagnostique de votre véhicule donne des résultats étranges qui gonflent la facture d'entretien. Une expérience sur le dysfonctionnement de la Clio de mon épouse qui de temps en temps ratatouillait. Il fallait reprogrammer le calculateur électronique mais comme Renault n'y arrivait pas (les programmes de rechargement étant plus volumineux, le calculateur n'avait pas assez de mémoire pour les absorber. Pourquoi ne pas utiliser les programmmes d'origine?) il nous ont dit qu'il fallait le changer, ce que nous avons refusé estimant que Renault devait prendre en charge cette opération. Finalement, on a fini par tombé sur un mécano de base dans une agence renault qui a réagit à l'ancienne. Nettoyage de bougie et plus aucun problème depuis des milliers de km sans aucun problème. Mais le diagnostique électronique est toujours le meme car ce mécano n'a pas pu l'annuler dans le calculateur car il n'a pas les codes pour cela. Durée de l'opération: 5mn, cout 0?. Ce problème aurait pu avoir des conséquences graves. Imaginer ce qui se serait passé si le moteur se met a ratouiller lors d'un dépassement avec un véhicule en face.
L'entretien des véhicules est devenu la vache à lait des constructeurs.
C'est bien pour cela que les constructeurs ne sont pas précipités pou développer l'énergie électrique car l'entretien de ces véhicules est réduit au minimum. Ils vont y venir mais ils réflaichissent comment compenser cela, par exemple en mettant en place des circuits de renouvellement des batteries ou ils vont pouvoir ce coinfrer
Et bien sur ils souhaitent que les états participent au financement de tout cela
Mais ce n'est pas tout. Les constructeurs ont tous une filiale de financement. pour Renault la Diac et aujourd'hui ils profitent de la crise pour se sucrer. Je roule en Laguna avec un contrat New Deal sur 3 ans. J'ai ainsi renouvelé plusieurs fois mon véhicule sans surcout excessif. j'ai toujours un véhicule de moins de 3 ans couvert par une garantie. En contre partie, je suis lié à la marque et je suis donc un client fidèle. J'ai un remboursement mensuel sur ces 3 années et au bout soit je change ma voiture et je repart avec un véhicule neuf et des conditions de financement assez similaire à l'ancien contrat, donc avec un budget voiture equivalent, soit je garde la voiture et je verse une dernière échéance plus importante.
Je viens de faire faire une estimation pour remplacer ma voiture: prix d'achat 500? de plus que l'ancienne, cout avec le new deal actuel, 5000? de plus. Chercher l'erreur
J'ai comparer sur Internet ce financement avec un pret personnel bancaire pourtant moins avantageux que les crédit auto, le gain serait de 4000?. Sans proposition plus sérieuse de Renault dans les 3 mois qui viennent, je paye ma dernière échéance avec un pret bancaire et ensuite je suis libre de changer de marque
Il faut que Renault et les autres réflaichissent à tout cela. Il ne suffit pas de nous parler de la rise et de régulation et continuer à agir comme avant
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je trouve Carlos Ghosn extrèmement gonflé de mettre l'accent sur les voitures électriques alors que depuis 10 ans Toyota produit une voiture hybride, période pendant laquelle Renault, inventeur des concepts "Twingo" et "Espace" pour ne citer qu'eux, ... n'a rien inventé du tout, hormis le concept "Logan" qui n'est fabriqué ni en France, ni par Renault ! J'en veux particulièrement aux dirigeants de la marque qui ont passé 10 ans à essayer de relooker encore et encore de façon extrêmement moche les mêmes modèles essence/diesel exclusivement, abandonnant complètement les plans voitures électriques de la fin des années 90.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je ne peut que feliciter le temoignage de beaucoup de blogeurs en ayutant que les déclarations du PDG du lossange frise le cretinisme pportuniste encore et encore. En effet, leurs politique vente/profit a duré des decenies et pendant ce temps l'UE reclamé à coeur e à cris une recherche lus approfondie vis-à-vis des moteurs propres. Les accionnaires sont ont claire les patrons et Monsieur le PDG leurs porteparoles. Les premies nt seulement voulu toucher le maximun (ils sont pas le seuls!) et le dernier pousse le bouchon pour que cela se produise avec comme argumentaire epuvantail lamenace des licentiements macif. A ce moment de dure réalité son message est plut^t vide de réalité car son temps à passé. Même les chinois se sont mis à produire des éléctriques et cela même avec des problèmes dûs aux homologations de l'UE!!Alors, qu'est ce qui nous chante ce monsieur avec les éléctriques? Il avait qu'a commencer avant de la m^me façon que aec le E85 où tout le monde a su apprecierle flop.Les prêts "bonifiés" come bien dit dan le blog a que le démander à ses accionnaires qui se sont gaver à aotrence pendant l'époque de vaches grases!Dorenavant leurs projets à long terme seront fait par les chinois et les indiens entre autres!!Donc que il faut arreter de gesticuler juste pour le profit au dépenses des PME PMI ui eux sont vraiment dans la pannade la plus total!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Il s'agit d'une entreprise privée, si elle a fait des erreurs de stratégie ce n'est pas à l'état dans payer les conséquences.Ou alors la règle est valable pour toutes les autres entreprises.
je suis patron d'une petite société, si je fais des erreurs l'état ne viendra pas m'aider.
Mr GOHSN devrait également se poser la question: est ce que les véhicules qu'il vend répond à la demande du marché?
Pour ma part la réponse est non, il aurait déja du avoir une gammme de véhicules électriques.Concernant les véhicules à moteur classique, il n'y en pas une qui me fais réver.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Renault, champion de la délocalisation voudrait maintenant recevoir des subvention pour sauver l'emploi! laissez moi rire si cela n'etait pas si dramatique. Les prochaines renault seront construites au Maroc, en turquie, en Iran voire en Russie. Il ne faut pas s'etonner si les chomeur français n'ont plus les moyens de s'acheter des voitures neuves, car ce ne sont pas nos amis Iraniens qui seront les clients les plus solvables. Les constructeurs français délocalisent tant que le savoir faire national en terme de construction automobile est e train de disparaitre. Les constructeurs allemands ne font pas les mêmes betises et leurs comtes de resultat sont autrement positifs
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cet appel à la finance public est d?autant inacceptable que tous les constructeurs savent fabriquer une voiture électrique avec une autonomie certes insuffisante pour une 1ere voiture mais largement acceptable pour une seconde voiture. On arrive aujourd?hui à 300 kms. Imaginer le bien pour l?environnement si toutes les secondes voitures d?une famille étaient électriques.
Reste le problème d'assurer une production électrique avec le moins d'impact sur la nature et là la finance public peut etre nécessaire
Donc je ne comprends pas cette demande d?aide pour la recherche automobile
Les constructeurs ont toujours fait de la recherche et ils ne manquent pas de moyens pour cela
La vérité, la voiture électrique remet en cause la pompe à fric que procure l?entretien des voitures thermiques
C?est donc un choix purement financier
Que Renault mettent sur le marché des petites voitures électriques
Et que l?état mettent des moyens en ?uvre pour aider au renouvellement de ce type de véhicules et à la mise en place d?une infrastructure pour soit recharger ses batteries ou les remplacer lorsqu?on est coincé trop loin de son domicile pour pouvoir recharger
A chacun sa mission
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
voyant comment renaut traite ses soustraitants, je n'acheterais plus jamais de renault, chaque piece expedier est emballer dans un billet de banque, demain renault n'aura plus de sous traitant en france, tout sera en chine....triste visionnaire ce grand patron....
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
GHOSN a toujours été un guignol. Le cours de la valeur ne reflète pas encore son niveau. Il le sera quand il sera à 5 euros. Et dire que tous les crétins d' analystes buvaient du petit lait quand il ouvrait la bouche. RENAULT n' a plus rien à proposer : un suv a deux balles qui arrive après la bataille. Une laguna tuer par le malus. Un laidron de coupé du même nom vendu au tarif d' un haut de gamme allemand. Un espace qui se vend plus depuis des lustres. Une vel satis fiasco du charlot du design que personne n' a osé viré depuis des siècles. Une logan au tue l image de renault, la cannibalise, tue l emploi en france, avec une marge a deux balles. Reste la mégane jugé déjà pas assez confortable, et qui ne fera pas plus son trou en europe qu' auparavant. La golf l en empechant. Bien mal barré. RENAULT ne vaut pas plus de 5 euros, et encore.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Vous êtes vraiment tous de bien tristes personnages, donneurs de leçon et comme par hasard toujours en tapant sur Renault. Rien de constructif, beaucoup de désinformation
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quand on tu la poule aux ?ufs d?or, sans penser à l?avenir en favorisant effectivement des actionnaires toujours plus avides de rentabilité, ratio à 2 chiffres ! servant également les profits des lobbies pétroliers, il ne faut pas s?étonner du résultat final. La crise immobilière et autre détournement des actifs à des fins de spéculation montrent toujours la même cupidité de l?homme, l?Histoire se répète malheureusement en laissant toujours les plus démuni sur le carreau. Concernant l?aide de l?état, elle doit se faire avec des contreparties, ok pour passer la tempête, Mais lorsque le soleil revient le retour doit se faire dans l?autre sens en particulier pour ceux qui paie des impôts, eux subventionnent en permanence l?état. Les forces vives de la nation commence a en avoir marre, a méditer.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
je suis juste mort de rire....

Il n'existe plus de réserve, on touche 100 et on dépense 150...

Où sont passés les milliards d'euros de bénef de renault il y a qq années en arrières?

No coment !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les actionnaires de Renault peuvent encaisser quelques pertes (ce qui reste à prouver, la crise a à peine commencé et déjà ils mendient de l'argent....???), après tout ce qu'ils ont gagné pendant des années. En aucun cas c'est à l'Etat français d'aider cette entreprise hispano-américaine qui ne tolère aucun pilote français en Formule 1 (pas de Sébastien Bourdais). De toute façon, en cas de crise la première règle est de ne jamais se précipiter. Attendre et voir.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
L'état n'a pas à se mêler de subventionner des privés qui se goinfrent à une époque et s'en se remettre en cause tendent la main sous la menace de fermer. j'en ai marre de payer pour avoir du boulot;
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Quelle folie quand même que de financer Renault avec l'argent des contribuables déjà endettés et en maque de pouvoir d'achat!! .. sans parler d?un état qui croule sous les dettes !!!

Il faut peut être bien sauver les banques mais avec des conditions et comme un actionnaire!

Pareil, éventuellement pour Renault ! Mais en sachant que des infusions sanguine sauvent peut être des être humains mais rarement des industries (le textile, on se rappel ?)

Les produits automobiles en général et celui de Renault sont chers et de moins bonne qualité que ceux des voitures allemandes ou japonaises!

Pourquoi ? Y a t il des cadres obsolètes et des cadres supérieur grassement payé chez Renault (histoire des anciens haut fonctionnaires qui n?ont jamais quitté Renault..). Je me le demande !!
Des sociétés comme Renault comme d'ailleurs ce pays ne travaille que pour ses 0.5% d?élite.

Pire encore! cette élite se reproduit !! Vive la mobilité sociale !!
C?est un peu caricatural mais pas loin de la vérité !

Une voiture innovante et pas chère euros doit être possible!
Les indiens l?ont fait à 1.000 $ !! Est-ce Renault ne peux pas à 4.000 ?


a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Tous les mendiants doivent avoir droit à un logement!
En attendant, les mendiants de Renault peuvent se loger avec des milliers de pauvres clochards parisiens.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Cela fait 20 ans que nous vivons dans l'insouscience, le sans compter, largement au dessus de nos moyens. Giscar nous l'avait dit durant sa campagne en 74, mais il n'a rien fait avec son complice et imminent économiste Barre ils ont fait filé les déficites, là dessus les sociialos sont arrivés sans rien changer et même en agravant les choses.
Il est grand temps que nous ayons des Hommes responsables à notre tête qui fassent ce qu'il y a à faire car chacun sait ce qu'il faut faire mais les élections arrêtennt les bonnes intentions car ils ont tous peur de na pas être ré élus la place est bonne et rapporte beaucoup.
Sarko me semble le plus apte a réalliser cela et doit profiter de la crise pour le faire.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les seuls actionnaires qui sont encore en plus value sont ceux qui sont entrés sur la valeur il y a...12 ans, alors arretez vos fantasmes avec les actionnaires. Ils pleurent tous.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Je suis d'accord sur le sort des actionnaires qui ont cette année perdu beaucoup d'argent. Mais il y a 2 catégories d'actionnaires. Les petits comme beaucoup d'entre nous qui placent un peu d'argent en espérant en gagner un peu. Ce sont effectivement des victimes. ILs placent leur argent sur du long terme, ne disposent pas des bonnes informations et prennent connaissance des problèmes des sociétés ou ils ont investi lorsqu'il est trop tard. Pour cette catégorie d'actionnaires, ce ne sont pas les dividendes qui les font vivre
Et il y a les gros actionnaires. Je penses que les critiques s'adressent à cette seconde catégorie d'actionnaires. Ce sont eux qui font appel à l'état pour ne pas voir leur revenu baisser et ils sont aussi responsable des déboires des petits actionnaires
De plus, je suis convaincu que cette catégorie d'actionnaires profite de la crise pour spéculer quotidiennement et profiter du yoyo des bourses. Une crise, c'est la meilleure période pour s'enrichir . Mais pour cela, il faut disposer d'un fond important et ne pas en avoir besoin pour faire vivre sa famille ou financer un projet à moyen terme
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
M'étonnerait qua Carlos ait peur pour l'emploi.
Les japonais se rappelle de son passage chez Nissan

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :