Fiat dément étudier une alliance avec PSA

 |   |  327  mots
Le quotidien économique italien Il Sole 24 Ore avait annoncé que Fiat étudiait un projet d'alliance avec PSA Peugeot Citroën. Fiat dément.

Le groupe automobile italien Fiat a assuré ce vendredi, dans un communiqué, qu'"il n'(allait) pas soumettre à l'examen du conseil d'administration d'opération de fusion avec d'autres entreprises du secteur automobile". Tout en répétant qu'il "examine, dans le cadre de l'évolution normale de la gestion, toute opportunité d'accords de diverses formes afin d'obtenir des synergies productives et accéder à de nouveaux marchés".

Le quotidien Il Sole 24 Ore affirme dans son édition de vendredi qu'"un plan de fusion avec PSA Peugeot Citroën aurait déjà été ébauché avec l'assistance de Mediobanca et d'un consultant en stratégie et (Sergio) Marchionne", le patron de Fiat, "serait en train d'évaluer si et quand il pourrait le présenter au conseil d'administration". L'hypothèse d'un mariage de Fiat avec PSA avait déjà été évoquée ces derniers mois par la presse italienne. Les deux groupes sont déjà alliés et produisent ensemble des monospaces et utilitaires légers dans le nord de la France.

Contacté par l'AFP, un porte-parole de PSA a déclaré que le groupe "ne commente pas les rumeurs de marché sur des rapprochements entre constructeurs", ajoutant qu'"aujourd'hui, la priorité de la direction est de gérer la crise".

Selon Il Sole, l'hypothèse la plus probable serait une fusion des activités automobiles de Fiat avec celles de PSA. Dans ce cas, le groupe italien, qui contrôle 100% de sa division automobile, détiendrait entre 41 et 45% de la nouvelle entité. Le quotidien avance également que ce plan de fusion baptisé "Eiffel" dans les milieux financiers français prévoit que Sergio Marchionne prenne les commandes de la nouvelle entité dont le siège serait à Paris.

En échange de l'attribution du siège, les "Français supporteraient le coût de la fusion au niveau de l'emploi", assure le journal, selon qui le rapprochement n'entraînerait pas de réduction de la capacité de production en Italie.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
faite pas les cons je vais devoir jeter ma fiat ! ! ! !
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
N'hésite pas alors, de toutes façons ce ne sont que des tas de boue

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :