Fiat confirme viser plus d'un milliard d'euros de résultat courant cette année

 |   |  209  mots
L'administrateur délégué du groupe Sergio Marchionne a indiqué aux actionnaires toujours viser l'objectif affiché en matière de rentabilité. Il critique les aides nationales apportées à certains constructeurs européens dont Renault et PSA Peugeot Citroën.

L'administrateur délégué de Fiat , Sergio Marchionne, considéré comme le sauveur du groupe italien a confirmé ce vendredi, lors de l'assemblée générale des actionnaires du groupe automobile italien, l'objectif d'un résultat courant de plus de 1 milliard d'euros cette année.

"Après un premier trimestre structurellement faible, nous attendons des améliorations visibles au cours des prochains mois, a-t-il souligné. Nous sommes convaincus qu'au niveau économique mondial, nous avons désormais atteint le fond" même si les "premiers vrais signaux concrets (de reprise) se verront au cours de la deuxième partie de l'année". Il a évoqué les effets "très positifs" de la prime à la casse instaurée en Italie.
 

Sergio Marchionne a par ailleurs critiqué les aides apportées par la France aux deux constructeurs Renault et PSA Peugeot Citroën.  "Il s'agit de décisions unilatérales très dangereuses". Il dénonce aussi les aides accordées par la Suède à Volvo et Saab ainsi que le plan de soutien britannique au secteur automobile. A ses yeux, elles "mettent certains acteurs dans une position privilégiée et contraignent les autres à se battre avec les mains liés. Les aides doivent aller à tout le monde ou à personne".

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Ces salopards de Français ne repectent jamais les règles du jeu.
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
achetons des voitures venant de l' europe et non de l'asie ,les français comme les autres européens favorisent la crise en france
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Les banques n'ont qu'à faire leur boulot c'est à dire préter à des taux raisonnables.
Quand à Fiat, il a beau jeu de déoncer les aides françaises. Combien d'aide de la part de l'état italien (allègements fiscaux etc...)pour développer des usines dans le sud de l'Italie???
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Avec 40% du bénéfice annuel du groupe FIAT venant de l'usine du Brésil(plus gros bénéfice historique), Marchionne est bien placé pour parler de la fin de la crise...mais n'est ce pas plutôt la preuve qu'il faut inclure massivement les pays émergents dans l'économie mondiale pour s'en sortir vraiment?
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
Nous trichons toujours, cela n'est pas normale !!!
a écrit le 09/10/2009 à 13:41 :
y'a qu'a rouler en charrettes a cheval!

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :