Saab se donne un délai supplémentaire pour sa reprise

 |   |  265  mots
General Motors a renoncé à la date butoir du 31 décembre pour le choix d'un repreneur concernant Saab, qui relancera certaines lignes de production en janvier après une interruption partielle.

General Motors s'était donné jusqu'à la fin du mois pour étudier les offres de reprises de sa filiale tout en poursuivant son projet de démantèlement progressif des activités du constructeur automobile suédois. Spyker, petite société spécialisée dans les voitures de sport, a présenté une seconde offre de rachat de Saab juste avant Noël, deux jours après le rejet d'une première offre.

"Nous préparons le processus d'arrêt progressif (de notre activité). En même temps, nous sommes ouverts aux (différentes) options, aux offres qui arrivent. Par conséquent la date butoir a été annulée", a indiqué Eric Geers, porte-parole de Saab, ce mercredi. Il a précisé que Spkyer disposait désormais d'un délai allant jusqu'au 7 janvier pour faire une offre. Selon lui, d'autres parties seraient elles aussi intéressées.

Eric Geers a ajouté que le constructeur suédois allait redémarrer en janvier certaines lignes de production de son nouveau modèle 9-5 et Cabrio, après une interruption partielle. "Nous avons des commandes et nous devons les livrer comme d'habitude. Nous avons également des commandes pour la 9-3 et d'autres modèles. L'usine doit encore poursuivre (son activité)", selon le porte-parole. Il est difficile de dire pour l'instant à quelle date le constructeur américain rendra sa décision, a-t-il ajouté.

Un porte-parole de GM en Europe a déclaré qu'il n'était pas informé de l'abandon de la date butoir du 31 décembre, ajoutant qu'il n'était pas en mesure de commenter l'information dans l'immédiat.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :