Essai auto : Mercedes Classe B, l'anti-Scénic haut de gamme

Il est plus chic, plus valorisant. Voilà le nouveau monospace compact de Mercedes. Du sérieux. Mais il est cher et moins pratique.

4 mn

Copyright Reuters
Copyright Reuters

Un monospace compact Mercedes, c'est forcément chic, sérieux, valorisant. Face à un Renault Scénic, un Citroën Picasso ou un Ford C-Max, le nouveau Classe B peut séduire les (petites) familles qui veulent du haut de gamme. Sans pour autant en mettre plein la vue aux voisins. Car la ligne mi-break mi-monospace du dernier modèle de la firme à l'étoile est agréable mais sage, voire discrète. Trop même à notre goût. Car, contrairement à une Audi A3 ou une BMW 1 qui se distinguent immédiatement comme des véhicules de la marque, le B ne partage pas les codes stylistiques des Mercedes Classe C, E, S, traditionnelles. Le prestige des grands ne rejaillit donc pas sur le petit frère. Et seul un connaisseur pourra remarquer qu'il s'agit d'une... Mercedes. Pourquoi une telle neutralité ? Dommage.

Intérieur rigoureux et austère

A l'intérieur, c'est bien conçu et construit, avec une finition de qualité - même si certains plastiques ne valent pas tout à fait ceux d'Audi. Tout est à sa place, avec une position de conduite légèrement surélevée, mais une colonne de direction un peu basse - comme toujours chez Mercedes. Ceux qui aiment conduire au ras du plancher apprécieront. Mais ceux qui préfèrent piloter en hauteur seront (un peu) gênés. Signalons aussi un manque de rangements et une sensation de manque d'espace. L'intérieur d'un Renault Scénic semble plus aéré, lumineux, grand aussi. Mais, un B apparaît plus costaud, rigoureux. Ceci dit, le sérieux frise l'austérité. Un peu plus de charme serait le bienvenu. Davantage de chaleur ou de fantaisie ne ferait pas de mal.

Moteur doux et sobre

Le moteur diesel de 109 chevaux est plaisant. Ni très puissant ni particulièrement vivace, mais rond, doux, civilisé, sans creux au démarrage. Pour une entrée de gamme, il remplit bien son office, avec un "Stop and start" (arrêt et redémarrage du moteur automatiques au feu rouge) d'une discrétion exemplaire. On le sent à peine. Bravo. Nous apprécions moins, en revanche, l'embrayage brusque, qui manque de progressivité, comme chez BMW. Du coup, les démarrages ou les passages de rapport à basse vitesse sont un peu heurtés, avec de légers à-coups. On attend pour le début d'année prochaine une nouvelle boîte de vitesse automatique à double embrayage et sept rapports, baptisée "7G-DCT" (1.950 euros en option).

Tenue de route sécurisante mais confort ferme

Les qualités routières sont excellentes. Même si, tradition Mercedes, tout cela manque d'agilité. Mais c'est ultra-sécurisant, à défaut d'être amusant. La voiture colle comme une ventouse à la chaussée. Mais, attention au vent latéral en ligne droite, le B y étant sensible. Toutefois, le confort est ferme. Les petites inégalités franchies à faible allure sont sèchement ressenties. En revanche, le confort s'améliore dès que la vitesse s'élève.

Prix élevés

La gamme démarre à 25.900 euros en essence et 27.400 en diesel ("Classic"). Pas donné ! Il faut grimper à 29.150 euros pour une finition "Design" (le deuxième niveau que nous avion en essai), avec rétroviseurs extérieurs rabattables, régulateur de vitesse, siège passager avant réglable en hauteur, caméra de recul. Et plein d'options onéreuses. C'est incontestablement cher. D'autant que le B apparaît moins habitable et surtout moins fonctionnel qu'un Scénic ! Les consommations permettront toutefois des économies. Nous avons consommé 6,2 litres aux cents à peine durant notre essai. Mention bien. Même si, esthétiquement, il ne fait pas assez Mercedes à notre goût pour être franchement flatteur et le confort n'est pas le point fort, le nouveau B se révèle un très bon véhicule, fidèle et agréable au quotidien. Nous avons chaque matin retrouvé notre voiture avec plaisir durant nos trois jours d'essai. Si les aspects pratiques et la place à bord ne sont pas essentiels à vos yeux, vous pouvez investir dans ce monospace compact, qui gardera une bonne valeur de revente.

 

Modèle essayé : Mercedes B 180 CDI Design : 29.150 euros
Puissance du moteur : 109 chevaux (diesel)
Dimensions : 4,27 mètres (long) x 1,77 (large) x 1,60 (haut)
Qualités : moteur doux et sobre, excellent comportement routier, finition rigoureuse, agrément général
Défauts : confort ferme, embrayage peu progressif, ligne trop neutre, manque de rangements
Concurrents : Peugeot 3008 HDi Active : 26.700 euros ; Nissan Qashqai 1,5 dCi Tekna : 27.700 euros ; Renault Scénic 1,5 dCi Exception : 28.350 euros

Note : 13,5 sur 20

4 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 30/12/2011 à 11:00
Signaler
Cette voiture dont la conception date d?avant les accords Renault / Daimler ne Bénéficie pas encore de la maîtrise technique du groupe français dans les plate-formes Petites et moyennes. Il conserve pour préserver voire améliorer sa tenue de route ...

le 13/01/2012 à 15:45
Signaler
C'est clair que Mercedes avait besoin du savoir faire de Renault pour améliorer ses véhicules; c'est bien connu, les allemands ne savaent pas faire de voitures. ;-) bon, en espérant que Renault n'amène pas surtout son savoir faire en matière de fiab...

à écrit le 26/12/2011 à 11:04
Signaler
800 e d ecart avec un senic 1.5 mais c est meme pas a hesiter laissez moi rire du commentaire pauvre journaliste 100 acheteurs 100 mercedes la difference est enorme dans tout.

le 28/12/2011 à 9:39
Signaler
quand on a une famille on prend la moche qui est plus confortable, plus pratique et plus fiable et on laisse la merco aux taxis et aux ploucs

le 13/01/2012 à 15:48
Signaler
Ah, alors ça c'est sûr qu'une Renault c'est plus fiable, por ça que les ploucs de taxis roules tous en Mercedes. Ahhh, quand le chauvinisme fait perdre son esprit critique. J'ai roulé en Renault pendant tois ans. J'ai juré de ne plus renouveler l'exp...

à écrit le 24/12/2011 à 13:38
Signaler
a objectif / mercedes cela sonne bien c'est vrais mais les renault fonctionnent bien aussi ,confort beaucoup plus agreable tres bonne tenue de route je ne suis pas marie avec eux mais cela va bien quant a la qualitee tous les constructeurs ont des pr...

à écrit le 24/12/2011 à 10:46
Signaler
Le vrai chic, c'est justement de rester discret.

à écrit le 23/12/2011 à 16:59
Signaler
il y a pas si longtemps on achetait du japonais, maintenant c est l'allemand qui est à la mode dans l indutrie automobile... tout ça bien sur à credit puisqu on est au chomage!

à écrit le 23/12/2011 à 15:43
Signaler
elle ne fait pas assez "Mercedes"? Normal, c'est un produit annexe, dégriffé ou de deuxième marque de DB. En attendant la voiture éléctrique pour laquelle elle tient la place chaude. Le bas de gamme n'est pas leur créneau. Donc, faut pas s'ètonner...

à écrit le 23/12/2011 à 14:06
Signaler
si renault nous sortait un scenic dans le meme style et surtout meme longueur ce serait parfait car malheureusement les garages ne sont pas extensibles, l'actuel fait 4,34 l'ancien 4'26 8 cm de trop!! je m'oriente cote ds4 qui rentre dans mes cotes ...

à écrit le 23/12/2011 à 13:51
Signaler
Comparer Mercédes et Renault c'est comme comparer du caviar et des oeufs de lump.Bonnes fêtes.

le 23/12/2011 à 20:29
Signaler
Bientôt avec l'Alliance Mercos/Renault ce sera la même base et les mêmes moteurs , il restera l'étoile et les plastiques "plus chics" ....

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.