Ford réduit les consommations de ses voitures... américaines

Le constructeur de Dearborn offre désormais des moteurs plus petits et plus sobres.
Copyright Reuters
Copyright Reuters

"Les voitures vertes ? Ce qui intéresse les Américains c'est la couleur verte du dollar, c'est leur portefeuille. Les consommateurs ne se préoccupent pas des émissions de C02, mais sont très sensibles au prix du carburant", explique à La Tribune Jim Farley, vice-président de Ford en charge des ventes et du marketing. Or , comme chacun sait, les émissions de C02 sont étroitement liées aux consommations. "Les prix de l'essence sont bas aux Etats-Unis, mais les automobilistes savent que ça va remonter". Or, "les choix du client varient sont corrélés au prix du carburant", précise le dirigeant dans le cadre du salon de Detroit.

Le constructeur de Dearborn, dont le pick-up "Full Size" F est en tête des  ventes outre-Atlantique depuis 29 ans, offre ainsi désormais sur ce gros modèle des moteurs six cylindres plus petits et plus sobres quer les anciens V8 - tout est relatif ! Ces nouveaux moteurs de cylindrée réduite "représentaient 0% des ventes en 2010. Mais, aujourd'hui, ils s'octroient 60% des livraisons. C'est bien plus que ce nous espérions". Même réduction de cylindrée pour les mécaniques du 4x4 Explorer, un célèbre tout-terrain typiquement US dont les origines remonent au Bronco des années 60. "Nous offrons sur ce véhicule une mécanique quatre cylindres qui "représente déjà 10% des volumes". Fini donc le règne de l'énorme engin à moteur huit cylindres particulièrement vorace - mais il est vrai d'une fiabilité-longévité exceptionnelle!

Sur le tout nouveau 4x4 compact Escape, qui sera  lancé mi-2012 et partagera les mêmes composants que le futur Kuga européen, apparaît un petit moteur de 1,6 litre de cylindrée seulement - minimaliste selon les goûts en vigueur en Amérique du nord. Mais celui-ci est disponible avec une injection directe d'essence dernier cri et un turbo. Ce moteur, qui est aussi disponible sur le Vieux continent, sera également monté sur la grande berline Fusion, présentée à Detroit et commercialisée à l'été 2012 aux Etats-Unis, puis en 2013 en Europe sous le nom de Mondeo. Les américaines rustres et obsolètes? Elles appartiennent au passé, on vous dit.

Ford planche donc sur une amélioration sensible des moteurs classiques. Mais il ne néglige pas pour autant les technologies d'avant-garde. Les modèles hybrides, hybrides rechargeables et électriques "représenteront 10 à 12% du marché américain à terme. Le reste, ce sera des véhicules thermiques  mais nettement améliorés", souligne Jim Farley. Ford va donc lancer  de nouveaux modèles hybrides, même s'ils devraient rester marginaux. Le constructeur produira à Wayne (Etat du Michigan) le monospace compact européen C-Max en version hybride essence-électrique et hybride rechargeable dès cette année. Ces versions "écologiques" seront même exportées à partir de l'an prochain vers l'Ancien continent ! La nouvelle grande berline familiale Fusion sera également disponible en version essence-électrique et hybride rechargeable. Ford planifie même d'écouler 100.000 véhicules hybrides l'an prochain. C'est d'autant plus utile que "de nouvelles normes en matière de C02 sont en discussion pour les quatre à cinq prochaines années aux etats-Unis, qui accroîtront forcément le poids des hybrides sur le marché". Enfin, une Focus purement électrique est au programme.

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.