Malgré des profits en baisse, l'optimisme revient chez Toyota

 |  | 402 mots
Lecture 2 min.
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
Le groupe automobile japonais a vu son bénéfice net réduit de 57% sur neuf mois. Mais il révise à la hausse ses prévisions et vise des ventes record.

Toyota a certes réduit de plus de moitié son bénéfice net sur neuf mois, mais il relève ses prévisions annuelles.  Ravalé du rang de premier constructeur automobile mondial  à la troisième place (voire la quatrième si l'on compte Renault et Nissan ensemble) l'an passé, le groupe japopnais a dégagé un résultat net de 162,5 milliards de yens (1,6 milliard d'euros), en baisse de 57% sur la période avril-décembre 2011, avec un chiffre d'affaires de 12.881 milliards de yens (128 milliards d'euros), en recul de 10,2%. Sur les trois trimestres, Toyota a écoulé un peu moins de 5 millions d'unités, en recul de 9,4% (avec ses filiales Daihatsu et Hino). Le profit d'exploitation s'est affiché en baisse de 72% à 117 milliards (1,1 milliard d'euros).

Le groupe a souffert du séisme de mars 2011 dans le nord-est du Japon qui a fortement ralenti sa production pendant plusieurs mois, des inondations l'été dernier en Thaïlande où il est fortement implanté, ainsi que du taux de change du yen. Après avoir, comme ses concurrents nippons, profité pendant des décennies d'une devise faible, Toyota souffre du renchérissement de la monnaie japonaise face au dollar et à l'euro.

Mais, l'heure n'est plus au pessismisme. Car un rebond des ventes (+ 4,2%) de véhicules est intervenu lors du dernier trimestre (octobre-décembre), grâce à une reprise au Japon (+39%) et en Amérique du Nord (+14%).  Le constructeur a du coup réussi à accroître son chiffre d'affaires trimestriel de 4%... et son bénéfice d'exploitation de moitié! Toyota calcule avoir perdu 550.000 véhicules à cause du séisme dans l'archipel et 260.000 à cause des inondations en Thaïlande l'an dernier, mais estime pouvoir en récupérer 600.000 entre septembre dernier et mars 2012. Le solde négatif devrait donc se réduire in fine à 200.000 environ.

L'optimisme revient chez Toyota, qui table désormais sur 9,58 millions de ventes pour l'année calendaire 2012 (+21% par rapport à 2011, avec ses filiales Daihatsu et Hino). Si Toyota y parvient, il battra son précédent record . En 2007, le groupe avait écoulé 9,37 millions d'unités.Pour l'exercice fiscal en cours (avril 2011-mars 2012), la firme vise un chiffre d'affaires en recul de 3,7% seulement à 18.300 milliards (180 milliards d'euros), un résultat opérationnel en baisse de 42% à 270 milliards (1,7 milliard d'euros), contre une prévision de 200 milliards seulement jusque là, et un résultat net en chute de moitié à 200 milliards (2 milliards d'euros). C'est ici aussi davantage que les 180 milliards envisagés jusque là.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :