Essai auto Citroën DS4 : Une compacte un peu bling-bling mais super agréable

 |   |  1744  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters
Les lignes un rien tapageuses peuvent déplaire, comme l'habitabilité restreinte à l'arrière. Mais, l'agrément est remarquable, même avec ce petit diesel de 110 chevaux. Chic et snob, la DS compacte est aussi douce que précise à conduire.

La lignée DS de Citroën séduit. La petite DS3 et la « grosse » DS5 sont les plus délurées. La compacte DS4 paraît la plus sage. Comptant sur le snobisme d?une clientèle plus raffinée mais aussi un peu frivole, la marque aux chevrons a créé un concept marketing de voitures chic « bling-bling », pas très fonctionnelles mais flatteuses, censément valorisantes, permettant de se distinguer. Pour pas trop cher. Ce genre de voitures, vendues plus chères et donc a priori avec de bonnes marges pour le constructeur, est d?ailleurs en vogue si l?on en juge par le succès des Mini ou Fiat 500, voire des Audi ou BMW. La firme aux chevrons, qui produira aussi des DS5 en Chine à partir de 2013, mise sur plus de 200.000 voitures par an de cette gamme « distinctive » dans le monde avant le milieu de la décennie !

Elle se remarque

Etroitement dérivée de la C4, la DS4 se veut plus cossue et sportive. Avec un positionnement bizarre, puisque la voiture est plus haute que la berline mais traitée à la manière d?un coupé. Le constructeur a ainsi inventé une contradictoire appellation de « coupé surélevé » ! Qu?est-ce qu?on ne ferait pas pour vendre un objet dont on n?a pas besoin à des peuples (en partie) nantis ? Il s?agit donc d?une berline surélevée comme un 4x4 mais peu habitable à l?arrière (comme un coupé), aux lignes originales, travaillées, agressives, un rien tape-à-l??il.

Agrément mécanique hors pair

Nous avions précédemment essayé le très, très bon moteur diesel HDi de 160 chevaux. Cette fois, nous nous retrouvons avec le petit à gazole1,6 HDi de 110 petits chevaux seulement. Ouille, a priori, cette motorisation doit jurer avec le côté sportif de la voiture, non ?? Eh bien, pas du tout ! Le comportement de ce moteur de faible cylindrée est excellent. Certes, il manque de puissance à bas régime et les relances sans rétrograder au-dessous de 1.700 tours sont assez poussives. Mais, on ne cale jamais au démarrage, contrairement à ce qui se passe sur bien des concurrentes. Et ce diesel fait preuve tout de même d?une bonne souplesse et surprend par sa douceur. Il ne se départit jamais de sa bonne éducation. Rare sur un diesel de faible cylindrée. Il est beaucoup plus agréable que le rugueux 1,6 TDi de Volkswagen ou les 1,5 dCI de 110 chevaux et surtout 1,6 de 130 chevaux de Renault, archi-creux au démarrage ! Cette mécanique fait oublier qu?elle carbure au gazole et, sitôt que l?on monte dans les tours, elle pousse fort, avec de très belles accélérations. Bref, on y prend beaucoup de plaisir.

Embrayage parfait

Bien secondée par une boîte précise et un embrayage parfait, elle réagit (presque) toujours comme on le souhaiterait, sauf en conduite très dynamique en ville, où le manque de cylindrée induit parfois de petits à-coups. Déplorons juste que le levier accroche parfois au passage des vitesses, mais sans gravité. Cerise sur le gâteau, le « Stop and start » (arrêt et redémarrage automatiques du moteur au feu rouge) est ce qui se fait de mieux à l?heure actuelle. Avec un fonctionnement quasi-imperceptible. On n?a jamais envie de le couper comme c?est le cas avec une BMW, une Volkswagen et autres, où les rudes vibrations accompagnant la remis en route sont vite agaçantes dans les embouteillages. Evidemment, on regrette l?allant du HDi de 160 chevaux. Néanmoins, ce petit diesel reste fort réussi. C?est le plus plaisant de sa catégorie. Même si sa sobriété n?a rien d?extraordinaire. Nous avons consommé à peine moins de 7 litres aux cents, en conduite certes très dynamique et avec beaucoup de ville. Nous avions fait à peu près la même chose avec la version 160 chevaux, plus puissante de 50 chevaux ! Et c?est un litre et demi de plus que sur une BMW 3.20d ED. Mais, bon, vu l?agrément, nous n?émettrons pas de critique.

Comportement routier exceptionnel

La tenue de route est au diapason. Vive, archi-stable, dotée d?une remarquable direction, la DS4 dispose d?un « toucher de route » formidable, mélange de précision, de douceur et de sécurité ? une spécificité des voitures du groupe PSA. La Citroën enchaîne les virages sans une hésitation, quel que soit l?état de la chaussée. Quel agrément ! On se croirait au volant d?une vraie sportive. Pas mal pour une compacte diesel ! Le freinage se montre également à la hauteur. Nous avons pris beaucoup de plaisir à piloter cette voiture. On ne peut guère lui reprocher qu?un train avant un peu pataud en conduite très rapide sur route sinueuse et un centre de gravité assez haut qui n?arrange rien. Là, on sent comme une réticence à virer. Et il faut la forcer. Mais, dans la vie quotidienne, la DS4 est plus séduisante (à puissance égale) qu?une BMW 1 ou une Audi A3 !

Confort satisfaisant


Certes, le confort est relativement ferme. Mais bien moins que sur les deux allemandes. Et ici (finition intermédiaire « So Chic »), on n?a que des jantes de 17 pouces (et pas des 18 comme sur la « Sport Chic » de pointe). Les pneus ne présentent pas non plus de flancs trop bas (55R17). Du coup, le confort se révèle quand même de très haut niveau. On n?est jamais secoués. Pas de trépidations, tant les trains roulants maintiennent toujours idéalement la voiture sur le bitume ! Le bilan dynamique est donc, globalement, formidable. Bravo aux metteurs au point du groupe français !

Attention, claustrophobes !

Pour le reste, on retrouve la DS4 déjà connue, à savoir un habitacle un peu confiné. L?habitabilité n?est nullement critiquable à l?avant, mais elle se révèle limitée à l?arrière, où l?accessibilité est très mauvaise en raison de portes bien étroites et échancrées. En outre, les vitres ne s?ouvrent pas derrière, aïe pour les claustrophobes ! Précisons que la poignée de portière à l?arrière, dissimulée dans le montant, est peut-être discrète, suggérant une voiture à deux portes, mais elle oblige à des contorsions pour la saisir. Pis, la porte arrière se prolonge par une partie saillante, effilée, que l?on reçoit dans? l?épaule ou la figure quand on l?ouvre de l?extérieur. Dangereux. Enfin, signalons que ces portières manquent de retenue, comme c?est toujours le cas chez PSA. En cas d?ouverture brusque, elles se replient tout aussi brutalement sur les tibias de ceux qui essayent de sortir? Autre grief : la vision vers l?arrière et de trois-quarts est quasi-nulle, comme sur un coupé !

Positon de conduite bien étudiée

Mais, bon, on retrouve aussi les bons côtés, tels les sièges enveloppants et bien dessinés, le cuir (optionnel) de belle facture, une position de conduite optimale et une qualité de fabrication peaufinée, malgré une planche de bord reprise à la C4. Seuls les plastiques de la console, plutôt ordinaires, manquent cruellement de cachet. Mais, l?ensemble est plaisant. Et on ne déplore ni crissements de mobilier intérieur ni grincements de suspensions, gage d?une qualité et d?une filtration soignées. L?énorme pare-brise panoramique est aussi agréable... A priori. Mais pas toujours pratique, car le soleil peut vite se révéler gênant. En outre, si l?on règle l?assise du siège haute, on a du mal à déployer les pare-soleils. La DS4 offre également une pléthore de boutons. Mais nous préférons encore ça, personnellement, à la commande unique d?ordinateur sur le bas de la console avec un seul écran, menus et sous-menus, comme chez Audi ou BMW. Ici, avec un peu d?habitude, tout est rapidement repérable. Sans trop quitter la route des yeux. Félicitons aussi le groupe pour la vitesse qui s?affiche en gros chiffres devant les yeux du conducteur. Précis et utile.

Une réussite

Nous ne pouvons que louer le travail accompli par PSA. DS4, DS5, Peugeot 508, sont des françaises abouties, bien conçues et correctement réalisées. Ca fait plaisir. Par rapport aux rivales étrangères, le prix n?est pas exagéré. Mais il n?y a quand même pas tellement d?écart avec une BMW 116d ED autrement plus snob. Comptez pour la DS4 24.100 euros en version de base « Chic » et 26.600 pour « notre » modèle « So chic » un peu plus complet et raffiné avec ses sièges cuir-tissu (gris-noir ou gris-beige). C?est grosso modo 2.000 euros de plus qu?une C4 quasi-équivalente, aux caractéristiques identiques à quelques réglages près, qui plus est davantage fonctionnelle et habitable? Vue sous cet angle, la DS4 est trop onéreuse. Mais, si l?on veut une certaine exclusivité, la DS4 est beaucoup plus chic que sa s?ur. Les options sont affichées à des tarifs raisonnables. Le tout cuir est à 1.200 euros en noir, 1.400 en bi-ton, le GPS à 800, la peinture métallisée (de belles teintes sont proposées) à 640, la surveillance d?angles morts à 500, les sièges chauffants à 200?Rien à voir avec les prix chez Audi ou BMW? Quant à l?entretien, il ne coûtera pas beaucoup plus cher que celui d?une C4. Si vous n?êtes pas rebutés par les places arrière sacrifiées, la DS4 sera pour vous une proposition un peu saugrenue mais de qualité. Alors, pourquoi pas ? En plus, elle est fabriquée en France ! Un geste pour l?emploi.
Alain-Gabriel Verdevoye

Modèle d?essai : Citroën DS4 e-HDi 110 So Chic : 26.600 euros

Puissance du moteur : 110 chevaux (diesel)

Dimensions : 4,28 mètres (long) x 1,81 (large) x 1,53 (haut)

Qualités : comportement routier remarquable, confort de bon niveau, freinage puissant, excellent moteur, transmission agréable, position de conduite plaisante, présentation (assez) chic (malgré quelques plastiques)

Défauts : habitabilité limitée, accessibilité arrière médiocre, pas de vitres descendantes derrière, visibilité arrière exécrable, pare-brise panoramique peu pratique à l?usage

Concurrentes : Citroën C4 e-HDi Confort BMP 6 : 24.650 euros ; VW Golf TDi 105 Bluemotion Carat : 26.810 euros ; BMW 116d ED Lounge : 27.850 euros

Note : 15 sur 20
 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 15/01/2013 à 12:46 :
Globalement je suis d'accord avec cet article qui à juste titre n'ensense pas systématiquement les allemandes.
Pourquoi j'ai acheté une DS4 eHDI exécutive (précédente était une 406 coupé):
Les coupés me plaisent mais 2 inconvénients. Garde au sol trop basse là où j' habite et 2 portes donc accès arrière médiocre.
Avec DS4, Citroen a commercialisé exactement le type de véhicule que je m'imaginais depuis longtemps sans espérer la voir un jour en série.
Et quand les journalistes pestent sur l'accessibilité arrière, si on la compare avec un coupé, au quotidien je peux vous dire que c'est vraiment très pratique..ces deux portes supplémentaires.
De plus sur un coupé les vitres arrières sont aussi fixent...
Donc arretez de comparer DS4 avec une compact 5 portes et comparez là avec un coupé 2 ou 3 portes et vous verez que c'est que du bonheur.
a écrit le 24/12/2012 à 11:20 :
Oui pour 26 600 Francs.
Non pour 174 500 Francs.
Refaites-moi la 403.
a écrit le 24/12/2012 à 3:00 :
La nv golf 7 est une non nouveauté
! même design depuis 40 ans !!! quand au Tactile , les américaines l'ont depuis + de 15 ans...pfffffff comment faire croire à du neuf avec du vieux? achetez une vw/bm/audi...
a écrit le 16/10/2012 à 19:50 :
Franchement rien à voir avec la nv Golf7, la référence du marché. Autant la DS3 est sympa, autant la DS4 est une catastrophe esthétique. Coté technologie aussi, pas de boite auto double-embrayage, GPS avec une cartographie dépassée et pas tactile, ergonomie (mot inconnue chez citroen apparemment)...bref cela a bien démarré avec la DS3 mais c'est tout...maintenant c'est du bling-bling...
a écrit le 16/04/2012 à 10:53 :
Avec le remarquable dynamisme d'ingénieurs qui travaillent sur un cahier des charges "no limits"; on peut faire largement aussi bien et même souvent mieux que les allemands sur ces créneaux jûteux en termes de marges.
a écrit le 15/04/2012 à 16:28 :
J'ai la mienne depuis 5 mois, 22000 KM (véhicule PRO, e-HDI 110). Aucun problème de finition ou de bruit parasite pour ma part. Ce véhicule, ce n'est que du bonheur jusqu'ici. L'accès aux places arrières est rarement un vrai problème de même que les vitres fermées même si l'accès est tout de même un peu trop étroit. Satisfaction totale donc. J'attend DS3 cabrio pour mon épouse. PS: véhicule précédent: GOLF TDI.
a écrit le 15/04/2012 à 16:24 :
J'ai la mienne depuis 5 mois, déjà 220000 KM (véhicule PRO). e-HDI 110. Aucun défaut de finition et aucun bruits parasites pour ma part. Les portes arrières sont rarement un problème, même si un tout petit peu étroites d'accès. Globalement, une super auto française. J'attend DS3 cabrio pour mon épouse.
a écrit le 15/04/2012 à 11:46 :
Pas tout à fait d'accord avec l'article, car en possédant une depuis huit mois, la finition est désastreuse, ça ferme mal, ça fait pas mal de bruits parasites et l'on entend un peu trop le moteur !! je n'ai que 13650 kms.
Réponse de le 15/04/2012 à 18:32 :
C'est bizarre ... tous les gens qui montent dans la mienne au contraire notent tout de suite son .. silence ! ... Il est vrai qu'elle est très silencieuse pourtant en Diesel 1,6 l HDI comme dans l'essai .... es tu sûr d'avoir une DS4 ?
Réponse de le 23/04/2012 à 16:34 :
Relisez l'article. Il s'agit d'un essai d'une Citroën DS4 e-HDi 110 et non pas 1,6 l HDI
a écrit le 14/04/2012 à 21:01 :
"sauf en conduite très dynamique en ville"

A fond de troisième en ville ?
Réponse de le 14/04/2012 à 22:11 :
Bah oui il faut bien garder quelques arguments pour les Allemandes que notre Chroniqueur de La Tribune vénère ...
Réponse de le 04/09/2012 à 9:39 :
Eh oui, on fait tout pour créer des conditions de consommation maxi , donc y compris la "conduite dynamique en ville", tout un programme ! pour dans la foulée effectuer un petit rappel de la consommation normalisée d'une B.M.W. ou d'une AUDI , c'est à dire une consommation sous-estimée de 2 à 3 litres, pour des conditions d'utilisation comparables. Imparable !
a écrit le 14/04/2012 à 13:03 :
Ce qui est déroutant, c'est ces vitres arrières fixes... J'ai rarement vu quelque chose d'aussi incompréhensible en automobile. Pour le reste Citroën a pondu là une merveille qui a de quoi faire peur aux consoeurs germaniques. Manque plus qu'une boite permettant de mieux exploiter le moteur ! (cf BMW série 1)
Réponse de le 14/04/2012 à 13:47 :
Il y a la clim ... et vous roulez souvent avec tous les passagers qui ouvrent leur fenêtres ?? en fait non ... jamais ....
Réponse de le 14/04/2012 à 14:49 :
@anti-conformisme: Vous devez etre bien seul pour rouler sans passagers.... sinon vous habitez à Dunkerque ? C'est sûr là bas, pas besoin d'ouvrir les fenêtres !
Réponse de le 14/04/2012 à 15:39 :
Je n'ai jamais dit que je roule sans passager !! Mais quand je roule avec des passagers , des qu'il y en a un qui ouvre une fenêtre les autres demandent à la fermer parce que "cela fait du bruit", "cela fait du vent" etc ... et on fini par fermer toutes les fenêtres et mettre la Clim ....
Réponse de le 14/04/2012 à 16:42 :
Eh bien moi j'aime bien rouler les fenêtres ouvertes, et j'utilise jamais la clim ! Alors c'est pour ça que je regrette l'absence de fenêtres ouvrables à l'arrière. Comme si l'homme avait vocation à rester enfermé dans des espaces clos, avec de l'air traité par des machines chimiques !
Réponse de le 14/04/2012 à 19:38 :
Moi aussi j'adore :) mais je conduis donc j'ouvre les fenêtres avant ... et quand j'ai des passagers , par politesse je la ferme .. la fenetre ....
Réponse de le 23/01/2013 à 1:48 :
Bob est bien nerveux :-)

Le chanceux, toujours avec ses passagers.
a écrit le 14/04/2012 à 12:54 :
J'en ai une (et déjà 19000 km avec ...) oui elle est super agréable, pour les portes arrières elles sont bien pratiques pour un usage épisodique et restent très discrètes le reste du temps. Par contre pour la consommation de 7 litres dans l'article, c'est n'importe quoi ... je suis en moyenne à 5,7 litres et pourtant je ne roule pas aux limitations de vitesses loin de là et je fait 800 KM d'autoroutes par mois (plus de la ville , plus de la route pour un total de 2000 km par mois) ... Je pense qu'en respectant les limitations je pourrait me rapprocher des 5 litres . Alors je ne sais pas comment conduit notre essayeur mais il doit allumer comme un cinglé , ou faire ses essais à 100% dans Paris intra-muros ..... Bref cette voiture très jolie, sans être aussi exubérante qu'une DS3 ou 5 et dont l'entretien sera certainement très nettement moins cher qu'une Allemande (c'est exactement identique à l'entretien d'une C4 et j'en ai eu une avant , ce n'était pas cher surtout comparé a une A3 que j'ai eu aussi que je ne regrette pas ...) ... et cerise sur le gâteau , oui elle est produite en France !
a écrit le 14/04/2012 à 12:14 :
Mais pourquoi diable avoir mis des portes arrières, totalement inutiles sur ce type de véhicule ? Ils auraient pu faire un superbe coupé avec les mêmes lignes.
Réponse de le 14/04/2012 à 19:05 :
il faut bien faire travailler les ophtalmo..... avec le haut de la portière arrière très agressifs ...... d'accord les portières arrière sont inutiles....
Réponse de le 15/04/2012 à 9:20 :
surtout avec les vitres arrieres fixes....
Réponse de le 04/09/2012 à 9:48 :
Un coupé 3 portes oblige à recourir à des portes plus grandes qu'il est délicat d'ouvrir sur des parkings (avec aussi des vitres arrière plus ou moins fixes) sans parler de l'accessibilité aux places arrière et qui donc procurent d'autres inconvénients .on comprend que les Allemands n'ayant pas opté pour cette formule, il faut démontrer qu'elle n'est pas satisfaisante. Citroën n'a que faire du modèle Allemand et c'est très bien comme ça.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :