Carlos Tavares arrive pour... sauver PSA Peugeot Citroën

 |   |  1151  mots
Carlos Tavares a fait toute sa carrière au sein de Renault puis de... l'Alliance Renault-Nissan
Carlos Tavares a fait toute sa carrière au sein de Renault puis de... l'Alliance Renault-Nissan (Crédits : reuters.com)
Carlos Tavares doit siéger début janvier 2014 au directoire de PSA. Il est amené à remplacer dès cette année le président Philippe Varin. Fort d'une vaste expérience intercontinentale, d'une grande culture automobile, familier des méthodes de management françaises, japonaises et anglo-saxonnes, cet ancien de Renault a tous les atouts. Mais, PSA est en crise grave..

Bonne année, Carlos Tavares! Le futur patron de PSA arrive. L'ancien directeur général délégué de Renault doit en effet "siéger au directoire du groupe PSA à compter du 1er janvier 2014  jusqu'à sa nomination à la présidence du directoire, dans le courant de l'année", selon le communiqué publié le 25 novembre dernier. Une rude tâche attend l'ex-bras droit de Carlos Ghosn, que ce dernier a limogé l'été dernier suite à des déclarations jugées intempestives dans lesquelles Carlos Tavares manifestait son impatience à devenir un jour PDG. Et bien, c'est (presque) fait, mais pas... chez Renault!  Fin connaisseur de l'industrie automobile, mondialement réputé, l'homme a l'expérience et les compétences pour tirer PSA Peugeot-Citroën de la profonde crise structurelle dans laquelle il est englué.

Une très longue expérience automobile

Cet ingénieur portugais de 55 ans était arrivé chez Renault en 1981, où il a notamment piloté le projet de la Mégane, avant de suivre son mentor Carlos Ghosn chez l'allié japonais Nissan en 2004. Il s'y est alors retrouvé à la tête de la stratégie et du planning des produits, avant de devenir le patron de la zone Amériques du groupe nippon. Malgré son tropisme Nissan, ce centralien ambitieux et sûr de lui a fini par revenir chez Renault en 2011, comme pompier de service, pour remplacer Patrick Pelata, sacrifié par Carlos Ghosn à cause de la pseudo affaire d'espionnage qui avait ridiculisé la firme au losange.

Polyglotte, réputé austère, intègre, gros travailleur, très exigeant, parfois jugé trop autoritaire, Carlos Tavares apportera à PSA une profonde connaissance de l'automobile, dont les derniers présidents de PSA  (Jacques Calvet, Jean-Martin Folz, Christian Streiff puis Philippe Varin) étaient totalement dépourvus, une vraie vision intercontinentale et sa vaste culture d'entreprise à la fois française, japonaise et anglo-saxonne. Le tout sur fond d'une réelle passion. Car ce sportif dispute à ses heures de loisirs des épreuves sur circuit avec... sa propre voiture de course!

Encore des pertes

Mais un homme ne fait pas tout. Or, PSA va mal, hélas. Le constructeur automobile tricolore a vu son chiffre d'affaires encore baisser de 3,8% sur les neuf premiers mois de l'année, alors que les incertitudes sur son avenir restent vives. La division automobile, au coeur de ses activités, demeure lourdement déficitaire, avec une perte opérationnelle de 510 millions d'euros sur le premier semestre. Ses usines tournent en Europe à 74% à peine de leurs capacités, et même à 61% seulement sur la seule France. C'est peu. Sa production en France a été divisée quasiment par deux en dix ans.

Le taux d'endettement a grimpé au 30 juin à 35%, contre 23% en 2011. Les capitaux propres ont continué à dégringoler. Le groupe aura encore consommé 1,5 milliard de cash sur l'année 2013, après 3 milliards en 2012. Et Philippe Varin ne confirme plus l'objectif d'un retour à l'équilibre fin 2014. Il ne s'engage d'ailleurs plus sur un flux de trésorerie équilibré en 2015... PSA a affiché une perte nette de plus de 5 milliards d'euros en 2012.

Nouvelle augmentation de capital

En manque cruel d'argent frais, PSA doit procéder d'urgence à une nouvelle augmentation de capital jusqu'à trois milliards d'euros, pour avoir de quoi poursuivre ses investissements et renouveler sa gamme. D'où les longues négociations avec le groupe public chinois Dongfeng, afin que ce dernier apporte des fonds en prenant une participation au sein du vieux constructeur familial.

Cette opération verrait l'État français s'impliquer et prendre avec Dongfeng une participation de l'ordre de 20-30% chacun dans PSA, d'après l'agence Reuters. Mais la famille Peugeot en perdrait alors le contrôle. "La question d'une éventuelle entrée de l'Etat au capital de PSA se posera certainement ", affirmait à la mi-décembre le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg. "L'Etat décidera quand nous aurons la connaissance de la nature exacte de l'accord entre Dongfeng et PSA", ajoutait-il.

Tentatives d'alliance ratées

Il y a d'autant plus urgence que Philippe Varin a échoué dans ses deux tentatives d'alliance précédentes. Il a raté une première fois un rapprochement avec le japonais Mitsubishi, puis conclu en février 2012 un mariage prétendument stratégique et mondial avec GM. Mais las, l'américain n'a nullement aidé PSA hors de France. Et, après avoir participé à l'augmentation de capital de 2012 au terme de laquelle il avait pris 7% du groupe, le consortium de Detroit vient de revendre brusquement ladite participation, sans prévenir.

La grande alliance triomphalement proclamée se bornera in fine à des coopérations industrielles avec Opel, la filiale allemande de GM, malade et déficitaire depuis une douzaine d'années, cantonnée au marché européen et dont les parts de marché diminuent inexorablement sur le Vieux continent lui-même. Bof.

Un constructeur trop centré sur l'Europe

Bref, PSA apparaît bien isolé et de toutes manières trop européocentré. L'Europe absorbe encore 58% de ses ventes et, pis, sa pénétration y baisse. PSA détient sur le Vieux continent 11% environ du marché des voitures particulières neuves (sur les dix premiers mois de 2013), contre… pratiquement 13% en 2007 et 15% en 2003. Quelle chute!

S'il perce enfin en Chine, PSA  y gagne toutefois  encore très peu d'argent et sa part de marché demeure réduite (3,8% au premier semestre), malgré une présence historique de presque trente ans. Il perd par ailleurs de l'argent au Brésil et en Russie, où ses ventes patinent et sa pénétration demeure beaucoup trop faible avec des gammes inadaptées.

Enfin, PSA s'est retiré du marché iranien, qui était son deuxième débouché derrière la France, cédant ainsi aux exigences de GM pour se conformer au boycott de l'administration américaine. PSA est par ailleurs absent d'Amérique du nord depuis vingt ans et il a renoncé à ses projets en Inde, faute de moyens. Enfin, de l'aveu même des ingénieurs, PSA pâtit en Europe même de coûts trop élevés, avec des prix de revient en fabrication sensiblement supérieurs en moyenne à ceux de Renault.

L'alliance Renault-Nissan, une réussite

Or, justement, Carlos Tavares a l'expérience d'un groupe comme Nissan, dont la production est sans doute la plus internationalisée parmi les constructeurs nippons. Et, en tant qu'ex-patron opérationnel de Renault, il détient aussi les recettes du savoir-faire de la firme au losange, qui cartonne en Russie où il réalise de fortes marges, progresse au Brésil, doublera cette année ses ventes en Inde et sait contenir ses coûts en Europe.

Enfin, Carlos Tavares a pour lui d'avoir été au coeur de l'alliance Renault-Nissan dans les achats, l'ingénierie et les plates-formes communes. N'oublions pas que c'est le seul mariage réussi dans l'automobile de ces dernières décennies. Oui, rarement un nouveau patron aura été autant attendu. Le hic, c'est qu'on lui demande presque des miracles!

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 07/01/2014 à 10:00 :
Décidément le succès de VW est vraiment insupportable pour notre ami Godrev. Mais comme il ne peut rien faire il traque les news et se raccroche au moindre petit revers pour clamer a qui veut bien l’entendre que VW va bientôt couler. Allez courage Godrev, peut-être qu’un jour tes efforts seront récompensés. Mais entre temps Citroën sera devenu une marque du groupe Volkswagen.
a écrit le 06/01/2014 à 15:08 :
Dans un monde libre les néo-nazi fan de VW ont le droit de s'exprimer !!!
a écrit le 04/01/2014 à 11:14 :
@prétentions
Le ralentissement de Volkswagen est patent, industriel -ses baisses en témoignent-, en France, en Allemagne -progression de ...MERCEDES, dans le monde, sauvé en volumes par la Chine. La presse et c'est nouveau, semble prendre ses distances et si cela doit être confirmé, que restera t-il demain pour faire avancer la machine car voyons, révision ensemble à travers trois exemples, avertissement sur résultats d'Audi pour 2015, qui pronostique des marges ramenées de 12 à 6 %, des professionnels taxis qui abandonnent la BV auto double embrayage du groupe devant les problèmes récurrents de casses intempestives, des rappels massifs en 2013 qui touchent à peu près la moitié de la production... C'est beaucoup. Volkswagen entend sauver ses volumes en élargissant à une gamme entry, cher Trollwagen et comme je l'ai écris il y a qqes jours, vous mangerez votre chapeau, l'image de la marque et ses satellites sera définitivement ...déconstruite. Et pendant ce temps, Carlos TAVARES , ce grand professionnel arrive chez PSA, y trouve des gammes renouvelées, des produits plébiscités par le marché -très belle hausse sur décembre-, je ne vois dans cette rencontre PSA/TAVARAES qu'un grand trait d'union, un savoir faire commun désormais au service du développement puis de la consolidation d'une marque qui nous est chère... Tant mieux !!!
Réponse de le 05/01/2014 à 14:36 :
Godrev est allé en pèlerinage à Lourdes depuis PSA est sauvé.
Réponse de le 05/01/2014 à 16:24 :
C'est pitoyable à quel point vous ne CONNAISSEZ RIEN à PSA, Renault et à l'industrie auto!!! Vous prenez vos fantasmes pour des réalités.
Réponse de le 05/01/2014 à 23:13 :
Vous avez raison godrev l'essentiel c'est d'y croire. Bon baiser de Pékin.
Réponse de le 06/01/2014 à 18:22 :
C'est vraiment dommage que la fiabilité ait baissé chez Volkswagen car leurs moteurs essences TSI sont bons et ont été récompensés, seulement voilà ils souffrent d'un problème de distribution même chose chez PSA avec le THP.
a écrit le 03/01/2014 à 11:54 :
Comme toujours avec les carriéristes français, avant même d'avoir tracé le moindre trait, les prétentieux font de la communication pour s'auto attribuer le statut de "sauveur" ...

Tavares n'a en rien l'étoffe d'un manager de l'automobile, mais c'est un bon comédien qui de toute façon sera le valet des héritiers Peugeot, ensembles ils formeront un bon staff d'incompétents notoires...

Lorsque PSA devra se délester d'un bijou de famille marque Citroën, dans quelques années, il y aura peut être uun VW pour en faire une vrai marque Premium de plus avec de vrais moteurs Premium et de vrai boites de vitesse Premium.
a écrit le 03/01/2014 à 10:51 :
Le discours est toujours le même chaque nouveau patron est un sauveur et dans cette litanie PSA est dans le TOP. Comme en politique l'avantage de PDG est d'arriver au moment où PSA commence sa marche en Chine ou l'Espagne commence à respirer le marché bouge M.Varin aura fait le sale boulot du aux syndicats plus qu'aux marchés, il recevra les fruits d'une conjoncture meilleure, le discours de réussite sera plus facile, mais quel sera son apport réel, nous verrons fin 2014 pour les axes et 2015 pour les chiffres.
Réponse de le 03/01/2014 à 11:07 :
Pas besoin d'un an pour redresser l'exécution, le style de management .... L'apport doit se voir en six mois !
a écrit le 03/01/2014 à 10:21 :
En tant que retraité ancien salarié de PSA ,je lui souhaite beaucoup de courage pour reprendre les rênes d'une entreprise déstructurée et appauvrie socialement par des méthodes de gestion du personnel démotivantes et d'un autre age avec des résultats bien mérités.Une entreprise c'est un cumul d'énergie dirigé dans le but de gagner. Depuis longtemps tout le monde tire a hue et à dia ,c'est dommage il y a pourtant beaucoup de personnel qui aime cette entreprise.
a écrit le 03/01/2014 à 7:37 :
Tavares ne sauvera pas Peugeot !
Réponse de le 23/01/2014 à 8:46 :
le choix de Tavares est mauvais !
a écrit le 02/01/2014 à 19:34 :
@chute en bourse
Mois si j'étais vous, je n'enfumerais pas sur le cours de bourse particulièrement le jour d'une baisse d'indice généralisé, en 2103, cher Trollwagen, vous vous êtes déjà à peu près trompé sur tout, nous n'attendons pas de vous un talent divinatoire mais quand même... Quant aux résultats RENAULT à venir, ils vont très probablement vous...surprendre, désagréablement et votre employeur aussi !!!
Réponse de le 05/01/2014 à 14:39 :
Bon bah si la baisse du cours auras lieu en 2103 je peux être rassuré pour mon avenir.
Réponse de le 06/01/2014 à 8:46 :
Bon bah tout vas bien si la baisse a lieu en 2103, je n'ais pas de souci a me faire pour mon avenir.
a écrit le 02/01/2014 à 18:20 :
N'est ce pas trop tard ? La firme du lion fabrique encore des voitures bas et moyen de gamme dans l'Hexagone. Contrairement a Renault notamment. A terme ne survivra que Sochaux. On se demande comment Toyota s'en sort.
a écrit le 02/01/2014 à 18:10 :
Il arrive surtout pour s"en mettre plein les poches
Réponse de le 02/01/2014 à 18:29 :
Il devrait avoir le SMIC ? S'il sort l'entreprise de la panade, cela vaut la peine. Décidément les Francais ont toujours un siècle de retard.
Réponse de le 03/01/2014 à 10:55 :
A ce niveau c'est d'abord le challenge, le poste et après la rémunération. Il faudrait également connaître son système de rémunération et plus particulièrement la part liée aux résultats.
a écrit le 02/01/2014 à 16:42 :
GM n avait qu une chose en tete la chute de peugeot ; opel est dans le meme cas . chevrolet est fabriqué en corée de s a 200%. ;en conclusion les amerlocs sont pourris jusqu au tr. bravo aux françaises qui montent en flèche. le made in germany est fabriqué a 70% a l extérieur. en arr saoudite toyota rapp 50000mille voitures ??? vive les voitures françaises
a écrit le 02/01/2014 à 16:06 :
Trollwagen, le modèle que vous encensez, c'est le modèle de votre poulain Audi, décidément à la peine, y compris dans son pays où il se fait cartonner par MERCEDES, vous savez, MERCEDES celui que vous nous décrivez comme composant une alliance contre nature avec RENAULT... Et bien ces deux là montent, respectivement dans chacun de leur pays.. dommage... Vous théorisez l'échec de RENAULT/DACIA, c'est déjà une réussite que volkswagen va imiter, avec retard, en créant une gamme entry et là, vous achèverez de manger votre chapeau. Que de temps perdu pour Volkswagen/Audi, nous aborderons plus loin, et si vous le voulez bien, le chapitre à venir des pertes financières !!! Audi, celui là même qui recherche les qqes clients encore riches de notre pays -et du monde-pour leur vendre ses improbables voitures et qui...ne les trouve plus qu'avec difficulté ! En cause les petits emplois Bolkenstein, les petits moteurs hongrois, les petits ci, les petits ça qui ont vérolé la qualité groupe et entaché pour longtemps le mythe de la deutsches Qualität, à nouveau, dommage ; pendant ce temps, MERCEDES consolide, avec RENAULT, ne vous en déplaise...
Réponse de le 02/01/2014 à 18:58 :
@godrev
voyez-vous, le jour ou Renault annonce un record de vente en décembre 2013, Renault fait une chute en bourse de -0,46%

Les vrais professionnels savent que plus Daciarenault vends, plus Renault perd de l'argent ;

Et lorsque les pertes Lada Avtovaz vont être connues, en addition avec celles de Samsung, la bulle boursière de Renault en 2013 sera en grande ébullition-)
Réponse de le 02/01/2014 à 19:18 :
la variation du cours de la bourse n'est pas forcément un bon indicateur, on parle quand même de marché, de spéculation...ce n'est pas en lien direct avec l'activité et la réussite ou non d'une entreprise.
si "dacia" perdait de l'argent , les autres constructeurs n'essaieraient pas de copier ce modèle.
Tout n'est pas rose chez Renault comme chez de nombreux constructeurs, mais l'entreprise est désendettée et se développe beaucoup à l'international, tout en maintenant une activité en France, c'est toujours ça de pris.
Réponse de le 02/01/2014 à 20:08 :
Aucun constructeur ne cherche à imiter Dacia bas du bas de gamme,

voici la liste de tous les constructeurs qui montent en valeurs ajoutées : Kia, Hunday, Skoda, Seat, Opel, Citroen, Fiat, Qoros le chinois, ... tous montent en gamme
Réponse de le 08/01/2014 à 11:02 :
@rigoleries
"aucun constructeur", nous verrons, nous verrons, Trollwagen, les paris sont ouverts...!!! Il y a déjà celui qui transfère la qualité "voiture du peuple" sur ...audi puis sur ...porsche, une sorte de saute moutons qualitatif, à méditer...!!!
a écrit le 02/01/2014 à 15:53 :
Et bien je lui dis bonne chance! Psa a de superbes produits et Bcp d innovations dans le tuyaux!
a écrit le 02/01/2014 à 13:58 :
@jean 23 @j'en passe et des...
Une déculottée pour les allemandes, Volkswagen en souffrance un bon - 9 % annuel en France, audi n'en parlons pas, la preuve est faite que le modèle automobile français plaît, se renouvelle, profitablement dès lors qu' il trouve ses clients, on peut écrire, légitimement qu'on assiste à un retournement du marché en faveur des françaises. Bravo, bravo, bravo...
Réponse de le 02/01/2014 à 14:12 :
@godrev
le modèle automobile français dont vous parlez,

c'est le modèle automobile d'une France ou se répand la pauvreté et la misère ; c'est le modèle des automobiles de marque françaises comme les Renault produites dans les dictatures de l'esclavage comme le Maroc, la Turquie, la Roumanie, la Corée et qui utilisent le chantage aux baisses de salaires comme en Espagne ...

Ya pas de quoi faire l'apologie de l'esclavage nouveau initié par Schweitzer Ghosn,
Ya pas de quoi vénérer la pauvreté des travailleurs qui se lèvent tôt pour la galère,
Ya pas de quoi vénérer la misère qui se répand depuis plus de 12 ans,
Réponse de le 02/01/2014 à 14:59 :
@france pauvret.... ce que vous dites est vrai pour Renault... beaucoup moins pour PSA et Peugeot en particulier..... 2008, 308,3008,5008 et 508 sont produites en France..... et les chiffres se redressent.......

par contre, les dernière citroen qui fonctionnent sont produite en Espagne et la cactus va l'être.... je pense que c'est une vraie erreur...... tout comme d'abandonner la suspensiuon hydractive......

chez PSA, plus de toits ouvrants..... et boite robotisée d'un autre âge...... encore quelque effort et.... quand les voitures plaisent, elles se vendent....... on le voit avec les 208,2008 et 308...

une C relookée.... avec un intérieure modernisé.... pourrait faire un carton si tant est que l'on garde la suspension hydractive.... gêne de citroen.....

bref..... je crois qu'il suffirait de "relativement" peu de choses.........
Réponse de le 02/01/2014 à 15:50 :
Je pense que vous raisonnez que sur le marché francais qui n'est plus dans le coeur de cible des allemands. Dans tous les pays les allemands progressent et BMW est cette année le premier toutes catégories ... Sortez un peu de France et vous verrez que les allemands ne sont pas à la ramasse alors que l'industrie francaise l'est complétement ... Qui va donc acheter des voitures allemandes en France ?
Réponse de le 02/01/2014 à 18:15 :
Surtout PSA est a la ramasse a l’étranger Renault commencer a ressortir la tête de l'eau a l'étranger.

Pour moi c'est trop tard PSA est condamné a plusieurs année de souffrance et une longue traverser du désert quand on voit que il perde presque 10% de vente alors que leur modèle censé relancé les vente sont sortit (308 (qui est une très bonne voiture) et la C4 ( que je trouve bizarre ))

Alors que dans le même temps Renault n'a pas encore sortit sa nouvelle gamme de la Mégane a l'espace.
a écrit le 02/01/2014 à 13:54 :
@jean 23 @j'en passe et des...
Une déculottée pour les allemandes, Volkswagen en souffrance un bon - 9 % annuel en France, audi n'en parlons pas, la preuve est faite que le modèle automobile français plaît, se renouvelle, profitablement dès lors qu' il trouve ses clients, on peut écrire, légitimement qu'on assiste à un retournement du marché en faveur des françaises. Bravo, bravo, bravo...
Réponse de le 05/01/2014 à 14:49 :
Ah oui la c'est clair-9 c'est dramatique. Demain VW va mettre la clef sous la porte. Toyota tremble aussi. Même GM et Ford ont peur. Comment résister aux chefs d'œuvre de technologie que sont les d'Ulster 2008 et les Capturs sur leur marché domestiques? Mesdames et messieurs une nouvelle ère vient de commencer. Celle de la domination mondiale de Peugeot et Renault.
Réponse de le 05/01/2014 à 16:09 :
Godrev croit que le monde entier reve de Peugeot Citroen et de Renault... La moitié du monde ne connait meme pas l'existence de ces constructeurs et lui il les voit au sommet.
a écrit le 02/01/2014 à 12:41 :
M Tavares devrait être rénuméré en fonction de ses résultats. S'il parvient à redresser Peugeot on lui donne une prime. S'il n'y arrive pas on lui donne pas de primes. Cela est le cas de beaucoup de salariés
a écrit le 02/01/2014 à 12:28 :
Reconnecter Peugeot à l'essort de l'économie mondiale pourra devenir un modèle pour la France que le PS a largement contribué à déconnecter. La reprise industrielle est encore pour les autres.
a écrit le 02/01/2014 à 12:08 :
A l'inverse de RENAULT qui a fait le choix de partir dans le low cost (DACIA) au détriment de sa gamme (RENAULT) J'espère qu'il va relancer le haut de gamme comme PEUGEOT savait le faire avant. La preuve : avant de rouler en AUDI, MERCEDES et BMW, les patrons roulaient a l'époque en 604 et 607. j'espère aussi qu'il va remettre sur pied une gamme sportive. je suis amateur !
Réponse de le 02/01/2014 à 13:53 :
Oui il. Faut espère qu il va pas pleurnicher et partir vers le bas de gamme sinon c est mort. Bonne chance et courage c est pas une mission facile
a écrit le 02/01/2014 à 11:57 :
Tavares ne sortira pas Peugeot de la mauvaise passe actuelle !
************************************************************************
Chez Renault,il n/a pas fait des miracles.
**********************************************
Sans les low-costs fabriquées a l/étranger ,au détriment des travailleurs français,Renault serait en faillite !
Réponse de le 02/01/2014 à 12:07 :
il faut juger sur les actes ! Je ne suis pas du secteur automobile ... attendons et voyons !
Réponse de le 02/01/2014 à 12:08 :
Tavares, tout comme Pelata, a été le disciple de Schweitzer et Ghosn, avec leurs cadres subalternes carriéristes et très dociles,

qui ont remis au gout du jour l'esclavage humain

pour produire et vendre A PERTE des automobile très bas de gamme, très mal notées à l'euro NCAP et donc dangereuses, mal finies, mal soudées, etc qui consomment et polluent plus que les voitures modernes.
Réponse de le 02/01/2014 à 12:09 :
... avec comme vous dites " les travailleurs Français " et les 35H ...qui ne sont pas compétitifs !!!!!!!!!!!!!!
Réponse de le 02/01/2014 à 15:03 :
@gozilla: les travailleurs allemands de l'automobile coutent aussi cher que les français....... la différence se situe au niveau du marketing produit...... du marketing industriel... et de la sous traitance à l'est...... de l'allemagne.

Peugeot produit d'excellent vehicule, en france..... 208,308,3008... C un peu viellissante à l'intérieur......

il suffirait de relativement peu de chose pour se réveiller......
a écrit le 02/01/2014 à 11:56 :
a partir du 01 01 14 nos retraite complementaires verses mensuellement un courrier vient de nous parvenir d'une ponction de 4,78 % modif participation a la productivite decret 4785bc
Réponse de le 02/01/2014 à 12:36 :
ceci est normal la retraite mini chez nos employes apres 40 ans de presence 3478 euros mois mini
a écrit le 02/01/2014 à 11:24 :
Tavares connait l'automobile, il est passionne par l'automobile contrairement a Varin le financier-fossoyeur. Dans les annees 2000 Tavares a sauve Nissan sur le marche americain quand il dirigeait Nissan North America. Sous sa direction, Nissan North America a battu tous ses records de vente sur le continent nord-americain et Tavares a installe et perennise Nissan au USA et Canada.
a écrit le 02/01/2014 à 11:18 :
Tavares connait l'automobile, il est passionne par l'automobile contrairement a Varin le financier-fossoyeur. Dans les annees 2000 Tavares a sauve Nissan sur le marche americain quand il dirigeait Nissan North America. Sous sa direction, Nissan North America a battu tous ses records de vente sur le continent nord-americain et Tavares a installe et perennise Nissan au USA et Canada.
a écrit le 02/01/2014 à 11:09 :
Oui le challenge est ambitieux mais il faut être confiant, les choses ne peuvent que s améliorer ! Bonne année et santé à PSA !
a écrit le 02/01/2014 à 11:02 :
quel culot de la part de varin de demander ces dividendes a psa alors que cet homme est
nul.
vendez lui son bien propre avec ses biens de famille quelle honte . pauvre france
a écrit le 02/01/2014 à 11:01 :
TAVARES dispose de la connaissance du métier en interne et des moyens techniques et humains pour participer au redressement de PSA. Aujourd'hui PSA doit se développer à l'international, comme les autres acteurs du marché et pour cela, son meilleur atout repose sur dispose des gammes actuelles, renouvelées ou des produits novateurs spécialement créés par pays et où ils reçoivent un très bel accueil des marchés . A suivre donc avec intérêt sur 2014, une pépite...
Réponse de le 05/01/2014 à 14:57 :
Mais bien sur. Ils font les fonds de tiroir pour developer une ds5 qui se vend pas et vous nous parlez de gammes spécifiques à chaque pays. Allez vous couchez godrev la domination des constructeurs français ne se fera que dans vos rêves.
a écrit le 02/01/2014 à 10:56 :
Sans compter que même Renault a intérêt à ce que PSA ne coule pas, pour conserver en France un parc de fournisseurs performants grâce à des volumes suffisants.
a écrit le 02/01/2014 à 10:49 :
Vu l'état de Renault, PSA est donc condamné...
Réponse de le 02/01/2014 à 10:57 :
Ah bon, quel-est il l'état si mauvais de Renault d'après vous ? L'article semble dire le contraire...
Réponse de le 02/01/2014 à 12:10 :
oui Britanicus, vous avez bien résumé.
a écrit le 02/01/2014 à 10:47 :
Les Français ont enfin compris que le made in étranger n'est pas bon. En décembre PSA +10%. Renault +38%. Huyndai+Kia -28%
Réponse de le 02/01/2014 à 10:53 :
C'est une très belle et salutaire prise de conscience, Léon, en effet, il était temps.
Réponse de le 02/01/2014 à 10:55 :
Et si en France nous pourrions comme en Allemagne, Suisse acheter des voitures
neuves d'occasion ? Au client de savoir s'il veut une voiture d'occasion à 1 Km ou
10 OOO Km ? Il n'y a pas de tricherie, le concessionnaire immatricule les voitures
ce qui est impossible en France. Internet sert aussi à voir la législation sur les
immatriculations à l'étranger !
Réponse de le 02/01/2014 à 10:55 :
je ne savais pas que Renault est français. ..
Réponse de le 02/01/2014 à 14:42 :
@gege
ben oui, Renault a une double nationalité : Turc et Marocain

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :