Voitures électriques : Ghosn incrimine le retard au manque d'infrastructures

 |   |  908  mots
Carlos Ghosn, Pdg de Nissan / Reuters
Carlos Ghosn, Pdg de Nissan / Reuters (Crédits : reuters.com)
Le PDG de Renault et Nissan reconnaît que le marché de la voiture « zéro émission » se développera avec plusieurs années de retard. La faute aux gouvernements qui n’investissent pas dans les bornes de recharge…

« La Nissan Leaf est la voiture électrique la plus vendue au monde, et ce n'est que le début », affirmait ce mercredi Carlos Ghosn, le PDG du constructeur automobile japonais et de Renault, lors de l'ouverture du salon de Tokyo aux professionnels.

Seulement, voilà : cette berline compacte ne s'est pas vendue aussi bien qu'escompté, loin de là. 87.000 exemplaires seulement ont trouvé preneur dans le monde depuis son lancement fin 2010. Carlos Ghosn déchante.

Manque d'infrastructures

« Le problème numéro un, c'est le manque d'infrastructures », souligne Carlos Ghosn, ajoutant d'ailleurs qu' « il faudra que les gouvernements fassent (un jour) ces investissements. Car, pour baisser les émissions de CO2, il n'y a pas d'autre choix que le passage au véhicule électrique ».

En attendant, si les ventes d'électriques ne décollent pas, les coupables sont clairement désignés : il s'agit des gouvernements.

« Sans infrastructures, on n'ira pas au-delà d'un certain volume pour les véhicules électriques », a-t-il indiqué, reconnaissant que l'objectif fixé par l'Alliance Renault-Nissan de vendre 1,5 million de voitures électriques avant la fin de 2016 ne serait atteint que « deux ou trois ans » plus tard.

Dans un récent entretien avec le Financial Times, Carlos Ghosn avait évoqué carrément « quatre ou cinq ans » de retard.

Le PDG donne en exemple le plan du gouvernement norvégien, qui a installé de nombreuses bornes. Mais, il oublie de dire que la Norvège est un petit pays très riche grâce à la manne pétrolière… Difficile donc de donner cet exemple aux autres Etats, qui se débattent pour la plupart dans les affres des dettes publiques. Le PDG a mis en avant également la volonté du gouvernement chinois de promouvoir la voiture « zéro émission ». Mais il doit reconnaître que Pékin « attend que les constructeurs locaux soient prêts ».

Ce n'est donc pas pour tout de suite. La voiture électrique a l'avantage de ne pas rejeter de CO2 et de ne pas émettre de polluants. C'est en outre une technologie fiable. Mais les voitures électriques butent sur une autonomie réduite (120 à 140 kilomètres selon la conduite et le climat) et la nécessité de recharger pendant 8 à 10 heures sur une borne… Un handicap très grave vu, justement, la faiblesse des infrastructures.

4 milliards investis par l'Alliance

L'alliance franco-japonaise a investi la bagatelle de 4 milliards d'euros dans les technologies pour la voiture « zéro émission ». Mais, au-delà la Nissan Leaf, le véhicule électrique le plus vendu chez Renault est l'utilitaire Kangoo « Z.E. » produit à Maubeuge, lequel n'a été vendu pour sa part qu'à moins de 12.000 unités de la fin 2011 à ce jour. Bof. La citadine Zoé, fabriquée à Flins, n'a, elle, été écoulée qu'à 7.600 exemplaires. Pas beaucoup.

Carlos Ghosn assure néanmoins que « l'électrique reste un pilier du développement de Nissan ». La firme japonaise, contrôlée par Renault, y croit toujours, puisqu'elle a dévoilé au salon de Tokyo un concept de véhicule électrique sportif, le Blade Glider.

« Ce concept fournit un aperçu du programme électrique de Nissan et de son potentiel », assure le PDG qui affirme « ne pas regretter les choix d'investissements ».

BladeGlider
Le concept car de véhicule électrique BladeGlider de Nissan / DR

0,5% du marché en France

La voiture électrique a l'avantage de ne pas rejeter de CO2 et de ne pas émettre de polluants. C'est en outre une technologie fiable. Mais les voitures électriques butent sur une autonomie réduite (120 à 140 kilomètres selon la conduite et le climat) et la nécessité de recharger pendant 8 à 10 heures sur une borne… Un handicap très grave vu, justement, la faiblesse des infrastructures.

Sur l'année 2013, les ventes totales de véhicules électriques en Europe occidentale sont prévues à 32.000 unités à peine par l'Avere (Association nationale pour le développement de la mobilité électrique). 18.939 véhicules ont été immatriculés sur les sept premiers mois. La France est le premier débouché européen. Mais les modèles « zéro émission » s'arrogent 0,5% du marché total…

Pas d'hydrogène pour Nissan

En revanche, Carlos Ghosn ne croit pas aux véhicules à hydrogène, qui sont à l'honneur chez Toyota. « Nous avons la technologie », précise-t-il.

Mais « je suis très curieux de voir comment vont faire les concurrents qui promettent une vente à grande échelle de véhicules à pile à combustible dès 2015. Où sont les infrastructures ? », s'est-il interrogé lors d'une conférence de presse.

« Quand on voit la lenteur de la mise en place d'infrastructures pour l'électrique, on peut imaginer ce que ce sera pour l'hydrogène. Une station d'hydrogène coûte très cher, beaucoup plus qu'une installation de recharge pour véhicules électriques ». Du coup, « Nissan a reporté ses projets pour les modèles à pile à combustible ».

Toyota mise sur la pile à combustible

Toyota a présenté un concept de voiture de ce type, le FCV, roulant à l'hydrogène, qu'il compte mettre sur le marché au milieu de la décennie.

« Cette technologie est supérieure à l'électrique », assure de son côté Yoshikazu Tanaka, chef adjoint du projet, qui travaille ici avec l'allemand BMW.

« Vous rechargez le réservoir en trois minutes et disposez d'une autonomie allant jusqu'à 700 kilomètres. L'hydrogène existe à l'état naturel et le véhicule ne rejette que de l'eau », indique-t-il.

Toyota espère vendre chaque année des dizaines de milliers de voitures de ce type dans la prochaine décennie. Le prix reste très élevé encore. Il avoisinerait les 75.000 euros.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 25/01/2014 à 8:46 :
l hydrogene pour les riches? L ELECTRIQE POUR LES PAUVRES, MAIS SURTOUT MOINS POLUANTES ???
a écrit le 23/11/2013 à 15:13 :
Pour mesurer le déclin de Renault sous l’ère Louis Schweitzer et CarlosGhosn,
il suffit de lire 2 ouvrages dont les t itres à eux seuls résument le déclin de Renault :
* "Le Livre noir de Renault" par Benjamin Cuq, Editions First, 336 pages
* "Renault nid d’espions" par Matthieu Suc, Editions du Moment, 432 pages

Renault se trouve à la traine, et a perdu toute sa capacité à innover, et à produire des véhicules intelligents,
Economiquement, Renault est vraiment plombé par ses aventures Avtovaz, Lada, Dacia, Samsung, Infinity, Wind, Zoe, Latitude, Fluence, etc etc
a écrit le 20/11/2013 à 21:40 :
Avant de parler infrastructure, soyons réaliste. Les VE, c'est fait pour des petits trajets urbains donc on recharge le soir et tout roule... Le soucis majeur c'est le prix prohibitif de location des batteries !!!
a écrit le 20/11/2013 à 18:55 :
Ghosn n'incrimine pas, il constate seulement que le frein à l'essor du VE est un manque évident d'infrastructure, c'est tellement évident que la Fondation Renault finance un cursus scolaire spécifique:
"LA FONDATION RENAULT LANCE LA 1ÈRE LICENCE PROFESSIONNELLE « VÉHICULE ÉLECTRIQUE ET ÉLECTRO-MOBILITÉ » (en 2012)

La Fondation Renault propose de financer aux titulaires d’un Bac+2, une formation aux métiers d’avenir liés à l’Automobile et au Transport Electrique.

Dispensée en alternance à l’IUT de Mantes dans les Yvelines, la licence professionnelle « Véhicule Electrique et Electro-mobilité » peut être réalisée dans l’entreprise du choix de l’étudiant.

L’objectif est de financer un programme de formation pour des étudiants en contrat d’apprentissage afin de développer leur employabilité et préparer leur insertion professionnelle sur des postes de cadres intermédiaires dans les domaines suivants :
- conception, fabrication et service après-vente des véhicules électriques ;
- systèmes d’informations embarqués ;
- infrastructures de recharges.
« Ce programme nous permet d’apporter notre vision d’industriels au monde académique sur des domaines stratégiques comme le véhicule électrique » explique Hélène Mairesse, directrice adjointe de la Fondation d'entreprise Renault." Source Académie de Paris
Réponse de le 20/11/2013 à 19:14 :
Avec Ghosn, une fondation est avant tout un moyen de défiscaliser des fonds perdus pour Renault et qui permettront de surcroît d'extirper des fonds publics sur le dos des contribuables et qui in finé feront les choux gras des voyous cachés dans les structures IUT de trop ... en trop plein.

y a pas de quoi créer un IUT spécifique, sauf à ne rien comprendre ce qui peut faire une automobile basique électrique.

Ces "marouilles" de Ghosn viennent confirmer que Renault n'a plus les moyens de financer sa R & D parce que Renault n'a pas de trésorerie,

l'absence de trésorerie de Renault étant la conséquence des stratégies aventureuses et génératrices de pertes d'exploitation Dacia, Avtovaz, Samsung, Infinity ...etc .etc ...
Réponse de le 20/11/2013 à 23:17 :
Trollkswagen, tu ne sais pas ce qu'est un IUT, Instituts Universitaires et Technologique, il y en a 113 en France, tu ne peux donc pas comprendre l'action de la Fondation Renault qui finance une formation d'une année accessible aux Bac +2 débouchant sur une Licence soit Bac +3 dans le domaine du VE et de son développement. "y a pas de quoi créer un IUT spécifique" justement ce n'est pas le cas "sauf à ne rien comprendre" je confirme que tu ne comprends pas.
Renault a les moyens d'investir et le démontre notamment avec le développement du championnat monotype de Formule E (monoplaces électriques). L'intégration de l’ensemble des systèmes, l'optimisation des performances, la chaine de traction et la sécurité de la motorisation électrique ont été assurées par Renault Sport Technologies, le partenaire technique de la discipline, aux côtés de McLaren Electronics Systems (groupe motopropulseur), de Williams Advanced Engineering (batteries), Michelin (pneumatiques), Dallara (châssis). La monoplace se nomme Spark-Renault SRT01_E. Et devinez qui vient d'annoncer sa participation à la compétition... Audi Motorsport avec ABT... Renault est à la pointe du développement technologique automobile.
Réponse de le 21/11/2013 à 9:20 :
@Pancake
Renault perd de l'argent et n'a pas de trésorerie, Renault est exsangue, et n'a même plus les moyens de ne serait-ce que suivre les évolutions technologiques.

Renault investit 5 fois moins que VW dans la recherche développement .... 1,8 Mds pour Renault et 9,5 Mds pour VW.

Renault est à la traine et sombre à la 58 place mondiale quand VW et numéro UN.
Réponse de le 21/11/2013 à 18:16 :
Trollkwagen, de quelles évolutions parles-tu? Du TDI des années 80 que Fiat leur a refourgué parce qu'ils ont mieux, le Multijet? Des boites DSG copiées sur la PDK de Porsche elle même dérivée de la F1 où VW n'a jamais foutu les pieds? DSG qui accumule les défaillances, pas encore fiabilisée. VW n°1 en Réparation & Dépannage, et puis pour comparer les investissements de Renault seul avec VW groupe de 13 marques il faut avoir touché le fond.
Réponse de le 21/11/2013 à 21:21 :
Il est clair que Renault est affecté de 2 grandes faiblesses,

* faiblesse culturelle qui est la conséquence de l'amateurisme des dirigeants de Renault
* et faiblesse structurelle qui la conséquence de l'étranglement financier de Renault du fait des pertes engendrées et accumulées dans les aventures Dacia, Samsung, Avtovaz, Infinity, Zoe après les échecs industriels Avantime, Velsatis, Fluence, Wind, Koleos, Latitude...

La gamme Renault fait peine à voir tant elle est dépassée par les évolutions technologiques,

même Yundai Kia font nettement mieux.
Réponse de le 23/11/2013 à 2:15 :
Faiblesse culturelle? Une alliance entre l'Europe et l'Asie en passant par l'Europe Orientale (Roumanie, Dacia) est pour vous une faiblesse, alors que cela est une force, l'innovation et la prise de risque Européenne associée à la fiabilité qui caractérise les productions Asiatiques notamment Japonaises.

La Nissan GTR (accessible) est certainement sur le marché Européen grâce à Renault, mais cela vous ne le voyez pas directement, cette Nissan GTR qui a neutralisé toute la prod Allemande de SuperCar, il n'y a que les nouvelles générations de SuperCar Hybride Porsche Spider 918, Ferrari LaFerrari et McLaren qui sont devant, et encore... et à quel prix... en attendant la future GTR Nismo, puis hybride. Par contre nous avons la Nissan GTR Switzer homologuée.

La Mégane RS meilleure traction du marché, en attendant la future Civic Type R qui a pour objectif de détrôner la RS sur le Nurb et pas la Scirocco tombée dans les oubliettes d'ailleurs (vous avez dit mauvais châssis?).

« faiblesse structurelle », l'usine de Sunderland Nissan est dans le top 5 mondial en terme de productivité, des usines en Amériques du Nord du Sud, Asie, Afrique, Europe de l'Ouest à l'Est, présent sur tous les marchés avec tous les types de véhicules, du thermique au tout électrique, l'hybride arrive bientôt. Présence dans le domaine fondamental de la compétition, innovation confère Formule E Spark-Renault sur laquelle Audi va apposer son nom sans rien apporter au développement puisque le développement c'est Renault Sport Technologies.

Avtovaz avec son usine de 70000 salariés vient d'être reprise en main, la production actuelle est limitée en programmation des futures lignes, l'usine se modernise, et en terme d'usinage la ligne de prod sera ce qu'il se fait de mieux (français, allemand et japonnais), oui Avtovaz est en mutation, c'est logique (le contraire serait étonnant...), Renault-Nissan reprend la main et réinitialise les lignes de prod et les produits... cette usine est une ville Togliatti copie conforme de l'usine de Mirafiori de Turin FIAT (1966 FIAT accord général de coopération pour la construction de l'usine). L'enjeu est très intéressant.

« l'étranglement financier de Renault » Renault réinvesti tout, les actionnaires gueulent mais ils s'en foutent apparemment et c'est tant mieux.

« des pertes engendrées et accumulées dans les aventures Dacia, Samsung, Avtovaz, Infinity » des preuves, des sources, des références ? Non ? Ce que vous imaginez comme des pertes s'appelle Innovation, I comme Investissement associé avec le D de Développement contrairement à d'autres qui associent le D à Dépannage, vous les voyez les 50% de véhicules vendus en Chine Rappelés (comme le R de Recherche) pour Dépannage (donc R&D) de VAG...

« Avantime, Velsatis » c'est vieux tout ça (plus de 10 ans) renouvelez vos fiches cher professionnel du trolling, voulez vous que l'on vous rappelle la Phaeton ou les 4 millions d'euros de pertes à chaque Veyron ( le petit poisson) vendu, heureusement qu'il s'en vend pas beaucoup de cette voiture qui peine à atteindre les 400 Km/h contrairement à la Nissan Gtr Goliath qui obtient le record sur 400m D/A en 8 s et le record des 400 Km/h sur 1 miles (en conservant la finission et la transmission d'origine), alors que le W16 de la Veyron à tant peiné à les atteindre...

N'est pas High technologie qui veut, ravis de voir que VAG considère Renault comme son ennemi.

PS : renouvelez vos fiches vous faites pitié.
Réponse de le 23/11/2013 à 2:15 :
Faiblesse culturelle? Une alliance entre l'Europe et l'Asie en passant par l'Europe Orientale (Roumanie, Dacia) est pour vous une faiblesse, alors que cela est une force, l'innovation et la prise de risque Européenne associée à la fiabilité qui caractérise les productions Asiatiques notamment Japonaises.

La Nissan GTR (accessible) est certainement sur le marché Européen grâce à Renault, mais cela vous ne le voyez pas directement, cette Nissan GTR qui a neutralisé toute la prod Allemande de SuperCar, il n'y a que les nouvelles générations de SuperCar Hybride Porsche Spider 918, Ferrari LaFerrari et McLaren qui sont devant, et encore... et à quel prix... en attendant la future GTR Nismo, puis hybride. Par contre nous avons la Nissan GTR Switzer homologuée.

La Mégane RS meilleure traction du marché, en attendant la future Civic Type R qui a pour objectif de détrôner la RS sur le Nurb et pas la Scirocco tombée dans les oubliettes d'ailleurs (vous avez dit mauvais châssis?).

« faiblesse structurelle », l'usine de Sunderland Nissan est dans le top 5 mondial en terme de productivité, des usines en Amériques du Nord du Sud, Asie, Afrique, Europe de l'Ouest à l'Est, présent sur tous les marchés avec tous les types de véhicules, du thermique au tout électrique, l'hybride arrive bientôt. Présence dans le domaine fondamental de la compétition, innovation confère Formule E Spark-Renault sur laquelle Audi va apposer son nom sans rien apporter au développement puisque le développement c'est Renault Sport Technologies.

Avtovaz avec son usine de 70000 salariés vient d'être reprise en main, la production actuelle est limitée en programmation des futures lignes, l'usine se modernise, et en terme d'usinage la ligne de prod sera ce qu'il se fait de mieux (français, allemand et japonnais), oui Avtovaz est en mutation, c'est logique (le contraire serait étonnant...), Renault-Nissan reprend la main et réinitialise les lignes de prod et les produits... cette usine est une ville Togliatti copie conforme de l'usine de Mirafiori de Turin FIAT (1966 FIAT accord général de coopération pour la construction de l'usine). L'enjeu est très intéressant.

« l'étranglement financier de Renault » Renault réinvesti tout, les actionnaires gueulent mais ils s'en foutent apparemment et c'est tant mieux.

« des pertes engendrées et accumulées dans les aventures Dacia, Samsung, Avtovaz, Infinity » des preuves, des sources, des références ? Non ? Ce que vous imaginez comme des pertes s'appelle Innovation, I comme Investissement associé avec le D de Développement contrairement à d'autres qui associent le D à Dépannage, vous les voyez les 50% de véhicules vendus en Chine Rappelés (comme le R de Recherche) pour Dépannage (donc R&D) de VAG...

« Avantime, Velsatis » c'est vieux tout ça (plus de 10 ans) renouvelez vos fiches cher professionnel du trolling, voulez vous que l'on vous rappelle la Phaeton ou les 4 millions d'euros de pertes à chaque Veyron ( le petit poisson) vendu, heureusement qu'il s'en vend pas beaucoup de cette voiture qui peine à atteindre les 400 Km/h contrairement à la Nissan Gtr Goliath qui obtient le record sur 400m D/A en 8 s et le record des 400 Km/h sur 1 miles (en conservant la finission et la transmission d'origine), alors que le W16 de la Veyron à tant peiné à les atteindre...

N'est pas High technologie qui veut, ravis de voir que VAG considère Renault comme son ennemi.

PS : renouvelez vos fiches vous faites pitié.
Réponse de le 23/11/2013 à 18:01 :
@Pancake a écrit le 23/11/2013 à 2:15 :
Vous devriez vous faire soigner, car être en éveil à 2h15 de la nuit pour produire un tel rabâchage (2fois) aussi confus, approximatif et brouillon ne relève en rien le débat sur les carences manifestes dans la gestion de Renault par ses dirigeants fantaisistes et ses piètres cadres subalternes carriéristes bons à rien et mauvais à tout...
Renault sombre, agonise, c'est une évidence.
a écrit le 20/11/2013 à 18:48 :
ce type doit dégagé au plis vite
a écrit le 20/11/2013 à 18:36 :
M. Ghosn a raison c'est bien les infrastructures qui freine l'essor de la voiture électrique . . il suffit de voir la difficulté d'instaurer un standard de prise électrique en Europe pour la recharge . . . tout ça est grandement retardé par les lobbys pétroliers qui sont proche du gouvernement et de CEE . . .bref c'est pas gagné
a écrit le 20/11/2013 à 18:35 :
M. Ghosn a raison c'est bien les infrastructures qui freine l'essor de la voiture électrique . . il suffit de voir la difficulté d'instaurer un standard de prise électrique en Europe pour la recharge . . . tout ça est grandement retardé par les lobbys pétroliers qui sont proche du gouvernement et de CEE . . .bref c'est pas gagné
Réponse de le 20/11/2013 à 23:06 :
Lobby pétrolier ou Renault trop gourmand? Qui loue à prix d'or des batteries électriques tandis que ses concurrents les vendent avec le véhicule? Qui a bénéficié d'un bonus écolo sur mesure pour subventionner la vente de la Zoé au prix d'acquisition d'un véhicule thermique?
a écrit le 20/11/2013 à 18:00 :
Si mes souvenirs sont bon ( ils le sont ), au moment ou Carlos Ghosn lui-même avait indiquer que les bagnoles electrique renault se vendraient comme des petits pains, qu' il ne croyait pas à l' hybride, le principe des batteries renault ( ou il aurait miser 5 milliards en recherche et brevet ) devaient non pas se recharger bêtement mais se changer directement. Le client arrivait avec sa batterie presque vide et repartait en 5 minute chrono avec une autre chargée. il se trouve que les 5 milliards de recherche-brevet batterie se sont envolés puisque l' accord avec bolloré fait que les batterie renault n' existent plus de facto ( ont elles existées un jour ? les batteries actuelles sont des nec Japonaises )... l' hybride Carlos Ghosn est revenu cette année dire que finalement il fallait compter sur Renault-Nissan en... 2020 !! et maintenant que Toyota dont on connait l' insouciance entend produire en masse de l' hydrogène, Carlos Ghosn nous dit que cela ne marchera jamais.. rendez-vous en 2030 Carlos ? avec un budget recherche-brevet tout aussi fumeux ?
a écrit le 20/11/2013 à 18:00 :
Si mes souvenirs sont bon ( ils le sont ), au moment ou Carlos Ghosn lui-même avait indiquer que les bagnoles electrique renault se vendraient comme des petits pains, qu' il ne croyait pas à l' hybride, le principe des batteries renault ( ou il aurait miser 5 milliards en recherche et brevet ) devaient non pas se recharger bêtement mais se changer directement. Le client arrivait avec sa batterie presque vide et repartait en 5 minute chrono avec une autre chargée. il se trouve que les 5 milliards de recherche-brevet batterie se sont envolés puisque l' accord avec bolloré fait que les batterie renault n' existent plus de facto ( ont elles existées un jour ? les batteries actuelles sont des nec Japonaises )... l' hybride Carlos Ghosn est revenu cette année dire que finalement il fallait compter sur Renault-Nissan en... 2020 !! et maintenant que Toyota dont on connait l' insouciance entend produire en masse de l' hydrogène, Carlos Ghosn nous dit que cela ne marchera jamais.. rendez-vous en 2030 Carlos ? avec un budget recherche-brevet tout aussi fumeux ?
a écrit le 20/11/2013 à 17:56 :
Quand on met la charrue avant les bœufs pas étonnant que l'attelage n'avance pas. S'il y'a quelqu'un à virer chez Renault Nissan c'est bien Mr Ghosn.
a écrit le 20/11/2013 à 17:41 :
La solution du prolongateur d'autonomie aurait franchement booster les ventes de zoé et autres. Chez BMW, grâce à ce petit thermique, l'autonomie passe à 300 km !!! Franchement ça devient largement intéressant, même s'il faut 6 heures pour la charger. Le problème de Renault, c'est leur choix technique radical sans passer par de l'hybride ou du micro hybride. Ca rebute forcément.
Réponse de le 20/11/2013 à 19:16 :
Le prolongateur d'autonomie de BMW est une option à 5000 E. L'artisan qui a eu l'idée de relier son groupe électrogène à son Kangoo ZE a dû se rêver grand génie à la présentation de la i3...
Réponse de le 20/11/2013 à 19:16 :
Le prolongateur d'autonomie de BMW est une option à 5000 E. L'artisan qui a eu l'idée de relier son groupe électrogène à son Kangoo ZE a dû se rêver grand génie à la présentation de la i3...
a écrit le 20/11/2013 à 17:02 :
Et si Monsieur Ghosn plutôt que de critiquer l'Etat c'était arrangé pour que sa zoe se recharge sur une prise ordinaire peut être que les ventes se seraient développées plus rapidement. C'est quand fort d'avoir un mercenaire international qui n'a que des considération de financier vrnir donner des leçons alors qu'il a détruit le Renault made in France.
Réponse de le 20/11/2013 à 17:31 :
La norme des prises est européenne, elle a été décidée en février, reste la question de l'empreinte qui devra probablement être modifiée en France. Un constructeur ne décide pas seul.
a écrit le 20/11/2013 à 16:54 :
Carlos Ghosn avec sa « cour » de subalternes piètres gestionnaires ont saigné Renault au point que Renault n’a plus de capacité financière pour assumer des choix industriels erronés successivement.

D'après une étude de la Commission Européenne, Renault sombre à la 58e place en tant qu’investisseur mondial en recherche et développement avec 1.8 milliard d'euros seulement et le groupe PSA Peugeot Citroën apparaît à la 48e place avec 2.4 milliards d'euros investis.

Volkswagen est numéro UN avec 9.5 milliards d’euros investi dans la recherche et le développement en 2012 après 7.2 milliards en 2011.

Nous le voyons bien, Renault est plombé par une très mauvaise rentabilité obérée par les déficits cachés de Dacia, Avtovaz Lada, Samsung, Infinity etc etc …
Réponse de le 20/11/2013 à 19:12 :
9.5 milliards pour Rechercher les pannes et en Développement marketing publicitaire pour occulter les 2.6 millions de rappels qui s'ajoutent à d'autres en faisant croire que VAG (13 marques) est numéro un et pas Volkswagen seul... en investissement R&D... alors qu'en proportion CA/investissement ce groupe est en dessous de 6% et ne se démarque pas vis à vis de ses concurrents.
Réponse de le 20/11/2013 à 21:10 :
@Pancake
L' étude de la Commission Européenne est certainement plus pertinente que vos propos de comptoirs de bar de soulographes.

Pour le reste, les 2,6 millions de voitures rappelées pour des incidents mineurs, une vidange de boite de vitesse, quelques fusibles ... pas grand chose au regard des 10ans d'avances technologiques de VW
qui rendent obsolètes les quimbardes Daciarenault Samsung Avtovazlada et Infinity

ces rappels VW ne sont pas supérieurs aux plusieurs millions de Nissan et Renault rappelées ces dernières années,

de même Toyota a lui aussi effectué des rappels massifs et Toyota continue de dominer le marché mondial.
Réponse de le 20/11/2013 à 23:47 :
Trollkswagen, la commission européenne démontre que VAG investit moins de 6% de son chiffre d'affaire en R&D. Les 10 années d'avance technologique restent à démontrer, leur fameux (fumeux) TDI a été mis au point par Fiat en partenariat avec Bosh, ils ont laissé la techno à VW parce qu'ils ont mieux, la boite DSG peut être, mais les plaintes se multiplient, ils ont été mis au pied du mur aux Etats Unis et en Chine pour qu'ils reconnaissent leurs problèmes de fiabilité, ce qui démontre un défaut de maitrise de la dite "avance technologique". Ils sont en retard dans l'hybride et l'électrique.
Réponse de le 20/11/2013 à 23:47 :
Trollkswagen, la commission européenne démontre que VAG investit moins de 6% de son chiffre d'affaire en R&D. Les 10 années d'avance technologique restent à démontrer, leur fameux (fumeux) TDI a été mis au point par Fiat en partenariat avec Bosh, ils ont laissé la techno à VW parce qu'ils ont mieux, la boite DSG peut être, mais les plaintes se multiplient, ils ont été mis au pied du mur aux Etats Unis et en Chine pour qu'ils reconnaissent leurs problèmes de fiabilité, ce qui démontre un défaut de maitrise de la dite "avance technologique". Ils sont en retard dans l'hybride et l'électrique.
Réponse de le 20/11/2013 à 23:50 :
Tiens en cadeau: Rappels en Australie de VW "Les modèles rappelés comprennent les Golf, Jetta, Polo, Passat et Caddy construites entre juin 2008 et septembre 2011. La mort d'une Australienne de 32 ans en 2011, au volant d'une Golf sortie d'usine en 2008, avait suscité des inquiétudes sur la sécurité de certains modèles de VW. Le véhicule de la jeune femme avait ralenti sans que la conductrice agisse pour cela, sur une autoroute près de Melbourne (sud), et avait été violemment heurtée par le camion qui roulait derrière, selon le résultat d'une enquête conclue le mois dernier." source le Figaro le 12/06/2013
a écrit le 20/11/2013 à 14:38 :
Tout le monde est coupable: d'abord le constructeur qui aura dû préalablement au lancement d'un véhicule électrique équiper tous ses garages renault nissan dacia de bornes de recharge. Ils auraient aussi dû signer des accords avec les leclerc et autres carrefour pour faire de m^me. Enfin, le gouvernement n'a rien fait pour accelerer l'installation de bornes !!!!
a écrit le 20/11/2013 à 14:36 :
Tout le monde est coupable: d'abord le constructeur qui aura dû préalablement au lancement d'un véhicule électrique équiper tous ses garages renault nissan dacia de bornes de recharge. Ils auraient aussi dû signer des accords avec les leclerc et autres carrefour pour faire de m^me. Enfin, le gouvernement n'a rien fait pour accelerer l'installation de bornes !!!!
a écrit le 20/11/2013 à 14:00 :
J'espère bien que les contribuables ne vont pas payer les infrastructures en question pour que les bobos-écolos puissent réaliser leur fantasme...
a écrit le 20/11/2013 à 13:16 :
LE chef n'a jamais tort ! surtout chez Renault
Mais prenons un exemple concret : la Renault ZOE en France ! C'est semble t il un bijou technologique (dixit Renault), mais impossible de la recharger sur une prise normale ! (alors que les autres véhicules même Renault ZE le permettent). Il faut investir dans une "Wallbox" que l'on vous vend avantageusement puisque Schneider en a le monopole ...
Impossible de se recharger sur les bornes Bolloré à Paris, Impossible d'installer une wallbox dans la rue ou dans un parking d'un immeuble en copro, impossible de se recharger dans les parking Vinci équipés de bornes de recharge. Juste possible d'aller dans une concession Renault qui vous accueille (gracieusement mais pour combien de temps ?)
Alors M. Gohsn avant d’incriminer les autres, ne faudrait il pas balayer devant sa porte ?
a écrit le 20/11/2013 à 13:10 :
Renault pourrait facilement installer des bornes de recharge dans son reseau de revendeurs qui est tres dense. 5 bornes par concessionnaires Renault, ca aiderait a vendre des voitures electriques, avec en plus recharge rapide gratuite (comme Tesla le propose)
a écrit le 20/11/2013 à 13:09 :
Encore un article qui voudrait nous faire croire que les voitures poussent toutes seules. Que l'acier dont elles sont constituées n'a pas été produit dans des sidérurgies et les composés métalliques non extraits dans des mines (par exemple). Plutôt que d'acheter une voiture, je veux bien que M Verdevoye nous indique ou en trouver des graines. Les voitures "propres" "non polluantes" cela n'existe pas encore (à ma connaissance).
a écrit le 20/11/2013 à 13:03 :
120 à 140 kilomètres selon la conduite et le climat) et la nécessité de recharger pendant 8 à 10 heures sur une borne....

wouahou
a écrit le 20/11/2013 à 13:00 :
Le PDG a mis en avant également la volonté du gouvernement chinois de promouvoir la voiture « zéro émission ». Mais il doit reconnaître que Pékin « attend que les constructeurs locaux soient prêts:
zéro émission avec une production d'élec. essentiellement réalisée à partir de charbon..ça va être difficile.A moins que l'on ne prenne en compte que le périmètre de la voiture, hors production des kWh; ça doit être ça, le mode de calcul...
a écrit le 20/11/2013 à 12:55 :
Et si en lieu et place de faire "CON-PLIQUÉ" comme d'habitude, pour préserver l'intérêt de quelques-uns, on ne faisait pas de "prise spéciale" et que l'on puisse ainsi se brancher tout simplement sur EDF…….Vous avez dit et les TAXES??????
a écrit le 20/11/2013 à 12:24 :
Hier, c'était des espions dans laa maison qui étaient incriminés. Aujourd'hui, c'est l'Etat qui n'investit pas en infrastructures. Et demain qui d'autres ? On sait bien que les deux bons Etats que sont les USA et l'Allemagne souffrent de carences sérieuses en infrastructures. Alors, que prône Ghosn comme tâches d'un Etat avec du désendettement ou de la baisse de ressources ?
a écrit le 20/11/2013 à 12:13 :
Comme pour les hybrides que tu qualifiais de technologie sans grand intérêt , tu t es planté . Rassure toi , à ce niveau , cela n'a finalement pas beaucoup de répercution , personne ne va te virer !
a écrit le 20/11/2013 à 12:09 :
Bien sûr, la collectivité doit payer en infrastructures pour les bénéfices de Nissan et le salaire de C.Ghosn... Avec C.Ghosn, la faute vient toujours des autres!
Réponse de le 20/11/2013 à 13:51 :
maintenant qu'il a viré ses adjoints et promu sa copine il devrait être le prochain à dégager !
Mon pauvre Carlos : tu es incompétent et une fois de plus ce n'est pas ta faute mais celle de l'état actionnaire ! qu'attends donc l'actionnaire majoritaire pour te virer ?
a écrit le 20/11/2013 à 11:56 :
belle façon de retourner les choses ! il était évident que les gouvernements n'allaient pas se mettre à installer des bornes partout (ils ont d'autres dépenses prioritaires). et cela le grand visionnaire qu'est M. Ghosn aurait pu (du ?) le prévoir.
a écrit le 20/11/2013 à 11:41 :
LA voiture électrique est un pis-aller ,comment produire l'énergie suffisante pour alimenter un parc automobile à 50% électrique , par exemple ?
a écrit le 20/11/2013 à 11:33 :
On a le droit de rire ? Carlos Ghosn, le type qui passe son temps à se plaindre des impôts, qui n'a pas diminué son salaire en pleine crise de Renaud et qui dit que l'Etat n'investit pas assez ? Décidément, la mauvaise foi n'a aucune limite.
Réponse de le 20/11/2013 à 11:52 :
Le salaire de CG est payé a 90 pour cent par Nissan qui lui n'est pas en crise
Réponse de le 23/11/2013 à 10:06 :
@alex
Nissan voit ses profits se réduire d'année en année .... il y a de moins en moins de dividendes ...
par ailleurs Ghosn Nissan a pompé la trésorerie de Renault et maintenant Ghosn Nissan affaiblit Renault
a écrit le 20/11/2013 à 11:28 :
"Ouiiiiinnnnn, lé 1pauds çaypabi1 on nan paye tro mé nou on veu dé subvention !". CLA-SSI-QUE.
a écrit le 20/11/2013 à 11:21 :
Carlos Ghosn doit plutôt s'en prendre à ses ingénieures !
Mais pourquoi n'ont-ils pas conçu une voiture électrique avec une autonomie d'au moins 500 Km comme un plein d'essence !
Tout simplement malgré les immenses progrès technologiques des ces 50 dernières années, la science n'a toujours pas trouvé le moyen de stocker l'électricité en grande quantité. D'ailleurs, celui qui trouvera ce moyen fera l'une des plus grandes invention de l'humanité après la roue et l'internet et le téléphone portable.
a écrit le 20/11/2013 à 11:12 :
Carlos Ghosn est égal à lui même, il accuse "les autres" des conséquences de sa piètre gestion industrielle.

Si Ghosn voulait être cohérent, il lui suffirait d'installer des bornes de recharges dans son réseau, dans ses concessions, chez ses pléthoriques Agents, si nombreuses et désoeuvrées en France et en Europe en général ...
Réponse de le 20/11/2013 à 11:34 :
Il pourrait même dégager une partie du financement en baissant son salaire par exemple, ce qu'il a refusé de faire en pleine crise de Renaud.
Réponse de le 20/11/2013 à 14:21 :
il me semble que de nombreuses concessions sont équipées de bornes ainsi que certains super marchés...
et pour salaire, ça me semble une remarque assez légère...la partie Renault de son salaire doit etre de l'ordre de 1 ou 2 millions d'Euros... en termes d'infrastructures... ça ne donne pas grand chose...
a écrit le 20/11/2013 à 11:10 :
Il n'y a pas de raison pour que ce soit que le gouvernement qui s'occupe de créer ces infrastructures. Je dirai qu'il s'agit d'une opportunité de diversification pour des Total, Exxon, Shell et autres BP à moins que ces sociétés ont déjà étudié le dossier et sont arrivées à la conclusion que ce n'est pas (assez vite) rentable et qu'il faudra donc mieux faire payer le contribuable pour ensuite - une fois que les gros frais sont payés - reprendre l'activité.
a écrit le 20/11/2013 à 11:10 :
Il n'y a pas de raison pour que ce soit que le gouvernement qui s'occupe de créer ces infrastructures. Je dirai qu'il s'agit d'une opportunité de diversification pour des Total, Exxon, Shell et autres BP à moins que ces sociétés ont déjà étudié le dossier et sont arrivées à la conclusion que ce n'est pas (assez vite) rentable et qu'il faudra donc mieux faire payer le contribuable pour ensuite - une fois que les gros frais sont payés - reprendre l'activité.
a écrit le 20/11/2013 à 10:58 :
Super l'hydrogène, vous le produisez comment ??? Avec des process qui consomment une montagne d'énergie. Je reste très circonspect sur le bilan carbone de ce mode de propulsion.
Enfin, faites péter un réservoir d'hydrogène et vous verrez qu'à côté, le réservoir d'essence relève du petit barbecue !!!!
a écrit le 20/11/2013 à 10:47 :
Too late! Les véhicules à hydrogène (nettement plus en phase avec la propreté et l'autonomie) commencent à arriver. Et le rechargement est nettement plus rapide. Bien sûr, comme pour le GPL qui n'a pas assez décollé, les infrastructures doivent suivre. Mais on peut supposer que la simplification des méthodes permettant de cracker de l'éthanol (par exemple) pour en extraire l'hydrogène permettrait une vision plus autonome de chaque véhicule.
Réponse de le 20/11/2013 à 19:36 :
Si l'on dispose d'éthanol, il vaut mieux le brûler dans un moteur classique que d'en extraire l'hydrogène par cracking, le rendement final de l'opération sera nettement meilleur et ne nécessitera ni infrastructure couteuse ni technologie non maitrisée. Deux questions subsidiaires: d'où proviendrait l'éthanol et d'où proviendrait l'énergie pour le craquer. Pour les problèmes de manipulation de l'hydrogène on admettra qu'ils sont secondaires.....
Réponse de le 20/11/2013 à 19:36 :
Si l'on dispose d'éthanol, il vaut mieux le brûler dans un moteur classique que d'en extraire l'hydrogène par cracking, le rendement final de l'opération sera nettement meilleur et ne nécessitera ni infrastructure couteuse ni technologie non maitrisée. Deux questions subsidiaires: d'où proviendrait l'éthanol et d'où proviendrait l'énergie pour le craquer. Pour les problèmes de manipulation de l'hydrogène on admettra qu'ils sont secondaires.....
a écrit le 20/11/2013 à 10:30 :
"Ghosn incrimine le retard au manque d'infrastructures" --> "Ghosn ATTRIBUE le retard au manque d'infrastructures"

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :