Aston Martin entre en Bourse pour couronner son redressement

 |   |  305  mots
Aston Martin pourrait devenir le seul constructeur automobile à être coté à Londres. Tous les autres constructeurs britanniques appartiennent à des groupes étrangers.
Aston Martin pourrait devenir le seul constructeur automobile à être coté à Londres. Tous les autres constructeurs britanniques appartiennent à des groupes étrangers. (Crédits : Denis Balibouse)
La marque britannique de voitures haut de gamme a déposé ce 29 août le document d'enregistrement auprès des autorités financières en vue d'une introduction en Bourse. Aston Martin est revenu dans le vert en 2017 après sept ans de pertes, et vise un rythme de croissance soutenu pour les prochaines années.

Aston Martin, le constructeur automobile haut de gamme, a annoncé ce 29 août son intention de s'introduire en Bourse (IPO) de Londres, bouclant ainsi son redressement après avoir accru ses volumes et ses modèles, et renoué avec les bénéfices.

Valorisation de plus de 5 milliards d'euros

Si l'IPO est menée à bien, Aston deviendrait le premier constructeur automobile britannique à être coté à Londres depuis des années - les marques emblématiques telles que Jaguar, Bentley et Rolls-Royce ayant été cédées à des groupes étrangers.

L'offre publique de vente pourrait valoriser le groupe jusqu'à cinq milliards de livres (5,5 milliards d'euros), avaient indiqué précédemment certaines sources à Reuters.

Aston Martin a annoncé qu'il déposerait ce mercredi un document d'enregistrement auprès de la Financial Conduct Authority (FCA), l'autorité britannique de régulation financière, une démarche obligatoire de la part des sociétés envisageant une IPO, et qu'en attendant une décision définitive, un prospectus serait publié le ou autour du 20 septembre.

Le projet prévoit une vente de titres par les actionnaires actuels, principalement des groupes de capital-investissement koweïtiens et italiens, avec au moins 25% du capital flottant.

Une activité en croissance

La société a également l'intention de proposer une émission primaire d'actions à la Bourse de Londres à laquelle ses employés et ses clients pourront participer.

Le constructeur a réalisé en 2017 son premier bénéfice depuis 2010 et a publié ce mercredi un bénéfice semestriel ajusté avant impôts de 42 millions de livres, avec un chiffre d'affaires en hausse de 8% à 445 millions de livres, grâce à une forte demande pour son coupé DB11 et ses modèles Volante.

Aston veut écouler sur l'ensemble de l'année 6.200 à 6.400 véhicules et, à moyen terme, le groupe espère construire près de 10.000 unités par an en 2020.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 30/08/2018 à 13:04 :
C'est pas un peu élevé 5 millards de valo ?

10 fois le CA
100 fosi le résultats

meme en doublant la production d'ici 2020
a écrit le 29/08/2018 à 14:25 :
Ya les bagnoles allemandes vulgairement banales et il y a Aston Martin, c'est là que l'on reconnait ceux qui ont de l'argent ET la classe, ceux que l'on ne peut pas prendre de suite pour des benêts.

On ne peut par contre que craindre une entrée en bourse avec des actionnaires milliardaires repus à la juteuse marge bénéficiaire sur la destruction de l'humanité et de la planète.

Rares sont les activités qui ne sont pas cassées aussitôt touchées par la finance...
Réponse de le 29/08/2018 à 16:07 :
La vente d'armes mon général !
Réponse de le 30/08/2018 à 9:23 :
@ multipseudos:

Votre trollage est bien entendu signalé.

Montrez nous que vous n'êtes pas totalement débile svp, argumentez, merci.
Réponse de le 30/08/2018 à 13:53 :
@ mouton

"La vente d'armes mon général ! "

En effet mais c'est parce que c'est une économie obscure dans laquelle l'illégale et le légal copulent abondamment, du coup la finance est dans son élément.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :