Avec le 2008 Peugeot détrône Renault et devient le roi des petits SUV en Europe

 |   |  717  mots
Le 2008 restylé s'est inspiré du 3008 pour assumer un style plus baroudeur. Il n'atteint pour l'heure pas encore la garde au sol du Captur qui reste surélevé de 4 cm.
Le 2008 restylé s'est inspiré du 3008 pour assumer un style plus baroudeur. Il n'atteint pour l'heure pas encore la garde au sol du Captur qui reste surélevé de 4 cm. (Crédits : Peugeot)
Longtemps numéro 3 du marché européen des SUV citadins, le 2008 de Peugeot a soufflé en ce début d'année la première place du podium au Captur de Renault à la faveur d'un restylage qui s'est inspiré du 3008, le gros succès de la marque. De plus, la part des ventes en finition haut-de-gamme a été plus que doublée. Le répit pourrait toutefois être de courte durée puisque Renault s'apprête à lancer une version restylée de son Captur, tandis que les autres marques ne vont pas tarder à dégainer leur propre offre sur ce segment.

Rien ne sert de courir, il faut partir à point... C'est un peu la fable du Captur de Renault et du 2008 de son rival Peugeot, les deux modèles français sur le très récent segment des SUV citadins (ou B-SUV), lancés tous deux en 2013. Alors que le premier est vite devenu le leader européen devant l'Opel Mokka, le 2008 s'était contenté jusqu'ici de surfer sur cette vague pour réaliser de beaux volumes, mais sans pour autant conquérir le leadership. D'ailleurs, il n'était que troisième en Europe.

Numéro un en Europe

Depuis le début de l'année pourtant, le 2008 a totalement retourné la situation. Sur les premiers éléments chiffrés que La Tribune s'est procurés, le SUV de la marque au lion est devenu le numéro un du segment en France au premier trimestre 2017, et dans l'attente des chiffres du mois de mars, on sait d'ores et déjà qu'il est monté sur la première place du podium en Europe sur les deux premiers mois de l'année.

Dans le détail, les ventes du 2008 ont augmenté de 10% en France de janvier à mars (des chiffres à confirmer avec les quelques jours ouvrés qui restent du mois de mars, mais qui ne bousculeront pas la tendance) pour atteindre les 16.800 unités, tandis que celles du Captur auraient chuté de 13% avec 14.500 immatriculations. En Europe, sur les deux premiers mois de l'année (les données du mois de mars ne sont pas encore disponibles), les ventes de 2008 se sont envolées de 23% à 31.700 voitures, tandis que celles du Captur se seraient tassées à 29.700 immatriculations (-3%).

Inspiré du 3008

Ces données confirment la dynamique de gamme qui s'est emparée de Peugeot. La marque automobile française est lancée depuis 2016 dans une ambitieuse offensive produit qui s'est incarnée à travers le 3008, le SUV de la catégorie au-dessus. Le succès de ce modèle, élu voiture de l'année, est phénoménal tant et si bien que pour une commande passée en février, il faut désormais attendre septembre pour être livré à en croire un haut cadre du groupe PSA.

C'est autour de cette dynamique que s'est opéré le restylage du 2008, présenté au salon de Genève il y a un an.

"Il y a une filiation entre la nouvelle version du 2008 et le 3008", nous confirme Laurent Blanchet, directeur produit de Peugeot. C'est cette "phase 2" du 2008 qui a permis le retournement commercial.

Il est vrai que la version précédente n'assumait pas tout à fait le caractère baroudeur qu'attendent les consommateurs d'un SUV. Certains y voyaient même un break. "Après avoir écouté nos clients, nous avons voulu donner une allure plus baroudeuse et une thématique aventure plus marquée", expliquait à La Tribune, Nathalie Diemert, chef de produit 2008 à l'occasion de sa sortie. Il n'empêche que le Captur de Renault reste surélevé de 4cm.

Un mix-produit très élevé

Mais les bonnes nouvelles ne s'arrêtent pas là. Avec le 2008 restylé, Peugeot réalise un carton plein sur le mix produit. Avec plus de 70% d'achats en finitions 3 et 4, c'est-à-dire les versions les plus chères, c'est beaucoup plus que les 30% enregistrés sur la génération précédente. Autrement dit, Peugeot vend non seulement plus de 2008, mais il vend les versions les plus chères.

La performance du nouveau 2008 ne semble toutefois pas dépasser les frontières européennes puisqu'en Chine, la nouvelle version n'a pas bousculé les performances de la marque d'après une source interne.

En Europe, cette embellie du 2008 pourrait également être mise à mal par une offensive concurrentielle importante. D'abord parce que la baisse du Captur pourrait s'expliquer en grande partie par le fait que la marque au losange a dévoilé au salon de Genève un Captur restylé, ce qui a poussent les consommateurs à repousser leur achat. Autant dire que le répit sera de courte durée pour le 2008. De plus, il va devoir affronter la concurrence des autres grandes marques généralistes, dont l'Arona de Seat, et le T-Roc de Volkswagen. Un nouveau Juke pourrait également apparaître d'ici 2018. Pour l'heure, le 2008 a réussi son restylage, en attendant une nouvelle génération en 2019.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 31/03/2017 à 10:11 :
Bj
En plus la 2008 est assemblée en France ce qui,pour moi, est un vrai plus
a écrit le 30/03/2017 à 22:25 :
Rien ne vaut une bonne berline française avec un vrai gros moteur. Si si, ça existe. Bon, 3 maxi, mais ça vaut le coup.
a écrit le 30/03/2017 à 20:55 :
Bravo en attendant le SUV C1 urban drive et un toit ouvrant sur la jolie C3, allez Citroen en avant !
a écrit le 30/03/2017 à 20:52 :
Bravo, maintenant le sortir en electrique 400 km d'autonomie et ca sera parfait.
Réponse de le 31/03/2017 à 15:12 :
Et avec des pédales pour les passagers pour recharger la batterie ça me va
a écrit le 30/03/2017 à 20:12 :
Les SUV, voitures ridicules pour bobos frimeurs. Phénomène de mode. Parfaitement
impraticables pour les vrais sportifs: golfeurs, VTTistes, skieurs, kayakistes, etc..
a écrit le 30/03/2017 à 15:46 :
Un grand bravo pour Peugeot qui met au coeur de la cible. Terrifiant de voir comment VW a disparu du paysage en deux ans ...
Réponse de le 30/03/2017 à 16:34 :
Exactement.
Peugeot a mis des moyens pour prendre en compte les attentes des clients et c'est une réussite commerciale et sur le mix produit.
Il faut être plus agile et réactif pour relancer des produits.
Je signale cependant qu'il manque EAT6 en diesel ce qui la pénalise.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :