BMW M550i : la sportivité pure et parfaite, réservée à une élite

Cette version ultra sportive de la Série 5 ne décevra pas ses conducteurs pour cet excellent équilibre entre les performances sur route et le confort de l'agrément de conduite. Un jouet au prix prohibitif de 90.000 euros sans options...
Nabil Bourassi

2 mn

Les prises d'air chromée donnent une touche résolument sportive à la très classique mais très élégante Série 5.
Les prises d'air chromée donnent une touche résolument sportive à la très classique mais très élégante Série 5. (Crédits : BMW)

Quoi de mieux pour apprécier une voiture que d'essayer sa version sportive ? La Tribune a eu le plaisir d'essayer la BMW M550i xDrive. La ligne M Performance équipe les gammes classiques d'une motorisation très sportive. Ici, cette grande berline essence développe 462 chevaux, boostée par un couple de 680 Nm pour 5.500 tours/minute. Sans parler des quatre roues motrices de la technologie xDrive. Soyons honnête, cette version nous donne un autre point de vue sur les performances de ce modèle, par rapport à sa version classique beaucoup plus cœur de gamme.

Des prises d'air chromées qui font toute la différence

Mais la M Performance ne nous a pas empêchés d'apprécier le design de cette berline renouvelée cette année. Si elle garde les canons et les standards de ses prédécesseurs, on apprécie néanmoins le rafraîchissement de la calandre avant, mais également de la signature lumineuse, plus moderne et plus travaillée. On apprécie également les prises d'air en chrome brossé qui donne cette touche sportive et élégante, et qui fait toute la différence...

BMW M550i

L'intérieur détonne pour son habitacle très généreux. On est à l'aise à l'avant comme à l'arrière. Le poste de conduite est large et confortable. La planche de bord garde une certaine sobriété, mais le grand écran tactile lui donne une bonne touche de modernité. On l'aurait toutefois préféré encastré dans la planche de bord...

Le tableau de bord, lui, est très design avec des codes graphiques très frais et lumineux. Côté connectivité, BMW poursuit sa stratégie de commandes intuitives notamment grâce à l'écriture digitale, ou les codes gestuels pour régler le son ou d'autres manipulations pratiques. L'ergonomie des commandes permet un accès aisé aux menus.

Un équilibre irréprochable entre haute performance et confort

La performance sur route, nous y voilà, est juste remarquable. On ne parle pas simplement de puissance, on parle d'une impressionnante réactivité moteur grâce à son couple, très utile pour les dépassements et les accélérations. Rien ne lui résiste, ni les cotes ni l'envergure de la voiture (4,96m et 1,8 tonne) ! En fait, les ingénieurs de BMW sont parvenus à concevoir une voiture extrêmement équilibrée pour obtenir d'excellentes performances routières sans altérer l'adhérence au sol, ni même le confort des suspensions.

BMW M550i

Côté prix, pas de surprises, la 550i M Performance représente un énorme budget à l'achat : 88.500 euros sans options. À ce prix, cette BMW offre le meilleur de ce qui se fait en matière de sportivité allié à un agrément de conduite irréprochable.

Nabil Bourassi

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 12
à écrit le 19/11/2017 à 16:22
Signaler
BOF : pour rouler à 13o maw sur autoroute française , à quoi sert ce truc qui de sus pèse 1.6 tonne ? A impressionner sa concierge ? Yen a plus .

à écrit le 19/11/2017 à 12:42
Signaler
Tout est dans le titre "Pour une élite". Effectivement, ce genre de véhicule étant strictement inutilisable sur route (y compris sur 80% du réseau allemand limité à 120....) c'est une pure ineptie qui ne fait que refléter la vanité de leur éventuel p...

le 19/11/2017 à 18:03
Signaler
Jaloux?

le 20/11/2017 à 13:41
Signaler
Pourquoi dites-vous "strictement inutilisable"? Vous ne l'avez pas essayé, si? Je ne vais pas mentir, moi non plus, je n'ai pas essayé le 550i mais je connais bien la 540i. Elle est parfaitement utilisable en route et en ville. Les suspensions savent...

à écrit le 19/11/2017 à 12:07
Signaler
Largement moins bien que la Giulia Quadrifoglio verse d’alfa Romeo !!

à écrit le 18/11/2017 à 20:23
Signaler
Toutes les voitures thermiques haut de gamme sont ringardes devant les voitures électriques. Vous avez vu la tete des conducteurs de ce genre de voitures? La plupart sont des fils à papa qui aiment faire vrombir le moteur au feu rouge, mais ils se f...

le 19/11/2017 à 10:17
Signaler
"Faire vrombir le moteur", tout est là. Les signes extérieurs de richesse et de puissance sont stéréotypés. Ce n'est pas par hasard si les SUV ont plus de succès actuellement que les monospaces. Pour les gens, une voiture sportive fait un certain br...

le 19/11/2017 à 10:46
Signaler
En effet dépenser aujourd'hui100k€ dans une auto thermique, ça me rappel quand on dépensait encore 5000 € dans un bon écran cathodique. Des thermiques ultra-sportives, il y en a des millions sur le marché de l'occasion.Il faut avoir de l'argent à ne...

le 19/11/2017 à 16:24
Signaler
Sauf que la tesla doit stopper après 300 kms maxi pour recharger les batteries

le 20/11/2017 à 14:42
Signaler
C'est une voiture de dealer ou à la rigueur de joueur de foot; on a l'élite qu'on peut. Pour le reste, ce genre d'engin, n'étant ni dealer ni joueur de foot, me laisse froid bien que j'imagine que ce soit très agréable à conduire.

à écrit le 18/11/2017 à 11:59
Signaler
completement has been...

à écrit le 18/11/2017 à 10:30
Signaler
Genre de pub pour flatter les égo bouffis. Véhicule totalement inutilisable dans les conditions actuelles (et ne me faites pas rire avec l'Allemagne et son réseau routier limité à 120 sur 80% de son étendue, ainsi que les très beau scores en cas d'ac...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.