La plateforme logistique de Norauto crée 200 emplois dans le Loiret

MEUNG-SUR-LOIRE (45). Mobivia, maison mère de Norauto et de Midas, regroupera en juin ses stocks et sa logistique dans une nouvelle plateforme de 100. 000 m2 située sur le parc Synergie Val de Loire à 20 kms d'Orléans. Cette décision, dictée par des enjeux commerciaux, générera la création de 200 emplois.

2 mn

Le futur bâtiment de 100.000 m2 (au premier plan) constitue la première opération d’envergure en France pour les services de Mountpark. Il bénéficiera des normes environnementales les plus exigeantes via le label Breeam very good.
Le futur bâtiment de 100.000 m2 (au premier plan) constitue la première opération d’envergure en France pour les services de Mountpark. Il bénéficiera des normes environnementales les plus exigeantes via le label Breeam very good. (Crédits : Reuters)

Le mega-entrepôt de Mobivia qui est en train de sortir de terre à Meung-sur-Loire apportera une bouffée d'oxygène au bassin d'emplois orléanais durement touché par la crise sanitaire. En attestent les difficultés de l'outilleur de précision Sandvick, du verrier Duralex et du laboratoire pharmaceutique Servier. Sous-traité au groupe loirétain de transport Deret, associé au logisticien nordiste Log's, la future plateforme emploiera à terme 200 salariés de façon pérenne. Le recrutement de 150 intérimaires est également prévu pour répondre aux pics d'activité du groupe d'enseignes d'entretien et de réparation automobile. Premier acteur de ce marché, Mobivia, détenu par la famille Mulliez (Auchan, Décathlon, etc.), est présent dans 19 pays européens et africains. Au travers de ses marques, notamment Norauto, Midas et Carter-cash, le groupe a réalisé près de 3 milliards d'euros de chiffre d'affaires en 2.019 et emploie 22.000 collaborateurs.

Promesse client omni-présente

Réalisé par le promoteur-investisseur spécialisé dans l'immobilier logistique, Mountpark, basé à Londres, le nouvel outil logistique, loué pour 5 ans, répond aux nouveaux axes stratégiques de Mobivia. En centralisant son outil logistique, le groupe nordiste, appuyé actuellement sur cinq centres sous-traités à Lille, Arras, Paris et Lyon, table en premier lieu sur une meilleure réactivité. Par sa situation géographique centrale, et desservie par plusieurs nœuds autoroutiers (A10, A71), le Loiret a été retenu par Mobivia au terme d'une étude d'implantation serrée. « La centralisation de nos stocks nous permettra notamment de développer l'omni-canalité de notre diffusion, justifie Sébastien Hospital, directeur logistique de Mobivia. La crise sanitaire a bousculé les habitudes de consommation et largement accru la part du e-commerce au sein de notre modèle très majoritairement tourné vers les magasins physiques. » La création parallèle de 15 mini Hub régionaux, destinés au dépannage de produit, s'inscrit aussi dans cette optique d'amélioration du service. La promesse client, qui rime avec immédiateté, est ainsi devenue en quelques années le leitmotiv des principaux retailers.

Enjeux environnementaux

La future plateforme unique de Meung sur Loire s'inscrit en second lieu dans une démarche de développement durable de la part de Mobivia. Cette rationalisation de la supply-chain, qui dessert au total plus de 2.000 points de vente dans l'Hexagone et en Europe, se traduira par une réduction sensible des flux de transports. A la clé, une diminution parallèle de l'émission de gaz à effet de serre. Dans un contexte de mutation marquée, tant au niveau de la consommation que des enjeux écologiques, Mobivia compte bien mettre en avant ces atouts sur le marché de l'entretien et de la réparation automobile où opèrent deux autres acteurs de premier plan, Feu vert (Cofidim) et Roady (Intermarché).

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 3
à écrit le 25/01/2021 à 22:31
Signaler
Ils bétonnisent 10 hectares de terre. Imperméables à vue qui ne captureront plus de carbone. Et ils appellent ça durable ou écologique. Le béton est la pire catastrophe environnementale. Tous les animaux et la production agricole disparaît. Un hectar...

à écrit le 25/01/2021 à 17:17
Signaler
Sur la photo on peut voir un grand centre logistique avec une autoroute à côté, mais on ne peut voir aucun rail de chemin de fer qui va vers ce centre. Est-ce que c'est ce que la France comprend de COP21 et sa mise en pratique?

le 25/01/2021 à 17:50
Signaler
Le fret doit se faire par transport par camion jusqu'au train, c'est rare que les lignes passent dans les sites (en ai vu à une usine RhonePoulenc pour les matières premières vers 1978, etc). Je me demande justement comment ça fonctionne, les rails p...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.