Novares reporte son introduction en Bourse

 |   |  208  mots
Novares, qui fabrique des composants en plastique notamment pour Renault et PSA, est détenu à 72% par le fonds d'investissement Equistone Partners Europe.
Novares, qui fabrique des composants en plastique notamment pour Renault et PSA, est détenu à 72% par le fonds d'investissement Equistone Partners Europe. (Crédits : DR)
L'ex-Mecaplast n'avait pas donné de calendrier précis sur cette introduction en Bourse annoncée le 9 octobre, quelques semaines seulement après avoir racheté l'américain Key Plastics. Novares vise, à l'occasion de cette opération, l'augmentation de son capital afin de financer son expansion notamment en Chine, premier marché automobile mondial.

L'équipementier automobile Novares (ex-Mecaplast) a annoncé lundi qu'il reportait son projet d'introduction en Bourse, affirmant qu'il restait "mobilisé" pour mener à bien ce projet.

"Novares et ses actionnaires ont décidé de reporter le calendrier de son introduction en bourse sur Euronext Paris", indique le communiqué de presse, sans donner plus d'explication.

"Avec l'ensemble de ses équipes et l'appui de ses actionnaires, Novares reste mobilisé pour mener à bien son projet (...) dans les meilleurs délais", ajoute le texte.

Internationalisation et innovation

Novares, qui fabrique des composants en plastique, est détenu à 72% par le fonds d'investissement Equistone Partners Europe. L'équipementier avait présenté le 9 octobre à la presse et aux investisseurs son projet d'introduction en Bourse. Le PDG de l'entreprise, Pierre Boulet, n'avait pas précisé à quelle échéance il entendait mener cette introduction.

L'entrée en bourse devait s'accompagner d'une augmentation de capital de Novares, qui veut renforcer son positionnement mondial, notamment en Chine, et développer des produits à forte valeur ajoutée. L'entreprise compte actuellement 42 usines et 12 centres d'ingénierie et est présent dans 21 pays.

Mecaplast, fondé en 1955 à Monaco, avait bénéficié en 2009 d'un investissement de 55 millions d'euros du Fonds de modernisation des équipementiers automobiles (FMEA) de Bpifrance pour l'aider à surmonter la crise du secteur.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/11/2017 à 12:51 :
Un indice concernant le futur crack boursier peut-être ?

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :