Salon de Munich : nous avons essayé le pneu sans air de Michelin

Le pneumaticien français a mis son pneu sans air à l'essai dans la capitale bavaroise à l'occasion du salon automobile qui y est organisé. Ce pneu sans chambre à air est plein de promesses: la fin des crevaisons, une baisse du coût de maintenance, un impact environnemental réduit... Voici nos premières impressions.

2 mn

Michelin souhaite commercialiser son pneu sans air en 2025, mais il doit encore rendre homologable cette nouvelle typologie de pneus.
Michelin souhaite commercialiser son pneu sans air en 2025, mais il doit encore rendre homologable cette nouvelle typologie de pneus. (Crédits : Michelin)

Qui n'a jamais rêvé de réinventer la roue ? Avec Uptis, Michelin s'apprête à revoir les fondamentaux de cet objet dont la dernière rupture technologique date des années 1940 avec le pneu radial. Le pneumaticien français a imaginé un pneu sans air dont la bande de roulement est simplement tenue par une succession de lamelle en caoutchouc. Ces lamelles recréent la souplesse et l'amorti jusqu'ici assuré par la chambre à air.

Mêmes propriétés qu'un pneu classique

Présenté pour la première fois à Montréal en juin 2019, Uptis (pour Unique Puncture-proof Tire System, ou en français, système unique de pneumatique increvable) était cette fois disponible à l'essai au salon automobile de Munich. Montés sur une Mini, le bilan de cet essai est incontestable: on ne sent aucune différence. Bien entendu, il aurait fallu mettre ce pneu en difficulté, le pousser dans ses retranchements: freinage d'urgence, virage en épingle à cheveux... Mais chez Michelin, on assure que le pneu sans air apporte strictement les mêmes propriétés d'un pneu classique: adhérence au sol, longévité, résistance au frottement...

Michelin Uptis

Car Uptis n'est pas qu'un concept d'ingénieur rêveur, Michelin espère le commercialiser dès 2024. Le groupe français estime que 20% des crevaisons proviennent d'une pression insuffisante. « Sur un milliard de pneus crevés par an, cela permettrait de sauver 200 millions de pneus », explique un porte-parole du manufacturier clermontois. En outre, Uptis réduirait les frais de maintenance pour les flottes d'entreprises, et les coûts d'immobilisation de voitures aux pneus crevés.

Non reconnu juridiquement

Oui mais voilà, juridiquement, un pneu est nécessairement composé d'une chambre à air. Impossible d'homologuer Uptis en l'état de la réglementation européenne. Michelin a d'ailleurs dû demander une autorisation spéciale aux autorités Munichoises pour circuler dans les rues de la ville pour les essais.

D'autres pneumaticiens, comme le numéro un mondial Bridgestone, travaillent sur des projets de pneus sans air. Réunis dans un collectif européen appelé TRTO qui permet d'ajuster les standards, Michelin travaille avec plusieurs de ses concurrents sur un projet d'homologation d'une nouvelle typologie de pneus. Il faudra ensuite faire homologuer le pneu lui-même, convaincre les constructeurs... Puis le grand public. Le pneu sans air est au début de son histoire.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 7
à écrit le 11/09/2021 à 10:11
Signaler
On revient à la roue flexible qui assurait la souplesse par des arceaux métalliques au centre mobile desquels se trouvait le moyeux de l'axe de la roue.

à écrit le 11/09/2021 à 9:18
Signaler
Il faut une véritable réduction du bruit que font les pneus qui sont terriblement bruyants, plus on s'éloigne et plus on n'entend que les pneus sur la route à commencer par ces p.. de camions svp !

à écrit le 10/09/2021 à 9:26
Signaler
Espérons que les flancs sont ouverts pour la démonstration, sinon, le moindre objet entre les lamelles et la roue est déséquilibrée.

à écrit le 10/09/2021 à 9:09
Signaler
Je me demande quel sera le ccomportement de ce pneu si la voiture reste stationnée immobile pendant longtemps ?

le 10/09/2021 à 18:30
Signaler
C'est marrant car je me demandais exactement la même chose.

à écrit le 09/09/2021 à 13:44
Signaler
Les pneus ne crèvent pas souvent mais parfois le sort est facétieux. La dernière fois crevaison c'était avec la 205, rien eu avec la 306, ni la 206, mais pour la 208, deux crevaisons en moins d'un an, les routes de Savoie et Haute-Savoie sont-elles p...

le 11/09/2021 à 9:39
Signaler
C'est tintérréssant dites donc...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.