Lafarge réduit la voilure aux Etats-Unis

 |   |  188  mots
Copyright Reuters
Dans le cadre de sa politique de désendettement, le groupe français cède à un groupe colombien une partie de ses activités américaine dans le ciment et le béton.

Le cimentier Lafarge a cédé quelques actifs aux Etats-unis, tout en conservant une importante présence sur place.

 

Le groupe a annoncé jeudi avoir vendu pour 760 millions de dollars au groupe colombien Cementos Argos deux cimenteries, une station de broyage et des unités de béton prêt-à-l'emploi dans le sud-est des Etats-unis. Lafarge, dont l'endettement élevé inquiète les marchés, n'a pas précisé comment il compte utiliser le produit de cette vente, payée en cash. Mais avec ces cessions, le groupe réalise une bonne part de son objectif de désinvestissements pour 2011, fixé à 750 millions d'euros. A l'issue de l'opération, Lafarge conservera 21 cimenteries et stations de broyage en Amérique du Nord.

Le processus de cession de l'activité plâtre poursuit par ailleurs son chemin. Selon des informations du quotidien Les Echos, l'activité intéresserait une dizaine de candidats parmi lesquels cinq fonds d'investissement. "Le groupe de bâtiment valorise la partie européenne autour de 800 millions d'euros et la partie américaine autour de 400 millions d'euros", souligne le quotidien. BNP Paribas et Citigroup ont été mandaté pour cette vente.

 

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :