Prêts immobiliers : la Fnaim réclame une baisse des taux de la BCE et des banques

La Fnaim (Fédération Nationale de l'immobilier) salue le discours tenu vendredi à Meaux par Nicolas Sarkozy. Elle estime que les banques n'ont pas assez réduit les taux de leurs prêts pour les crédits, notamment immobilier. Elle appelle la Banque centrale européenne à baisser ses taux.

2 mn

Dans un communiqué publié ce lundi, la Fnaim, Fédération Nationale de l'Immobilier revient sur le discours de Nicolas Sarkozy vendredi à Meaux, et s'en dit très satisfaite. Elle souligne la volonté du Président de la république de ne pas voir la crise " durablement hypothéquer la réalisation des objectifs du pays en matière de logements". (Visualisez le discours de Nicolas Sarkozy vendredi à Meaux).

La Fnaim estime que " les difficultés liées aux subprimes et à ses conséquences sur les banques et sur l'économie générale ont fini par faire oublier que notre pays était depuis plusieurs années dans une situation d'insuffisance de l'offre de logements, tant en matière d'accession à la propriété qu'en ce qui concerne le locatif privé ou le locatif public. Pour ne pas compromettre les années à venir, il importe de relancer dans les meilleurs délais l'activité du secteur, c'est-à-dire les mises en chantier de logements neufs et la vigueur du marché de la revente. Il importe aussi de sauvegarder l'appareil de production, c'est-à-dire de préserver la santé des entreprises de promotion et des agences immobilières pour que le secteur puisse redémarrer rapidement lorsque les conditions économiques seront redevenues favorables."

 La Fédération Nationale de l'Immobilier qualifie de "souhaitable" l'actuelle baisse des prix de l'immobilier " afin de faciliter l'accès au marché aux moins argentés. Mais elle estime que les taux de crédit sont trop élevés  et excluent "de fait près de 20% des ménages de l'accès au crédit. Il est urgent que les prêteurs répercutent dans leurs tarifs les deux baisses successives du taux directeur de la BCE, il faudrait même que la Banque Centrale Européenne corrige son taux de façon plus drastique."

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 39
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Encore les commiques de la FNAIM et leurs stats bidons. La réalité est qu'il ya quasiment un tiers des agences en trop et que cet excédent devra être résorbé.La montée des prix n'a pu se faire que grâce à une politique de crédit irresponsable de la ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
bien s^r il faut que les banques répercutent intégralement toute baisse de taux de la BCE

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les pires des menteurs la FNAIM ! j'ai travaillé dans l'immobilier de 2002 jusqu'à mi 2007 et le début de cette foutu crise, les francais vendent leurs biens immobiliers à 50% de particulier à particulier ! Ils n'ont pas besoin des agences qui ont co...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les statistiques sur le manque de logement sont basées sur des hypothèses fallacieuses et aléatoires, le manque n'existe pas d'après tous les analystes sérieux (où sont les 300.000 SDF ?). De plus, il est scandaleux que les entreprises de l'immobilie...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il est grotesque de baisser encore les taux d'interets, cela ne sert à rien sauf à créer des bulles totalement décorellées de la richesse réelle. Trop de primo accédants ont acheté n'importe quoi n'importe où en grande couronne en s'endettant sur 30...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La moitié des agences immo doit disparaitre, dans dix ans le prix actuel sera multiplié par deux par de craintes baisse d taux au alentour d 4 % pour les particulier manquera 230 000 logement l'an prochain ruée sur l'ancien moy européenne 73 % d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le tripatouillage des indices,"prendre au riches pour donner aux pauvres", modifications continuelles de loi fiscales immobilières, égal hausse des loyers, manque de confiance des investisseurs, et crise immobilière qui est un phénomène cyclique natu...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"excluent de fait près de 20% des ménages" ces chiffres ne viennent-ils pas du courtier empruntis.com ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
J'aurai bien aimé que la FNAIM s'indigne dès 2004 sur la flambée des prix de l'immobilier. Il se sont goinfré de substanstielles commissions pendant des années en nous rabachant que les prix ne baisseraient pas et qu'il fallait acheter tout et tout d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
bien d'accord avec beaucoup de ces commentaires. Il y a 2 fois trop d'agences immobilières qui ont d'ailleurs été très bien rémunérées au cours des dernières années. Malgré la progression des prix de vente de 140% les commissions sont restées les mêm...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le secteur immobilier(un des secteurs les plus aidés en France),les banques, le secteur automobile avec Carlos Ghosn, réclament...... Et les salariés, eux, que font-ils? Attention à l'implosion du système!!!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La FNAIM disait urbi et orbi à qui voulait l'entendre que tout allait bien, que les prix des biens immobiliers étaient toujours à la hausse. Au mois d'Août 2008. Trois mois plus tard, patatras. Il est temps de faire le ménage chez tous ces lobbys q...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je suis surpris de l'étonnement de FNAIM lorsque je leur annonce que je ne m'endetterai pas sur 30 ans en donnant toute mon épargne pour m'offrir une maison délabrée. Je ne comprend plus rien au marché de l'immobilier, j,ai le sentiment que plus rien...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pendant les dernières années les banques on prêté à des taux excessivement bas, sans chiffre le risque liés à l'opération. Aux USA le système a craqué à cause des taux variables. Si la France est quelque peux épargnée grâce aux taux fixes, il est nor...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Merci à tous de veiller à ne pas sombrer dans l'insulte vis à vis de la Fnaim ce qui ne vous empêche pas des le critiquer vertement. Je vous rappelle que nous laissons une liberté totale aux commentaires à condition qu'ils évitent propos insultants, ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Pendant ces dernières trop longues années,les agences immobilières se sont gavées de substantielles commissions,se sont réjouies du "dynamisme" du marché et on colporté le fantasme d'une montée perpétuelle des prix.Maintenant qu'ils constatent que le...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il me feront toujours autant rire à la FNAIM, J'emmène ma fille au cirque la semaine prochaine, j'espère qu'ils seront en représentation. Il faudra bien un jour que les gens comprennent que le taux de crédit n'est pas le seul levier pour faire baiss...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
-50% sur cinq ans, c'est ça la triste réalité...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
chiffres bidons, annonces plus fallacieuses les unes que les autres tout est bon pour désinformer et tromper le peuple, non décidemment à la lumière de ces derniers mois la FNAIM n'est qu'une baudruche qui finira par se dégonfler et je l'espère ne pa...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Cette bande de bouseux de la FNAIM peuvent toujours s'agiter, ca ne changera rien à la destinée du crash qui ne fait que débuter. Petite expliquation: 2009=10% de baisse min -> ca permet de louer, tout en économisant de l'argent... 2010: 10% encore?...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
est-ce que quelqu'un pense vraiment qu'un agent immobilier peut concevoir la société comme étant autre chose qu'un ensemble d'individus dont le souci tout les matins doit être de se demander comment il vont se loger et/ou comment ils vont rembourser ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bonjour à tous je suis d'accord avec tout ce qui a été dit. Et j'ajoute que c'est de la folie des prix immo que viennent et la baisse du pouvoir d'achat et le manque de dynamisme de l'emploi : l'argent est kidnappé par la spéculation sur le logement...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
En Juin 2004, un ami directeur financier a acheté une maison au prix de 600.000 ?. Il m'a expliqué, le plus simplement du monde, qu'il fallait acheter rapidement, avant que les prix augmentent. Après quelques hésitations, en lisant la presse et quelq...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il est clair que -50% peut paraitre deja beaucoup pourtant quand ca a baisser de -50% a ce moment des années 90 il faut savoir que il y a aujourd hui des facteurs supplementaires : deja les prix immobiliers ont atteints des sommets records , la cris...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La FNAIM devrait etre enregistré dans le livre des records pour sa stupidité et ses mensonges.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La meilleur nouvelle serait que la FNAIM disparaisse. Ce repaire de vautours immobiliers au ddiscours lenifiant pendant des années est en train de se rendre compte qu'ils ont faitt croire aux vendeurs que la montagne ne s'arreterait jamais, donc ceux...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les agences ne servent à rien. J'ai vendu un appart sans agence il y a deux ans et je ne m'en porte pas plus mal, bien au contraire, mon compte en banque s'en porte mieux, à minima de quelques dizaines de K?uros, que l'agence ne s'est pas mis dans la...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il paraît que les banques réclament une baisse des commissions par les agences immobilières lors de la vente d'un bien pour que le marché immobilier reparte !

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Cessez de vous lacher dans un faux combat.La seule raison pour laquelle il y a si peu de propriétaires en France par rapport à nos voisins vient de la frilosité des banques!

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
HA bon, de la frilosité des banques ? Donc tu serait prêt à acheter un studio de 12 M² à 300 000 E sur 30 ans si tu obtenais un crédit à 1% ? Moi je préfère l'acheter 100 000 E avec un apport de 30 000 E sur 10 ans et crédit à 10%. Chacun son calcul....

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Personne n'oblige un vendeur de vendre par lui même, personne n'oblige un vendeur de vendre par un professionnel de l'immobilier. Quant au prix de l'immobilier, il vaut ce que qu'un acheteur veut bien en proposer. Toujours prompte à critiquer et à ne...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Après une décennie de mensonge, le lobby continue à tenter de tirer le prix de l'immobilier vers le haut. Les prix sont actuellement surréalistes (4.7 années de salaire au lieu des 2.7 en phase normale), la conjoncture est pire qu'en 29, le chômage ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est du grand n'importe quoi avec la fnaim. Un vrai ramassis de menteurs et d'incompétents. 5% n'est pas un taux de crédit élevé. Ce sont les prix bullesques qui éloignent une partie des gens à l'accession. Quel intérêt aurait une banque de refuser ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Je crois que ces gens de la Fnaim veulent une prime de démolition de 100000 euros pour relancer le marché. En effet pour toute démolition de ruine si l'État accordait 100000 euros au propriétaire le marché pourrait repartir. Ces gens qui dorment sur...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je souhaite bientôt vendre ma maison, ne rêver pas, je ne vais pas la brader -20,-30 ou même -40% parce que c'est la crise....et moi payer plein pot pour refaire construire...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Merci Tyty pour cette démonstration très instructive . Une suggestion, pour nous tous, si nous arrêtions de courir après le profit, pour amasser, et encore amasser... . Sans tomber dans la démagogie, est-il possible d' imaginer que ce beau concept du...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Couple moi 31 ans, mon mari 42 Je suis contente de voir que celà bouge enfin dans la direction la plus logique à la situation économique d'un français de classe moyenne. Depuis plus d'un an que je cherche à changer de logement, actuellement je pai...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
faut pas rêver, je vous conséille de garder votre maison si elle est très bien pour le prix que vous demandez certainement. Pourquoi la vendre?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Bonjour. Je ne vais pas en rajouter sur le fond, l'essentiel a déjà été dit. Mais je ne comprends pas toujours pas pourquoi (la vraie question est peut-être comment) la FNAIM obtient un aussi large et respectable écho de ses communiqués dans la press...

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.