Immobilier : baisse des prix de 10% en France en 2009 selon S and P

L'agence de notation Standard and Poor's (S & P) dévoile ce jeudi une étude sur l'évolution des prix de l'immobilier dans l'ancien en Europe. Le recul en France reste inférieur à celui prévu en Espagne et au Royaume-Uni. La Fnaim annonce un très léger rebond des prix en novembre en France.

2 mn

L'agence de notation Standard and Poor's (S & P) dévoile ce jeudi une étude sur l'évolution des prix de l'immobilier dans l'ancien en Europe, secteur en pleine tempête avec la crise financière et économique.

Selon elle, ces prix vont baisser en moyenne de 10% en 2009, par rapport à 2008. L'agence souligne que la baisse de 0,7% survenue entre novembre 2007 et octobre 2008 par rapport aux 12 mois précédents restait "modeste". Lors de la précédente crise de l'immobilier en France, les prix de l'ancien avaient plongé de 40% entre 1991 et 1997.

S & P fait un diagnostic différent pour le moyen terme, estimant que "l'insuffisance de l'offre pourrait pousser les prix à la hausse d'ici 2011".

Ailleurs en Europe, la crise atteint des niveaux équivalents à ceux de la crise des années 90. C'est le cas en  Espagne, avec une chute des prix anticipée de 30% entre le pic du 4e trimestre de 2007 et 2010.

Même tendance (-30%) attendue au Royaume-Uni, où la baisse atteint déjà les 16%. Son voisin irlandais où les prix ont déjà reculé de 15% devrait encore connaître une baisse de 20%  d'ici à fin 2009.

De son côté, la Fnaim, fédération nationale de l'immobilier indique qu'en France, le marché immobilier a connu "un léger soubresaut des prix" (+0,5%) mais indique que "la baisse des prix apparaît toujours ancrée dans le marché: -5,2% au cours des trois derniers mois sur l?ensemble des produits (avec -6,3% pour les appartements et -4,1% pour les maisons) et -1,6% sur un an.

 La Fnaim précise que l'évolution de +0,5% enregistrée en novembre 2008 "tient à une légère hausse des prix des appartements (+0,9%) alors que ceux des maisons sont restés stables. Ce résultat ne vient en aucun cas remettre en cause la tendance à la baisse des prix. En effet, même si les taux d?intérêts ont sensiblement diminué en cette fin d?année, le comportement des ménages est toujours empreint d?attentisme".
 

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 38
à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Moi je dis bien fait pour les couillons qui ont acehté recemment en se disant que l'immobilier ne baisse jamais.

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
-10 % en France alors que nos voisins enregistrent entre -30 et -40 % ? Le mythe du nuage de Tchernoyl s'arrêtant à la frontière a décidemment la peau dure... Mais qui le croiera ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
aaaa

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
La france semble toujour avoir un train de retard par rapport aux autres!Quand ça baisse ailleurs, chez nous ça stagne et lorsque la reprise s'amorcera ailleurs, chez nous la récession aura jeté les bases d'une consolidation solide..........

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Cette analyse n'est pas très opportune : elle indique que les prix vont commencer seulement à baisser de 10 % en 2009 alors qu'on a parlé de crise toute l'année 2008 . Ce qui va inciter les acheteurs à attendre le début de la baisse et les vendeurs ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
tout a fait d'avis avec Lancelot. Mais que dire de la dernière statistique (si, si ils l'appellent comme çà) sortie de la FNAIM qui voit dans leur boule de cristal une augmentation des prix en novembre.Une "class action" devrait pouvoir êrtre intenté...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
@Lancelot : A la différence du nuage de Tchernobyl, chaque marché immobilier diffère d'un pays à l'autre (offres - demandes - conditions de départ du marché - conditions de taux - dispositifs de prêts - fiscalité...). La France connaît un marché ten...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
S & P les même qui mettaient AAA sur les subprimes ?

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Faux. dire que le rapport offre/demande rend le marché tendu est un non sens. S'il manque des logements exclusivemnet sociaux. Peu de propriétaires ; faux comparons avec l'Allemagne . Forte démographie : mensonge voir INSEE; Fiscalité attrayante : di...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
S&P se base sur...la FNAIM ?? La FNAIM comme les notaires cherche à faire baisser les prix pour augmenter son CA (ie les transactions..) D'ou les coups de fil d'agences pour imposer aux vendeurs des -10%... et au final la tres forte augmentation d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
J'espère bien que le mobilier en france va diminuer de 10%, car cela serait le moindre des biens ! Si on prend en considération le fait que le prix du bâtiment à plus que doublé en 10 ans, s'ils veulent vraiment relancer la machine économique, ce n'e...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Fin 2007, c'était "ça ne baissera jamais". Maintenant, c'est "ça baisse, mais pas beaucoup et ça ne durera pas longtemps". De même que la hausse a été déraisonnable, la baisse va l'être aussi, car pour s'endetter sur 30 ans pour un logement exigu, il...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est une honte cet article : aucune anlayse juste un copié-collé

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ras le bol ! l'immobilier doit baisser et il n'y a pas d'autre solution. L'immobilier a augmenté en 10 ans alors que le pouvoir d'achat a baissé . le prix du m² a pris 180% en quelques années. Pourtant 1m² c'est 1m² rien de plus! Cela veut dire ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
JE PENSE QUE POUR L IMMOBILIER IL FAUDRAIT APPLIQUER UN ARGUS PUIS UNE VALEUR VENALE COMME LES VOITURES CELA RENDRAIT LE MARCHE BEAUCOUP PLUS ACCESSIBLE

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Quelle analyse ce Titus 94... quelle perspicacité... quelle profondeur... ça sent le doctorat d'économie. Bon pas bien grave, les discussions du café du commerce n'ont jamais fais de mal... Plus sérieusement pour d'autres donc, du même avis que Nico,...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
J'aimerais répondre à Pilou en lui rappelant que c'est le PROPRIETAIRE-VENDEUR qui ENCAISSE le PRIX ET NULLEMENT l' agent qui n'a droit qu'à une commission . Cette dernière êtant décroissante en pourcentage par rapport au prix . Mais il faut com...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
agence de notation ????????????????? quel crédit peut ont leur donner à tout ces gens là , ces agences de notations ils se protègent tous entre eux !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!! ils ne parlent que de soi disante pénurie , déjà la pénurie oui ce...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
HIHIHI

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
On crois rêver lorsque on entend parler de pénurie. En France, de 1994 à 2003, les prix étaient au moins inférieurs de moitié aux prix actuels : j'en déduis qu'il n'y avait pas de pénurie de 1994 à 2003. Or de 2003 à 2008, que s'est-il passé ? Voir l...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
les prix ne peuvent que baisser, car les banques ne preteront qu'avec parcimonie et avec un différentiel entre le taux de la BCE et le taux effectif payé par l'emprunteur plus important qu'avant :besoin de recontituer des marges bénéficiaires et des ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
A cause identique, effets identiques; prévoir le niveau de baisse des prix de l'immobilier parait illusoire pour au moins deux raisons: d'une part la baisse des prix de l'immobilier n'est pas uniforme sur tout le pays et de plus, de multiples facteur...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
on remarquera que toutes les tendances, les statistiques et les chiffres sont publiés par des agences, notaires et autres organismes qui sont juge et partie car ils ont un intérêt direct dans les ventes. Ils osent dire que cela va baisser de 10 % en ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
bande d'appeuré de petit rentier

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Jacques Friggit, seule personne crédible à mes yeux dans le domaine, note qu'il y a rarement eu corrélation entre le stock de logements disponibles à la vente et la tendance du marché. Par contre il y a autocorrélation : quand ca a monté, ca continue...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Les prix de l'immobilier vont s'effondrer, maintenant c'est une certitude. Mais est-ce réellement un bon signe ? En 1993, les prix se sont effondrés de plus de 40 %. Pourquoi ? Car forte récession et forte montée du chômage. Beaucoup se réjouissent d...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
pourquoi une bulle immobiliere? 1-baisse des taux d'interets du jamais vu auparavant 2-augmentation de la dure des credits pour permettre a une certaine categorie de personnes d' emprunter 3-multiplication des agences immobilieres 4-nouveaux m...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
C'est interessant, cet article est paru dans tous les journaux en France, mais aucun en Angleterre. Je me pose la question est-ce que c'est juste parce qu'il prevoie une situation "apart" pour la France tandit que nous voisins europeens vont soufrire...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
raisons a cette crise immobilliere. 1 gouvernement voulant faciliter l'acces a la propriete a permi aux banques de donner des hypotheques a des acheteurs sans garanties sufisantes.....2 l'immobilier montant en fleche ,les banques ne s'inquitaient p...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
je travaille avec des patrons d'agences immobiliéres et je peux témoigner de la mauvaise foi et du cynisme des dirirgeants des grandes enseignes. alors aprés avoir arnaqués pendant des années les français, il est temps de remettre les pendules à l'he...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
la vérité dans ce débat sur l'immobilier est que certains incitent les particuliers à continuer à s'endetter alors que l'excès d'endettement est à l'origine de tous nos maux actuels et à venir c'est l'allongement de la durée des prêts, le recours aux...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le prix de l'immobilier n'est pas seulement un produit d'une spéculation mais il est également fortement lié au cout de la construction. Il est en effet bien plus cher aujourd'hui de construire qu'il a 10 ans. Pourquoi une construction deviendra d'un...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Le commentaire de "rgarga" ne concerne que les prix des logements neufs, mais même dans ce secteur, certains promoteurs ont déjà pratiqué des rabais allant de 15 et 30% du prix neuf au mis d'octobre 2008 !!!!!!!!!!!!!! Et il y en aura sûrement d'au...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Avez-vous lu les chiffres de l'immobilier pour le 4 ième trimestre 2008 de Century 21 ? Dans certains départements, les prix ont baissé de 18 % (Yvelines), 13 % (Lyon)...et ça en un trimestre. Les prévisions de la FNAIM et de Century 21 ne sont pas p...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il y aura surement une hausse...la pierre est une valeur sure dont les Français vont se jeter dessus!...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Il y aura sûrement hausse ??? Heuuu... "ATT" = Agence immobilière ou vendeur actuel ??? ;) Décidément, la technique de la Méthode Coué pointe encore son nez !!! La pierre une valeur sûre, certes ! Mais les Français ne sont pas si sots pou...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
Ne croyez vous pas que l'amorce de la baisse des taux va redonner le goût à l'investissment ? Sachant que les prix ont baissé parfois significativement dans certaines région. Les vendeurs vont bloquer leur baisse en attendant que les deux paramêtres ...

à écrit le 09/10/2009 à 13:41
Signaler
"Les vendeurs vont bloquer leur baisse en attendant que les deux paramêtres : prix/taux soit interessant pour investir." Mouais... seulement si ces mêmes vendeurs peuvent se permettre le luxe d'attendre !

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.