Comment Chartres veut devenir le hub mondial des flacons d'insuline de Novo Nordisk

CHARTRES. Le géant danois du traitement du diabète Novo Nordisk investira 10 millions d’euros d’ici 2024 sur son site français. L’augmentation de la capacité de production doit en principe se traduire par la création d’une centaine d’emplois en Eure-et-Loir.

2 mn

La place du site de Chartres de Novo Nordisk, d’une surface de 58 000 m2, est confortée au sein du groupe, notamment grâce au coup de pouce financier de l’Etat français.
La place du site de Chartres de Novo Nordisk, d’une surface de 58 000 m2, est confortée au sein du groupe, notamment grâce au coup de pouce financier de l’Etat français. (Crédits : Reuters)

Retenu par le Fonds d'accélération des investissements industriels en Centre-Val de Loire, intégré au plan France relance, le projet d'augmentation de la capacité productive du site chartrain de Novo Nordisk a commencé à être mis en œuvre. Y figure notamment la modernisation d'une ligne de remplissage de cartouches d'insuline.

Le groupe compte également faire croître sensiblement son potentiel de fabrication de « stylos » injecteurs GLP-1. Cette nouvelle molécule de lutte contre le diabète tend à se généraliser au plan mondial. Enfin, l'entité française se prépare à recevoir d'ici fin 2022 la production des flacons d'insuline. Leur fabrication, actuellement réalisée sur les trois sites danois du laboratoire, sera entièrement réalisée en Eure-et-Loir d'ici quelques mois. Objectif de l'usine, une production annuelle de 100.000 millions de flacons.

Hub mondial des flacons d'insuline

Ce renforcement sensible devrait engendrer à moyen terme le recrutement de 100 nouveaux salariés sur le site de Chartres. « Il s'agira au 2/3 d'opérateurs de production et pour un quart de cadres et de techniciens », explique Ludovic Faraüs, attaché à la direction financière de l'usine d'Eure-et-Loir. Elle emploie actuellement 1.200 collaborateurs et a réalisé un chiffre d'affaires de 167 millions d'euros l'année dernière.

Sur un investissement de l'ordre de 10 millions euros, le plan France relance allouera à Novo Nordisk une enveloppe de 200.000 euros. Une prise en charge relativement modeste mais qui n'est pas considérée comme un handicap par Ludovic Faraüs. « Plus que le montant, il était primordial de montrer à notre maison mère danoise que les pouvoirs publics français appuient localement les projets de Novo Nordisk, poursuit le dirigeant. Sa décision de transférer à Chartres la production de flacons d'insuline, faisant de facto de notre site le Hub mondial du groupe sur ce plan, y est étroitement liée ».

600 millions de diabétiques en 2045

Avec 47.000 salariés et un chiffre d'affaires de 18,9 milliards d'euros en hausse de 14% en 2021, Novo Nordisk est le leader mondial du traitement du diabète par l'insuline, face à ses principaux concurrents, les laboratoires français Sanofi et américain Lilly.

Ses 16 sites répartis produisent ainsi environ 50% de l'insuline sur la planète où le diabète continue à croître. En cause, la sédentarité accrue des habitants conjuguée à la trop grande richesse de leur alimentation, notamment en sucre. Dans ce contexte, les prévisions scientifiques tablent sur une augmentation de 30% du nombre de diabétiques dans le monde en 2045, soit 600 millions de personnes au lieu de 450 millions cette année. La France compte de son côté trois millions de malades du diabète.

2 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaire 0

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

Il n'y a actuellement aucun commentaire concernant cet article.
Soyez le premier à donner votre avis !

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.