Covid-19 : début de la production des premiers vaccins made in France

 |  | 334 mots
Lecture 2 min.
(Crédits : Dado Ruvic)
Le sous-traitant français Delpharm va démarrer mercredi, la fabrication des premiers vaccins sur le territoire français, sur son site de Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir). Delpharm agit pour le compte du laboratoire allemand BioNTech qui a mis au point un vaccin contre le Covid-19 avec l'américain Pfizer.

La production de vaccins en France contre le Covid-19 doit démarrer mercredi, chez un sous-traitant français Delpharm, a-t-on appris lundi auprès du ministère français de l'Economie et des Finances, confirmant des informations de presse.

"La production doit commencer cette semaine, en l'occurrence mercredi chez Delpharm, dans son usine de Saint-Rémy-sur-Avre (Eure-et-Loir, nord-ouest de la France), pour (le compte du laboratoire allemand) BioNTech", partenaire de l'américain Pfizer, a indiqué Bercy à l'AFP.

"Ils vont commencer par la production de lots-tests dans un premier temps, pour s'assurer que tout est conforme aux standards de qualité attendus et basculeront ensuite le plus rapidement possible sur de la production de lots commerciaux", a précisé le ministère de l'Economie français.

Le ministère a rappelé que le sous-traitant français Delpharm faisait partie des entreprises soutenues ces derniers mois par l'Etat, via l'appel à manifestation d'intérêt annoncé à la mi-juin 2020, et elle va grâce à ce soutien pouvoir mettre en flacons pour l'alliance Pfizer/BioNTech.

Concernant la capacité de production, "les entreprises ne souhaitent pas à ce stade communiquer sur le volume attendu", a indiqué Bercy.

Car outre Delpharm, le Suédois Recipharm va produire des vaccins pour l'entreprise américaine Moderna, "à horizon mi-avril", dans son usine française de Monts (Indre-et-Loire, ouest).

Le façonnier Fareva devrait lui lancer "fin mai, début juin" la production du CureVac, qui est encore soumis à la condition d'autorisation de mise sur le marché, dans ses usines de Pau et de Val-de-Reuil (Eure, ouest), a précisé Bercy.

Enfin, le Français Sanofi va produire pour Janssen (filiale de Johnson & Johnson), à Marcy-l'Etoile (Rhône, sud-est).

"Quand on met tout ça bout à bout, on est sur au moins 250 millions de doses qui sortiront des sites français d'ici à la fin de l'année, en cumulé", a indiqué Bercy.

Un chiffre qui ne comprend pas le vaccin mis au point par Sanofi, espéré pour le second semestre, si les essais cliniques s'avèrent concluants.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 06/04/2021 à 8:48 :
Un "cocoricouac" de plus en UERSS, empire prévu pour durer mille ans mais ce serait étonnant.
a écrit le 06/04/2021 à 6:44 :
Pas vraiment made in france. Embouteillés en France. Mais le vaccin proprement dit, le fluide sacré, est made in germany.
Réponse de le 06/04/2021 à 19:30 :
Nous avons le droit de savoir si ce vaccin tué nos ainés ou pas .
Les risques de ce vaccin doivent être publiés ainsi que les rapports établis en Israël suite à la vaccination de masse.
a écrit le 06/04/2021 à 5:21 :
"Made in France" en êtes-vous certain ?
a écrit le 05/04/2021 à 22:53 :
ce serait bien d'expliquer que c'est l'UE qui fait la répartition, et préciser du coup quels seront les vaccins qui seront distribués en France, il manque ces informations clefs, non?
a écrit le 05/04/2021 à 21:10 :
Vacciner avec des produits non validés, non. Mais traiter oui. Voilà deux états de l'Inde , deux stratégies et deux résultats:

Maharashtra (114 M hab., 365 hab./km2) : l'état le plus avancé en vaccination¹ ; 341000 cas...
Uttar Pradesh (204 M hab., 828 hab./km2) : hydroxychloroquine jusqu'à août 2020, Ivermectine ensuite². 9000 cas...
a écrit le 05/04/2021 à 20:55 :
Pénurie de volontaires pour l’AstraZeneca : des centres de vaccination fermés ce week-end.
Le vaccin AstraZeneca continue de susciter la défiance. C’est le cas notamment dans le Nord-Pas-de-Calais, où trois centres de vaccination ont été contraints de fermer leurs portes plus tôt que prévu ce week-end, fautes de volontaires voulant se faire injecter le sérum du laboratoire suédo-britannique.
Réponse de le 05/04/2021 à 22:09 :
Pendant ce temps -là en Corrèze pas moyen de se faire vacciner !
Et un Véran gonflé d'autosatisfaction :Quelle belle gestion !
a écrit le 05/04/2021 à 19:15 :
Comment Macron achète les services de santé pour piquer et comment la corruption s' exerce en France covidienne . Extrapolé, ça donne 8400€ pour un Médecin en Demi journée, 16800€ en journée complète.
4400€ pour un infirmier, 8800€ en journée complète.
Elle est pas belle la vie ? !
Réponse de le 05/04/2021 à 23:08 :
On est en France pas dans un autre pays de l'Europe, le salaire des infirmières que vous donnez ne sont pas ceux qu'elles touchent, elles auraient jamais fait grève si elle touchaient ne serais que la moitié de cette somme....
a écrit le 05/04/2021 à 18:30 :
Un jour, il faudra sans doute demander quelle mesure a poussé les gouvernements à interdire toute recherche sur des traitements réputés efficaces à base de molécules existantes - Ivermectime, Etc. Si ce calcul était démontré, il prouverait que l'engorgement des réanimations et le recours au confinement furent des stratégies assumées pour ne pas nuire à la rentabilité des laboratoires pharmaceutiques.
Réponse de le 05/04/2021 à 22:55 :
oui, je ne vois pas d'autres explications !
Réponse de le 05/04/2021 à 23:10 :
La même que celle qui les a pousser à ne pas faire d'étude sur le population, et qui aujourd'hui ne nous donne pas de réponse réponse qui ne peut pas être contaminé du a un médicament prit par exemple... ça s'appelle juste l'incompétence de l'enarque...
a écrit le 05/04/2021 à 18:13 :
Sous traitance n est pas made in france
Réponse de le 05/04/2021 à 23:59 :
Si, "made in France" veut dire fabriquer en France, cela ne veut pas dire inventer. Quand vous acheter des produits d'entreprises globalisées qui font fabriquer en Chine, vos produits sont estampillés "made in China" pourtant ce sont des produits français, européens ou américains pour ce qui est de la création.
a écrit le 05/04/2021 à 18:10 :
On va finir par être l'atelier de flaconnage des produits indiens. Enfin, si on a de la chance.
a écrit le 05/04/2021 à 17:59 :
Avec la thérapie génique ARN expérimentale, la France s' encovide de cas graves, de décès et de variants comme les pays qui ont des longueurs d' avance sur la vaccination, Angleterre, Israël, Chili, etc..

Les vrais chercheurs généticiens et virologues libres, A Caude Henrion, van den Bossche ex du GAVI, C Vélot du Criigen, Michael Yeadon l' ex CO de pfizer se sont transformés en lanceurs d' alertes depuis le début mais les mainstream aux mains des mondialistes se chargent de les faire taire et de les discréditer..
a écrit le 05/04/2021 à 17:31 :
Produire des vaccins en france pour d'autre labos .Aucune valeur ajoutée ,La france risée du monde .Pas étonnant vu la bande de stagiaires au gouvernement.
a écrit le 05/04/2021 à 17:10 :
Il faut reconnaître un don à Macron. Celui d'avoir réussi, en moins de 4 ans, à se mettre à dos la plupart des chefs d’État et de gouvernement du monde entier
Ce serait comique s'il n'abîmait pas, en même temps, l'image de la France sur les 5 continents. F Asselineau ce jour.. Il est bon ce François du Frexit non ?
Réponse de le 05/04/2021 à 17:27 :
Il lui manque un programme qui motiverai le Frexit sinon il a du bagou et connaît le dossier!
Réponse de le 05/04/2021 à 17:45 :
@Dommage Le programme, absent, vous avez raté un épisode ?
a écrit le 05/04/2021 à 16:58 :
Aucun ne s'est lancé à produire astra zeneca . Pas fous ces labos , ils ont choisi les gagnants .
a écrit le 05/04/2021 à 16:34 :
"made in France"

"pour (le compte du laboratoire allemand) BioNTech", partenaire de l'américain Pfizer, a indiqué Bercy à l'AFP."
a écrit le 05/04/2021 à 16:23 :
Des politiciens corrompus qui lancent des thérapies géniques non abouties, tant pis pour eux, gardez les et demandez le remboursement. Pendant toute cette crise, c'est-à-dire du mois de mars 2020 à janvier 2021, juste avant les vaccinations, Monaco comptabilisait 3 décès sur son territoire. À partir du 29 décembre, c'est-à-dire le début de la vaccination, on peut constater une explosion des décès qui ont été multipliés par 7 ! Comme en Angleterre. N'importe quel être humain doué de raison doit se poser la question : n'est-ce pas la vaccination qui a causé ces décès ?
a écrit le 05/04/2021 à 15:55 :
Une manière de salire «  le made in France 🇫🇷 ?
Réponse de le 05/04/2021 à 23:14 :
Que voulez vous en nourriture ils emballage ajoute une olive sur un plat tout prêt et mettent made in France, la on fait juste pareil...
a écrit le 05/04/2021 à 15:43 :
Pas prêt de se sacrifier pour les résultats de nos politiciens. Patience

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :