Crise en Egypte : le baril de Brent dépasse 103 dollars

 |   |  186  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : © 2009 Thomson Reuters)
L'aggravation de la crise égyptienne pousse le prix du baril de Brent à son plus haut de vingt-huit mois ce jeudi.

Le prix du baril de Brent continue de s'envoler. Il a dépassé la barre des 103 dollars, ce jeudi, poussé à la hausse par la situation politique en Egypte. Cette dernière entretient la crainte d'une propagation des violences à d'autres pays du Proche-Orient.

Le prix du baril pour le mois de mars a gagné 1,03 dollar pour s'établir à 103,37 dollars, soit son plus haut niveau depuis septembre 2008. La crise égyptienne a provoqué une rapide flambée du prix du baril qui était à 95 dollars au début de la révolte contre Hosni Moubarak le 25 janvier.

Ce gain de près de 9% en un peu plus d'une semaine est à mettre en regard de la hausse de 22% enregistrée sur l'ensemble de l'année 2010.

"Le risque de contagion à un pays qui est d'une importance systémique pour les marchés pétroliers demeure relativement faible, mais c'est la combinaison de cette possibilité et de l'importance des approvisionnements pétroliers depuis la mer Rouge vers la Méditerranée par le canal de Suez qui contribue à une hausse" des prix, estime Ben Westmore de la Banque nationale australienne, cité par Reuters.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Commentaires
a écrit le 04/02/2011 à 14:41 :
Bonjour,

Ah la magouille, il va falloir la suupprimer et je ne jamais oublié qui en sont les auteurs .....

Liste sur simple demande
a écrit le 04/02/2011 à 9:45 :
On nous ressort toujours les memes excuses pour justifier la hausse des cours du pétrole alors que cette augmentation n'est du en grande partie qu'à la spéculation.
a écrit le 04/02/2011 à 9:45 :
On nous ressort toujours les memes excuses pour justifier la hausse des cours du pétrole alors que cette augmentation n'est du en grande partie qu'à la spéculation.

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :