Rosneft devient le premier pétrolier public mondial

 |   |  235  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
Grâce aux actifs de Ioukos, le groupe russe détrône ExxonMobil.

Les gisements appartenant autrefois à l'oligarque emprisonné Mikhaïl Khodorkovski et à ses partenaires assurent à Rosneft des volumes croissant de brut. Sur les neufs premiers mois de l'année 2011, Rosneft a extrait 88,6 millions de tonnes de brut contre 87 millions pour l'américain ExxonMobil, d'après les chiffres publiés par les deux compagnies. En production journalière, Rosneft affiche 2,37 millions de barils contre 2,33 millions pour l'ancien numéro un mondial. En revanche, si l'on inclut aussi la production de gaz et de condensé, ExxonMobil reste en pole position.

Nouveaux gisements

La major américaine a vu sa production chuter principalement à cause des perturbations occasionnées par le printemps arabe. Rosneft, dont les actifs sont essentiellement situés en Sibérie, a bénéficié d'une augmentation de 2,7 % de sa production, notamment grâce aux performances obtenues sur Iouganskneftetgaz, l'ancien gisement phare de Ioukos. Sur les cinq dernières années, la production de ce gisement a augmenté de 30 %. Rosneft promet d'augmenter significativement sa production d'ici à 2020 (entre 160 et 180 millions de tonnes par an) grâce à de nouveaux gisements en Sibérie orientale et dans la zone Arctique. L'objectif de Rosneft en 2011 est d'atteindre 122,5 millions de tonnes, a indiqué le pétrolier mercredi dernier. Le groupe (toujours contrôlé à 75 % par le Kremlin) était déjà devenu numéro un mondial des pétroliers publics en termes de réserves dès son introduction sur les marchés boursiers en 2006.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :