EDF accepte désormais la fusion Constellation-Exelon

 |   |  181  mots
Copyright Reuters
Copyright Reuters (Crédits : (c) Copyright Thomson Reuters 2011. Check for restrictions at: http://about.reuters.com/fulllegal.asp)
EDF a annoncé ce mardi avoir conclu un accord avec le groupe américain Exelon lui permettant de lever son opposition à la fusion entre ce dernier et Constellation Energy, dont il possède près de la moitié d'une filiale nucléaire.

EDF ne s'oppose plus à la fusion Constellation-Exelon. Le groupe énergétique français a annoncé ce mardi avoir validé un accord qui vise à "garantir l'indépendance opérationnelle de Constellation Energy Nuclear Group (CENG)", selon un communiqué. "Aux termes de cet accord, EDF accepte de retirer son opposition au projet de fusion entre Exelon et Constellation Energy", ajoute-t-il.

CENG exploite cinq centrales nucléaires dans les Etats du Maryland et de New York.Exelon avait annoncé en avril le rachat de Constellation pour 7,9 milliards de dollars (6,2 milliards d'euros au cours actuel) afin de renforcer sa position sur le marché américain de l'électricité. EDF avait alors exprimé sa volonté de préserver ses intérêts au sein de sa coentreprise avec Constellation, Constellation Energy Nuclear Group, dont il détient 49,9%.

En décembre dernier, Washington avait de son côté validé la fusion Exelon-Constellation sous condition. Le département américain de la Justice souhaite notamment que le futur groupe issu de cette fusion se désinvestisse de trois centrales électriques dans le Maryland pour des raisons de concurrence.

Réagir

Votre email ne sera pas affiché publiquement
Tous les champs sont obligatoires

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.

 a le à :