Castex annonce un plan massif en faveur du solaire et de l'éolien dont un projet au large de Barfleur

Le Premier ministre a lancé samedi depuis Saint-Nazaire le lancement de sept nouveaux appels d'offres pour un développement massif de nouvelles énergies renouvelables. Objectif : investir 25 milliards d'euros pour construire une capacité électrique de plus de 25 gigawatts à partir principalement du solaire, mais aussi de l'éolien terrestre et en mer dont un nouveau projet au large de Barfleur en Normandie.

5 mn

(Crédits : Reuters)

Un plan d'investissement massif représentant 25 milliards d'euros d'investissements sur les cinq prochaines années, pour doter la France de 25 gigawatts de nouvelles capacités de production d'électricité renouvelable. Depuis le chantier de Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), au large duquel le tout premier parc éolien français en mer sera mis en service fin 2022, le Premier ministre Jean Castex a réaffirmé la volonté du gouvernement d'être "à la hauteur du défi climatique ». Il faut "accélérer la transition écologique" et avancer dans le "développement massif des énergies renouvelables", a déclaré le Premier ministre

7 appels d'offres lancés en octobre

"Le gouvernement lance sept nouveaux appels d'offres pour amplifier ce développement. Les premières périodes de candidature ouvriront dès octobre prochain". Un plan massif puisque « au cours des cinq prochaines années, plus de 25 milliards d'euros d'investissements vont être ainsi réalisés dans les énergies renouvelables, permettant de soutenir plus de 25 gigawatts de nouvelles capacités de production solaire, éolienne terrestre et hydroélectrique », a-t-il poursuivi.

Ce plan s'inscrit dans un contexte d'accélération de la part des énergies renouvelable dans le mix énergétique mondiale : selon une étude publiée par le think tank allemand Ember, le solaire et l'éolien ont représenté ensemble plus d'un dixième du mix électrique mondial au cours du premier semestre de l'année 2021. De très peu, ils dépassent la production nucléaire.

"25 gigawatts, cela représente près de 10% de notre consommation d'électricité », a précisé samedi Jean Castex qui a invité l'ensemble des filières d'énergies renouvelables « à se mobiliser pour échanger avec les acteurs locaux et nous proposer des projets de qualité ». Le chef du gouvernement a précisé que "deux-tiers" des investissements concernés « seront réalisés sur l'énergie solaire, qui constitue l'axe prioritaire de notre stratégie en matière d'énergie renouvelable électrique ».

Contestation croissante de l'éolien

Conscient de la difficulté croissante surtout en cette année électorale de développer de nouveaux projets éoliens, Jean Castex a néanmoins souhaité que ces appels d'offres permettent aussi « de réaliser des projets d'éolien terrestre, dans les endroits où nous pouvons les réaliser ». Mais, « plus que l'éolien terrestre, c'est le développement des parcs éoliens en mer qui doit constituer, après le solaire, le deuxième axe prioritaire de notre stratégie en matière en matière d'énergie renouvelable », a souhaité le Premier ministre. Il a annoncé un nouveau projet de parc éolien en Normandie, à côté du projet existant situé au large de Barfleur.

Ce projet, doté de 50 millions d'euros, "inclura un nouvel observatoire national de l'éolien en mer, qui permettra notamment de mettre à disposition de tous la synthèse des connaissances scientifiques disponibles sur les effets des parcs éoliens en mer sur la biodiversité", a-t-il détaillé. Le gouvernement va s'appuyer notamment sur l'Institut français de recherche pour l'exploitation de la mer (Ifremer), "va lancer très vite un nouveau programme d'étude consacré aux environnements marins", a expliqué le chef du gouvernement.

Tensions en baie de Saint-Brieuc

La prudence du gouvernement sur ce dernier projet d'éolien en mer s'explique par la tension avec les pêcheurs . Le comité des pêches des Côtes-d'Armor a déposé plainte contre le projet de construction du parc éolien en baie de Saint-Brieuc, dont le chantier confié à la société Ailes Marines a démarré en mai, pour pollution et atteintes à l'environnement. La plainte pénale, "la première à porter sur l'intégralité du projet" selon un communiqué des avocats, porte sur les chefs de "rejet de substance polluante, d'atteinte à la conservation des espèces animales non domestiques et des habitats naturels et de rejet en mer de substances ou organismes nuisibles pour la conservation des espèces maritimes".

Dans leur argumentaire, les avocats dénoncent l'absence de concertation préalable des associations de protection de l'environnement, l'inachèvement des études d'impact ainsi qu'un manque de suivi des éventuelles nuisances depuis le démarrage du chantier, notamment sur les oiseaux marins, reprochant à Ailes Marines de "détruire, altérer et dégrader la biodiversité". "La baie de Saint-Brieuc doit être préservée (...) car la partie sud de la baie est une réserve naturelle nationale classée depuis 1998, et car elle est adjacente au parc Natura 2000 du Cap d'Erquy-Cap Fréhel", plaident-ils.
Le comité des pêches "met en exergue une logique de minimisation des conséquences sur la faune et la flore marine de nature à fragiliser leur préservation mais aussi les activités attachées", ajoutent les avocats, déplorant "que des considérations économiques aient prévalu sur des enjeux tenant au respect de l'environnement".

Dans un courrier adressé au préfet maritime de l'Atlantique, ils réclament par ailleurs l'immobilisation de l'Aeolus, navire de forage responsable de deux pollutions de fluides hydrauliques les 14 juin et 28 juillet et qui a été autorisé selon eux le 18 août à reprendre le forage des pieux. A la suite de la première fuite, le navire avait regagné son port d'attache aux Pays-Bas pour des travaux. Une enquête a été ouverte par le parquet de Brest. Le parc éolien de la baie de Saint-Brieuc, qui soulève une vive opposition des pêcheurs côtiers, doit être érigé à 16,3 kilomètres de la côte. D'une capacité totale de 496 MW, avec 62 éoliennes, il est censé produire 1.820 GWh par an, l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 835.000 habitants, selon Ailes Marines, filiale du groupe espagnol Iberdrola. Sa mise en service est prévue fin 2023 mais le chantier a pris du retard.

5 mn

Sujets les + lus

|

Sujets les + commentés

Commentaires 41
à écrit le 30/08/2021 à 17:19
Signaler
Qu'est-ce qu'il lui prend, à M. Castex ? Aurait-il perdu la tête ?

à écrit le 30/08/2021 à 14:32
Signaler
Investir 25 milliards dans une technologie qui ne fourni du courant que 20% du temps en moyenne, c'est gaspiller l'argent du contribuable. Je passe sur les dégradations écologiques des fonds marins, des milliers de tonnes de béton injectées en terre ...

le 30/08/2021 à 15:57
Signaler
"Investir 25 milliards dans une technologie qui ne fourni du courant que 20% du temps en moyenne," Sur les océans les vents sont quasiment permanents. Vous vous ridiculisez les gars... -_- "Tout ça pour faire plaisir à quelques incompétents t...

le 31/08/2021 à 10:31
Signaler
«Je passe sur les dégradations écologiques des fonds marins,  des milliers de tonnes de béton injectées en terre ... » écrivez-vous. Les milliers de tonnes de béton ne constituent pas une pollution et sont recyclables. Ensuite les millions de maiso...

le 31/08/2021 à 10:31
Signaler
«Je passe sur les dégradations écologiques des fonds marins,  des milliers de tonnes de béton injectées en terre ... » écrivez-vous. Les milliers de tonnes de béton ne constituent pas une pollution et sont recyclables. Ensuite les millions de maiso...

à écrit le 29/08/2021 à 18:30
Signaler
Un manque de vision..

à écrit le 29/08/2021 à 11:57
Signaler
C'est une bonne nouvelle, tout investissement qui permet de diminuer notre consommation de carburants fossiles et même d'uranium est bon à prendre. Toutefois, plus qu'une valeur de puissance crête (25GW) assez peu significative, ce qui serait intéres...

le 29/08/2021 à 17:58
Signaler
Réponse 1) Quelle importance ? La consommation baisse, la production augmente. Où est le problème ? On fermera les centrales qui ont le moins de rendement, leurs employés vont hurler, on les indemnisera, point. 2) Voir réponse 1. Il n'y a rien à pré...

à écrit le 29/08/2021 à 9:51
Signaler
37000 lobbyistes à Bruxelles, encore merci internet, afin que rien ne change, ces gars payés super cher au nom de ceux qui détruisent le monde en ronflant, elles sont là les racines du mal et seulement là il suffit de lire les commentaires de tout ce...

à écrit le 29/08/2021 à 9:46
Signaler
Et 25 milliards investis dans l'isolation thermique c'est pour quand ????

le 29/08/2021 à 17:20
Signaler
Allez-y investissez.

à écrit le 29/08/2021 à 9:46
Signaler
Et 25 milliards investis dans l'isolation thermique c'est pour quand ????

à écrit le 29/08/2021 à 9:29
Signaler
tout cela pour faire plaisir au fonds de pension américains et sans tenir compte des tonnes d'alu dissout dans l'eau pour protéger les pylônes de la corrosion !!!

le 29/08/2021 à 11:42
Signaler
Sources ?

le 30/08/2021 à 14:21
Signaler
et la coque des bateaux en aluminium ? jamais entendu parler de cette intox ...

le 30/08/2021 à 15:52
Signaler
"et la coque des bateaux en aluminium ? jamais entendu parler de cette intox ... " Ca me fait penser à ce représentant de produits pour lavage de voiture qui disait à un garagiste de ne pas utiliser d'eau de pluie pour la machine à rouleaux parce...

à écrit le 29/08/2021 à 8:56
Signaler
"Le comité des pêches des Côtes-d'Armor a déposé plainte contre le projet de construction du parc éolien en baie de Saint-Brieuc" La raison de la difficulté de construire des parcs éoliens tandis que nous avons le deuxième espace maritime du mond...

le 29/08/2021 à 10:50
Signaler
Les mêmes pécheurs qui tournent au gazoil, détruisent les fonds marins, déciment les ressources halieutiques, et dont on retrouvent les bouts de filets en plastique sur toutes nos plages. Tu m'étonnes qu'ils n'aiment pas les écolos...

le 29/08/2021 à 11:07
Signaler
Les pêcheurs ils savent au moins ce que travailler veut dire

le 29/08/2021 à 16:04
Signaler
Les pêcheurs le savent ce qu'est de travailler dur mais pas les armateurs qui s'en tapent comme de l'an quarante. Or ces champs d'éoliennes permettraient aux petits chalutiers de continuer de pêcher mais empêcheraient les gros de tout tuer et saccage...

le 29/08/2021 à 19:55
Signaler
@ABC Rappelez-nous en quoi consiste la "travail" des pêcheurs français? Détruire les ressources maritimes en pillant le poisson britannique? Au regard de l'absence de poisson en eaux françaises, elles peuvent bien accueillir des girouettes "v...

le 30/08/2021 à 8:44
Signaler
Les francais possedent environ 300 bateaux de moyen tonnage et ce sont les britanniques et irlandais qui ont les flottes les plus industrialisees. Qui ne se privent d ailleurs pas de venir piller les stocks de coquilles saint jacques des cotes franca...

le 30/08/2021 à 11:14
Signaler
@ pauvre biquet: et donc parce que les pêcheurs anglais et leur gouvernement sont méchants il faut interdire les parcs éoliens dans notre espace maritime second mondial ? Heu... tu peux m'expliquer ton "raisonnement" stp là ? T'as pas l'impression d'...

à écrit le 28/08/2021 à 21:49
Signaler
Que les opposants aux girouettes "vertes" et autres déchets photovoltaïques se portent volontaire pour l'enfouissement de barres d'uranium apprauvries dans leur potager... En revanche, personne ne s'offusque du montant de 25 milliards d'euros d...

le 29/08/2021 à 8:28
Signaler
Que voulez-vous dire?

le 30/08/2021 à 11:28
Signaler
"Que voulez-vous dire? " Il n'est pas le seul à être trop brouillon car cherchant d'abord et avant tout à ne pas s'exposer rendant ainsi leurs commentaires hasardeux voir de mauvaise qualité et en tout cas souvent contradictoires et incompréhensi...

à écrit le 28/08/2021 à 19:56
Signaler
Mr le premier sinistre, dans quelques mois vous allez baisser votre froc devant les pseudos écologistes (Notre-Dame des Landes), et revenir en arrière

le 29/08/2021 à 8:58
Signaler
Ca sent la menace ! Un des 37000 lobbyistes qui travaille à Bruxelles peut-être ? L'invasion des zombis.

à écrit le 28/08/2021 à 19:07
Signaler
ça fait juste dix ans qu'il y a des appels d'offres ! Et pas un chapeau de vendu !

à écrit le 28/08/2021 à 18:45
Signaler
Les pêcheurs français sont voués à disparaître depuis le super accord du brexit Il y aura donc plein de place pour saloper nos côtes . Pour oeuvrer ,nous avons en France un tas de décideurs zélés dirigés par les lobbies et les communautés ! Pas de ...

à écrit le 28/08/2021 à 18:15
Signaler
Quelle tristesse toutes ces éoliennes. Espérons que trop d'éoliennes tueront les éoliennes.

le 29/08/2021 à 1:01
Signaler
Au contraire, les éoliennes sont belles, écologiques, Espérons qu'il y en ait plus.

à écrit le 28/08/2021 à 17:41
Signaler
Que d'annonces!! Cela ne lui coûte rien, sachant qu'il ne sera plus a son poste dans quelques mois et cela évite a la "macronie" d'être responsable!

à écrit le 28/08/2021 à 17:36
Signaler
Pendant que nos voisins allemands et italiens produisent de l'électricité avec du charbons, nous allons défigurer la France pour faire plaisir aux écolos !

le 28/08/2021 à 22:29
Signaler
Vous préférez une centrale à charbon à côté de votre jardin?

à écrit le 28/08/2021 à 17:36
Signaler
Délire total pour complaire aux écolos. destruction massive des paysages et du patrimoine français, c'est bien dans la logique macron -Pompili qui méprisent l'histoire de ce pays. Pathétique.

le 29/08/2021 à 1:03
Signaler
Faux. Aucune destruction. Aucun délire. Aucun mépris.

le 29/08/2021 à 7:26
Signaler
Nier l evidence, c est bien dans la “logique” ecolo type Sandrine Rousseau qui propose d accueillir les terrorises afghans pour les controller. Delire et mepris des francais en sont le menu type.

le 29/08/2021 à 11:15
Signaler
Quel rapport avec les écologistes ? Le gouvernement et le peuple français a bien compris que les éoliennes sont bénéfiques, moins cher, pas de destruction du patrimoine, pas de pollution, recyclables. Aucun rapport avec les "verts" qui sont rouges à ...

le 29/08/2021 à 14:52
Signaler
Barbara Pompili ministre en charge vous connaissez ??

le 29/08/2021 à 17:19
Signaler
Barbara? Non je connais pas. Le gouvernement n'est pas vert, il est En Marche. Et toute décision est validée par notre président. Donc aucun rapport avec les verts. Descendez de votre cheval.

Votre email ne sera pas affiché publiquement.
Tous les champs sont obligatoires.

-

Merci pour votre commentaire. Il sera visible prochainement sous réserve de validation.